Mirapolis : Le Parc d’attractions “Made in 80’s” !

Un parc d’attractions est un lieu synonyme de « magie », c’est l’endroit qui fait rêver les enfants en accentuant leur imagination.  Un parc d’attractions est souvent rempli de rires, on s’y amuse, on mange, on rigole… Bref, c’est un lieu où petits et grands s’émerveillent. Aujourd’hui, j’ai donc envie de vous conter l’aventure du parc le plus 80’s que la France ait portée : Mirapolis.

Mon objectif n’est pas de dépeindre ce parc mais plutôt de lui rendre hommage. Même si je n’ai jamais mis le moindre pied à Mirapolis durant sa courte existence, je sais qu’il reste source de merveilleux souvenirs pour tous ceux qui ont eu la chance de le connaître.

C’est le 20 mai 1987 que Mirapolis ouvre ses portes au public. Situé à Courdimanche, aux abords de Cergy-Pontoise, à 30 Kms au nord-ouest de Paris, le premier grand parc d’attraction Français dispose de 47 hectares et permet d’accueillir près de 30 000 visiteurs par jour. Il s’agit là de l’un des projets de loisir les plus ambitieux de France.

Le thème principal de Mirapolis repose sur les fables et grands romans français, ainsi, le lieu est rehaussé par une gigantesque statue de « Gargantua », géant imaginé par l’écrivain François Rabelais en 1534.

Cet immense colosse de 35 mètres de hauteur était la plus grande statue creuse d’Europe, et la seconde au monde après la Statue de la Liberté ! Et oui… Rien que cela !!

Le ventre de Gargantua contenait un petit parcours scénique sous forme de wagons suspendus à des rails. Au sein de ce périple, les visiteurs avaient le plaisir de découvrir le fonctionnement du corps du Géant. Enjolivé par de multiples effets spéciaux, ce petit parcours permettait, par exemple, d’admirer la digestion du colosse mis en vie par une succession de  rayons laser.

A son ouverture, Mirapolis comptait 29 attractions, classées par thème et délimitées en 8 zones bien définies.

A l’entrée du parc on pouvait immédiatement prendre le petit train « Mirapolis Express » afin de faire un petit tour des lieux. Le Mirapolis Express était constitué de 3 trains pouvant contenir 100 passagers. A noter qu’une autre gare était accessible au pied de notre bon vieux Gargantua.

Le Miralooping, les fameuses montagnes russes de Mirapolis naîtront au printemps 1988. Ce manège de 30 mètres de haut et de 750 mètres de longueur proposait des chutes de 22 mètres de hauteur et une succession de loopings à la vitesse de 65 Kms / heure.

Enfin, la troisième attraction située à l’entrée du parc se nommait « Le Tourbillon », il s’agissait en fait d’un manège type « Pieuvre ».

La seconde zone du parc rendait hommage à la Bretagne et à ses multiples légendes. Un parcours scénique sur la ville d’Ys, légendaire ville bretonne noyée sous les eaux, y était proposé. Ce voyage s’effectuait par wagons à près de 14 mètres de profondeur. On pouvait y voir toutes sortes de monstres aquatiques.

Ce lieu disposait également d’un palais des glaces, d’un village de vikings composé d’un drakkar et d’un jardin d’animaux, d’un chapiteau de cirque et de nombreux spectacles mettant en scène les chevaliers de la Table Ronde ou encore les bonnes fées de la forêt de Brocéliande.

La zone suivante était entièrement dédiée aux plus jeunes ! Théâtre de marionnettes, piscines à boules, caravelles, galeries de jeux, petit train… Sans oublier « Le Palais de Dame Tartine », qui permettait aux enfants de découvrir les 4 saisons au sein de décors féeriques.

Ce quartier des enfants laissait place à « la zone des descentes », lieu vraisemblablement le plus intéressant du parc. C’est là qu’on trouvait les attractions aquatiques.

Parmi elles, « La Descente des Rapides », parcours de bateaux de type « bûches » avec une descente de 14 mètres de haut mais également « La Rivière des Castors », promenade en bateau le long d’un canal décoré par de multiples statuettes et automates.

Un bateau pirate pour enfants était proposé mais également une version adulte… Me concernant, les bateaux à bascule sont de loin les attractions que je trouve les plus épouvantables de toutes !! J’adorais faire de la balançoire étant petite, mais je n’ai jamais apprécié ces grands mouvements qui avaient le don de me rendre malade !!

Si j’étais allée à Mirapolis, je crois que j’aurais nettement préféré m’éclater dans le château gonflable situé aux abords du bateau pirate !

