PONG, le précurseur de toutes les consoles de jeux vidéo !

Jeu video Pong ecranAussi loin que puissent pointer nos mirettes dans l’histoire déjà fournie des jeux vidéo, la première version d’un jeu électronique jouable sur un écran de télévision au moyen d’une console est le fameux PONG.

Popularisé dans les foyers au milieu des années 70, son concept remonte cependant à 1958 ! Et oui, même “www.fifties.fr” pourrait mettre en place une rubrique “Jeux Vidéos !! ” 😉

Tennis for 2En 1958 apparut effectivement le premier jeu programmé sur un ordinateur : Tennis for Two. On doit sa conception à un physicien, William Higinbotham, qui, histoire d’amuser les visiteurs lors des portes ouvertes de son laboratoire, bricola un jeu de tennis rudimentaire sur un oscilloscope. Pendant près de 10 ans, aucune suite, aucune amélioration ne fut apportée à cette invention.

Ce n’est qu’à la fin des années 60 que de nouvelles versions d’un jeu de tennis, plus maniables et plus distrayantes furent élaborées, pour arriver à ce système « révolutionnaire » consistant à diriger verticalement une raquette blanche sur un fond noir pour renvoyer une baballe qui fait “Bip Bip Bip” dès qu’elle rebondit quelque part.

  

Jeu Magnavox salon pongAyant bien conscience que toi, gentil lecteur, tu n’es pas forcément sensible aux moindres détails de la préhistoire vidéoludique, nous n’allons pas t’énumérer toutes les étapes de la première guerre du jeu vidéo qui sévit au début des 70’s. Sache juste que deux sociétés légendaires se sont tiré la bourre presque aussi furieusement que Nintendo et Sega 20 ans plus tard, pour rafler le juteux business florissant des premières consoles de salon.

1972 est l’année-clef. C’est là que Magnavox, un fabricant de composants électroniques, présente au grand public le prototype final de son jeu de tennis sur console domestique, la « Magnavox Odyssey ».

Borne arcade Pong années 70Nolan Bushnell, un jeune chef d’entreprise informaticien, est séduit par le concept, et fonde illico une société tirant parti de cette nouvelle technologie. Son nom ? Atari, bien sûr !

Atari propose à son tour son jeu de tennis, dont le nom restera emblématique de ce type de jeu : PONG ! Le positionnement est cependant différent, puisque le jeu sera intégré dans cette inoubliable grosse borne d’arcade jaune et marron. Le succès est immédiat dans les cafés, les clients délaissent aussitôt les habituels billards et flippers, et font la queue pour jouer au Pong.

Un tel succès ne passe pas inaperçu … notamment chez Magnavox, qui annonce qu’il a breveté son système. Paf ! Premier procès de l’histoire du jeu vidéo, rien de moins !

 

Console Atari Pong années 70Atari se dégonfle, et accepte de payer la licence pour éviter les ennuis. Mais en contrepartie, la société sort son PONG en version console de salon en 1973, au design tout aussi 70’s que sa grande sœur. Choix extrêmement judicieux, puisque après deux ans de mise en place commerciale, les ventes explosent en 1975.

Rebelote : les clients font de nouveau la queue pour jouer au Pong, cette fois-ci dans les magasins. Magnavox fait la gueule. Rien à redire cette fois-ci au niveau légal, c’est au niveau marketing que tout s’est joué, Atari croyant beaucoup plus au concept que Magnavox.

Console Magnoavox Odysee 2 années 70Et ce n’est pas les versions suivantes de l’Odyssey qui inverseront la tendance, pourtant extrêmement spectaculaire, puisque pour la première fois, l’insertion de cartouches permet de diversifier les jeux. Cerise sur le gâteau, le look de ces nouvelles machines est époustouflant, les formes fluides et les couleurs vives.

Mais rien n’y fait, c’est PONG qui est resté dans les mémoires, et qui pour l’éternité, servira à qualifier ce petit jeu simple et rigolo.

 

Console Pong Hanimex années 80La suite sera faite de plagiats et d’imitations. Le succès du Pong donne des idées à des dizaines de fabricants, qui déclinent alors le concept et proposent chacun leur console dès 1976. Les améliorations arrivent : plusieurs jeux différents sont proposés sur la même console : le foot, le tennis, la pelote basque, le hockey … la couleur arrive également sur les jeux, et on peut même adapter un pistolet sur certaines pour jouer au tir sur des cibles mouvantes.

