L’émission Croque Vacances avec Claude Pierrard !

Imaginez un pays où tous les enfants sont amis. Un endroit où mille étoiles s’amusent en liberté, et où la lune, sur sa toile, tisse une nuit d’été. Un petit monde où deux gentils lapins vous invitent à entrer dans la danse, à croquer la chance, et croquer la vie. Si vous n’avez aucune peine à imaginer un tel paradis, alors c’est sûr, vous avez grandi avec Croque Vacances. Un programme où les séries et les dessins animés côtoyaient des reportages variés et des bricolages sympathiques. Une émission grâce à laquelle vous vous intéressiez à mille et une choses, et qui vous aidait même à faire vos devoirs en vous amusant. Tout ça sous l’œil bienveillant et protecteur de notre grand copain à tous, Claude Pierrard.

Mais Claude Pierrard, ce n’est pas que Croque Vacances. Prenons un petit instant pour redécouvrir sa carrière.

Claude Pierrard est avant tout un journaliste. Il a débuté sa carrière sur l’antenne régionale de la télévision de Reims, puis il intègre en 1973 la troisième chaîne, où il présente le journal “Inter 3”. Suite à l’éclatement de l’ORTF, il rejoint TF1 lors de sa création en 1975. Il y présente le journal de 13h, en alternance avec Yves Mourousi. Souvenez-vous, nous en parlions dans notre article sur les présentateurs du JT des années 80 !

Depuis longtemps déjà, l’idée d’animer un journal télévisé destiné aux enfants le tente. TF1 se montre enthousiaste,  et lui confie la direction des programmes jeunesses pendant les vacances. Après avoir présenté une séquence d’information pour les jeunes dans les Visiteurs du Mercredi, il va concocter ce qui sera le grand-frère de Croque Vacances, “Acilion et sa bande” en 1978.

“Acilion et sa bande” est un programme assez méconnu, qui n’a duré qu’une petite paire d’année. Mais l’esprit de Croque Vacances était déjà bien là : des séries, des dessins animés, des petits reportages … et une mascotte rigolote, moitié dessin animé, moitié marionnette, Acilion.

En 1980, “Acilion et sa bande” devient Croque Vacances, une émission qui, comme son nom l’indique, sera diffusée l’après-midi, lors de nos congés scolaires. Un p’tit générique, ça vous dit ?

 


L’originalité de Croque Vacances (ainsi que d’Acilion deux ans plus tôt) réside dans ce bon mélange entre loisirs et pédagogie. Les séries et dessins animés sont bien représentés, mais sont accompagnées de séquences plus “éducatives”, telles que des reportages ou des mini-documentaires, par exemple sur des métiers attrayants, ou des régions du Globe qui méritent le détour. Croque Vacances, c’est aussi des activités manuelles : des recettes de cuisine, des bricolages pour fabriquer des objets utiles et rigolos …

Chose qui, convenons-en, serait totalement inappropriée de nos jours, à l’heure du zapping à tout-va. Vous imaginez un documentaire sur les Pyrénées coincé entre deux mangas sur une chaîne du câble ? Ou bien une séquence pour faire son herbier, entre Pokemon et Naruto ? Malgré la pléthore de chaines TV dédiées à la jeunesse, peu nombreux sont les directeurs des programmes qui se risqueraient à intégrer de telles chroniques ! Non, ça ne plairait pas aux enfants ! Et en plus, ils risqueraient de s’y intéresser, et d’être ainsi moins réceptifs à la page de pub qui attend derrière ! 

Eh bien, Croque Vacances avait l’audace de ne pas se contenter de plaquer des fictions les unes après les autres. Oui, on trouvait des documentaires après nos séries favorites, et des jeux éducatifs avant nos dessins animés. D’une part, nous n’en sommes pas morts, et, encore mieux, on aimait et on en redemandait !! Pas de console hyper perfectionnée à gagner, pas de promesse “Si tu adhères au club, tu verras ton nom au générique” … simplement des séquences bien enchaînées, des petites activités où on apprenait toujours quelque chose, des variétés pas que pour les enfants (la Compagnie Créole, Daniel Guichard, les Forbans …).

Claude Pierrard nous parlait presque comme à des adultes, et non comme à des gamins attardés. Pas de surenchère de superlatifs, de mise en scène qui en met plein la vue, et de sketchs même pas drôles … et surtout pas de culte voué au présentateur. A Croque Vacances, la star, c’est la série, le dessin animé, la séquence “Découverte” ou le bricolage. Le tout dans l’ambiance calme et intime d’un petit studio, comme si on avait Claude et les p’tits lapins rien que pour nous dans notre chambre.