Cette région comprenait aussi des attractions de type « Montgolfières », un « Gravitron », un manège de type « 1 000 pattes », un autre de type « avions volants », un petit train permettant aux enfants de s’approcher de l’univers des tortues mais aussi……. Et je dirais même surtout : un manège à tasses à l’effigie de notre ami Groquik !! !

Souvent appelé « La chocolatière de Groquik », ce manège réellement baptisé « Quik Cup » est né en 1987 suite au partenariat entre Nesquik et Mirapolis.

Ce « carrousel du p’tit déj » pouvait accueillir 45 chanceuses personnes dans l’univers de notre grand ami tout jaune…

Ce manège Groquikien existe toujours aujourd’hui, il est situé à « Spreepark », parc d’attractions situé non loin de Berlin qui a également été abandonné au début des années 2000… Quelle malédiction !!

 « Le château des Sortilèges » prolonge la zone des « Descentes des rapides ». Cette région est composée d’un labyrinthe, de pédalos représentants de majestueux cygnes blancs, d’une tour en hommage à Léonard De Vinci qui met en scène de nombreux automates, des vols en montgolfière mais aussi d’une autre montagne russe appelée le « Dragon des Sortilèges » (En photo ci-dessous).

Les deux dernières zones du parc étaient relativement vides, elles laissaient place à des attractions et animations plus banales telles que le carrousel de chevaux de bois, le Poney Club, Tacots, bateaux téléguidés, cinéma 4D, théâtre de marionnettes dont l’un des spectacles mettait en scène des personnages créés par Yves Brunier himself ( !) ainsi qu’une grande parade composée de chars, de fanfare et de près de 200 comédiens.

Mirapolis était un lieu fantastique pour petits et grands ! C’est notre bon vieux chanteur barbu Carlos qui était le parrain du parc, il y était parfois présent le week-end, et en profita pour sortir quelques 45 tours  à l’effigie de ce lieu enchanteur.

L’entrée au parc Mirapolis coûtait 100 francs pour les adultes et 70 francs pour les enfants. Malheureusement pour le parc, dès le premier jour d’ouverture au public, en date du 21 mai 1987, 150 forains viennent y mettre le chambard pour cause de concurrence déloyale ! Ces violents incidents coûteront 650 000 francs de dégât et 10 blessés… Ce qui cause beaucoup de tort à l’image du joli parc tout neuf… Dès le lendemain, des cars scolaires entiers se désistent ! Puis, 3 jours plus tard, 1 500 personnes entrent gratuitement au parc grâce à des faux cartons d’invitation bricolés par les forains en détresse…. Mirapolis termine sa première saison en octobre 87 avec 4 fois moins de visiteurs que prévu et 20 millions de francs de perte…

Mais il est important de savoir que les forains ne sont pas la seule cause d’insuccès du parc … Celui-ci a ouvert ses portes au public alors qu’il n’était pas totalement achevé ! Comme on peut le voir sur les photos de cet article, les arbres sont chétifs, les fleurs quasi inexistantes et les pelouses sont à la fois jaunies et trouées…  ce qui n’est pas l’idéal pour faire rêver ! 🙁

En 1988, Mirapolis connait un léger mieux, mais le nombre de visiteurs reste encore très insuffisant… En avril 1989, l’ouverture du Parc Astérix à 50 Kms de Mirapolis donne littéralement le dernier coup de massue à notre pauvre Gargantua.

Le parc survivra tant bien que mal jusqu’au au 20 octobre 1991, date à laquelle il fermera définitivement ses portes… Eurodisney est alors en pleine construction pour une ouverture prévue au printemps 92. Inutile de tenter de rivaliser davantage…

Mirapolis devient rapidement une friche industrielle… La ville de Cergy commence à effectuer les travaux de démolition en octobre 93, l’immense statue de notre ami Gargantua continuera à surplomber la ville jusqu’au 31 août 1995, date à laquelle elle sera intégralement démolie comme le montre la triste photo ci-contre appartenant à Monsieur David F.

Aujourd’hui, il nous reste quand même nos souvenirs personnels de Mirapolis, ainsi que quelques produits dérivés qui nous permettent de nous remémorer joyeusement le parc, comme les disques, les autocollants…

Mais aussi les puzzles, pubs, programmes, dépliants ainsi que cette jolie poupée à l’effigie de notre cher ami Gargantua !

Ainsi s’achève notre petit voyage à Mirapolis, immense parc d’attractions qui n’aura survécu que 4 saisons ! Si vous avez eu la chance de connaître ce parc pour de vrai, surtout n’hésitez pas à nous partager vos souvenirs personnels par le biais des commentaires ! Nous serions ravis de  faire plus ample connaissance avec Mirapolis par votre intermédiaire !  😉

 Voir les commentaires !Ajouter un commentaire !! !

Vous avez aimé ? Partagez !!!
error209

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*