Ces jeux sont très simples à fabriquer. En effet, nul besoin d’un programmateur informatique ou d’un développeur de jeux vidéo : les jeux sont “gravés” sur des plaques de circuits imprimés ; leur apparence et le positionnement des raquettes changent en fonction des connexions de ces mêmes circuits. Leur conception est ainsi à la portée de toute entreprise qui possède un électronicien un peu habile de ses dix doigts.

Console Telescore Seb Pong années 70C’est pourquoi quasiment tous les fabricants de jouets, d’informatique ou d’électroménager ont sorti  leur Pong : Hanimex, Coleco, Radiola, Philips … et dans la foulée Commodore et Nintendo s’y mettent aussi !

En France, nous avons même le droit de découvrir le Telescore de SEB, qui nous avait plus habitué à nous vendre des grille-pain et des cafetières ! 😀

Un instant ! On me signale en régie que la famille Boissier est entrée sur le terrain, nous laissons la place à la retransmission sportive de haute volée !

 

 

Le moins que l’on puisse dire, c’est que le Pong, ça  développait l’imagination ! Réussir à imaginer une partie de foot endiablée, avec reprises de volée, ou un match de tennis acharné avec retour croisé … Je sais pas ce qu’ils ont pris, mais je veux la même chose !  🙂

Pub Console Pong Hanimex 4ème chaîne années 70En fait, le PONG était un moyen rapide, et quasi assuré de faire du business et de la notoriété. Tout particulièrement pour les fabricants de télé qui n’hésitaient pas à offrir une console pour l’achat d’une télévision couleur, en leur promettant ainsi les joies d’une « quatrième chaîne » interactive … ça envoie du rêve, hein !!??!!

Une console ne coûtant pas grand-chose à fabriquer, le prix était très abordable. Pour quelques centaines de francs (généralement entre 200 et 300 francs), on garantissait des heures de jeu pour de gosses avides de nouvelles technologies !

Console Pong Hanimex années 80Le Pong a connu ses heures de gloire jusqu’en 1980. Commercialisée en 1978, la console Atari a pris le relais dans le cœur des enfants, avec ses vrais jeux dans des cartouches, ses couleurs et ses méga hits. Mais à un prix bien plus important, c’est pourquoi le Pong a continué à vivre sereinement pendant quelques années encore.

Pour ma part, j’ai eu le mien en 1983, j’avais donc 7 ans, et même si je savais qu’il existait d’autres consoles plus élaborées, je me suis éclaté pendant des journées entières. Il s’agissait d’un Pong « Hanimex », avec 10 jeux au choix. Vous en voyez une photo ci-dessus.

 

Exposition Eighties avec Jeu Pong Philips VideojeuComme tous les jeux de ce type, il s’installait sur une télé couleur ou noir et blanc grâce au câble d’antenne (même pas la peine de penser à la Péritel à l’époque 😉 ), il fallait chercher le bon canal en tournant la molette de réglage des chaînes manuellement, jusqu’à voir apparaître ce fond noir magique, accompagné de ses deux raquettes, de son filet et de sa baballe.

C’est pour cela que de nos jours, il est hautement préférable de se munir d’une vieiiiiiilllle télé pour rejouer à vos Pong. Les télés récentes, avec leurs réglages électroniques  et leur recherche des canaux tout automatique, ne captent pas le signal, souvent trop faible. Et je ne parle même pas des télés dernières générations, toutes plates, avec plein de LED, de Plasma ou de LCD dedans …

Exposition Eighties avec Jeu Pong Philips VideojeuEt vraiment, sans tomber dans le régression nostalgique, le vrai charme d’un Pong, c’est d’y rejouer sur une télé toute pourrie, bien cathodique, avec des grésillements et une image qui saute juste assez pour déconcentrer votre adversaire !  😉

Le package « Pong+ vieille TV de ma grand-mère » se trouve relativement facilement en vide-grenier, ou brocantes, du moins jusqu’à il y a quelques années. Pour un budget raisonnable, vous retrouverez les sensations de votre jeunesse … et vous ferez fureur dans votre entourage !

En témoigne les expos auxquelles votre association Eighties participe … le Pong a toujours autant de succès, chez les parents, mais aussi chez les enfants, pourtant gavés de Switch, de PS 12 et d’X-Box 542. Comme quoi, quand un principe est simple et rigolo, il reste totalement universel !

Différentes Consoles PONG années 70 80 collection

Voir les commentaires !Ajouter un commentaire !! !

Vous avez aimé ? Partagez !!!
209