L’ambiance, elle, était assurée par Isidore, l’intrépide lapin complice de Claude à chaque émission dès 1980. Très vite rejoint par sa copine Clémentine, tout aussi espiègle ! Ces deux marionnettes feront tourner le pauvre Claude en bourrique, en apportant une touche de naïveté et d’humour !

Niveau séries, Croque Vacances nous en a fait découvrir de belles : le Club des Cinq, le Vagabond, la Belle Equipe, Punky Brewster … autant de productions dont nous parlons encore chaque jour dans notre communauté. Les dessins animés misaient eux, sur l’humour et les émotions : Dare Dare Motus, Maya, Rémi sans Famille (oui, je vous l’accorde, un peu trop d’émotions ! ). Les DAs les plus “brusques” étaient par exemple la Bataille des Planète, c’est dire si la violence n’avait pas droit de cité.

Et pour compléter ce savant mélange, les dernières années de Croque Vacances virent apparaître un sympathique hérisson, Arsinoé. Arsinoé avait la chance d’avoir sa propre rubrique, “Crack Vacances”. Il s’agissait d’une séquence où on pouvait réviser pendant les vacances ! Quiz, petits jeux éducatifs, mini reportages, Arsinoé nous permettait d’apprendre tout en nous amusant. On pouvait même acheter le cahier “Crack Vacances”, pour faire les exercices en direct, et avoir leur correction … et les explications !



Vous l’aurez compris, mes souvenirs de Croque Vacances sont les souvenirs d’une époque qui me parait bien loin maintenant. L’été, Croque Vacances était la pause qui s’impose entre deux parties de foot ou de vélo. C’était l’occasion de prendre le goûter, et se reposer un peu, en attendant de rejoindre les copains dehors. L’hiver, ou quand il faisait mauvais, c’était le rituel du bol de chocolat ou du casse-croûte au beurre-chocolat en poudre, bien au chaud, en compagnie du Vagabond ou de Sport Billy.

Avec Récré A2 et Vitamines, qui proposaient aussi un bon mix de fictions, de séquences en plateau et de reportages, c’était du tout bon ! Eh oui ! On n’avait que 3 chaînes, mais on était comblé !!

Ainsi nous accompagna Croque Vacances de 1980 à 1987. Année qui coïncida avec la privatisation de TF1, et l’arrivée en grandes pompes de l’amie Dorothée, transfuge de Récré A2, et nommée nouvelle directrice des programmes jeunesse de la Une. Croque Vacances tenta bien de cohabiter avec le Club Dorothée. Il ne fut d’ailleurs jamais question de supprimer l’émission, ou de renvoyer M.Pierrard. Mais la main-mise d’AB Production sur les programmes, et les trop nombreuses concessions demandées à Croque Vacances pour “rentrer dans le moule” eurent raison de la patience de Claude Pierrard, qui préféra tirer sa révérence de TF1, et redonner leur liberté à Isidore et Clémentine.

Fin d’une époque. Place au Jacky Show, aux sketchs des croissants qui font pitié, aux DAs nippons, aux tartes à la crème, puis rapidement aux Musclés et la bande à Hélène … C’était mieux ou c’était moins bien, selon les goûts. C’est à vous de juger (quand on voit les scores d’audience du Club Dorothée, TF1 n’a pas du regretter ses choix !). Mais en tout cas, c’était radicalement différent. Finis les bricolages et les chouettes reportages. Certainement l’époque qui voulait ça …

Claude Pierrard rejoignit alors le Service Public, qui visiblement seyait mieux à sa vision des émissions jeunesse. Il anima “Bonjour les baskets” en 1988, puis « Croque Matin » en 1989, sur Antenne 2.

Les années 90 le voient retrouver des activités plus “adultes”, comme le lancement des chaînes Télé-Toulouse et Canal J, puis la direction des programmes de la Chaîne Météo.

En 2004, Claude Pierrard préfère ne pas s’accrocher désespérément au monde de la télé, et profiter d’une retraite bien méritée. Depuis, il a su rester discret, et malgré quelques hommages rendus ces dernières années, en particulier sur Internet, il faut bien reconnaître que nous nous demandions ce qu’il devenait.

Cliquez ICI pour découvrir l’interview que ce grand monsieur a eu la gentillesse de nous accorder il y a quelques temps ! Encore un grand merci à lui !

 



Pour plus d’infos sur Croque Vacances, nous vous conseillons de visiter le très joli site de notre ami Eric ! :
http://www.croque-vacances.com/


Voir les commentaires !Ajouter un commentaire !!

Vous avez aimé ? Partagez !!!
209

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*