Partenaires Coup de coeur

L'animateur Patrick Roy

Share

Années, annees, 80, 80's, eighties, Patrick, Roy, boyard, une, famille, en, or, TV, télé, Patrick Boyard naît le 17 Avril 1952 à Niort, de parents professeurs de sport, qui s’installeront ensuite près de Poitiers. Il restera fils unique.    

 

Déjà enfant, il adorait se déguiser et monter des mini-spectacles pour amuser sa famille, ce qui, au grand désespoir de ses parents, l’intéressait bien plus que le sport et les études. Il adore aussi les animaux, surtout les chiens.     

 

Frôlant la délinquance (adolescent, avec un copain, ils avaient même volé des scooters !), Patrick sera mis en pension dans un sévère lycée de Montmorillon (Vienne) et ratera son bac… parce qu’une intenable envie de faire pipi, l’empêchera de se concentrer sur un sujet d’histoire !    

 

Il fait son service militaire en Allemagne et en profite pour repasser son bac et le réussir cette fois.    

 

Patrick décide de quitter Poitiers pour Paris, voulant devenir célèbre comme il l’a promis à son père un jour, mais ne sachant trop quoi faire ni comment. Finalement, il entre à l’EFAP, Ecole Française d’Attachés de Presse, où il étudie 4 ans et ressort avec un diplôme. Pour le valider, il fait ses premières armes radio à RTL en tant que standardiste de Max Meynier pour son émission « Les routiers sont sympas ». Il enchaîne aussi d’autres petits boulots (dont chauffeur pour Sheila et il lave même sa voiture !).    

 

Années, annees, 80, 80's, eighties, patrick, roy, rmc, une, famille, en, orSa première expérience radio l’ayant enchanté, même de loin, il décide den faire son métier. Il apprend justement que RMC, la station monégasque, recherche de nouveaux animateurs. Patrick postule parmi des centaines de candidats et avec un autre aspirant animateur, est retenu.     

 

C’est le 6 Janvier 1978, jour de l’Epiphanie et comme son vrai nom déplaît aux directeurs de la station, il décide de devenir désormais Patrick Roy. Il remplace Julien Lepers (futur animateur de « Questions pour un champion » sur FR3/France 3) qui part sur RTL, pour animer le Hit-Parade.   

 

Patrick ne quittera jamais RMC où il anime diverses émissions, telles que « Vanille Fraise », « Vous et moi », « L’âge d’or des tubes », « Set et match », « Bienvenue à bord » et « Destination bonheur », ponctués d’animations sur les podiums de la chaîne de télévision associée, TMC. Il y rencontre Nathalie, sa première femme, qu’il épouse en 1986.   

 

Années, annees, 80, 80's, eighties, patrick, roy, disque, j'veux, tout, ça, RMC, une, famille, en, orParallèlement, la première apparition télévisée de Patrick se fera en Juin 1978, dans « Ring Parade » animé par Guy Lux sur FR3, en tant que simple intervenant. Comme ses interventions plaisent, il devient chroniqueur dans « Les fugues à Fugain » sur TF1 et dans « Cadence 3 » à nouveau avec Guy Lux sur FR3, au début des années 80.   

 

Patrick présente à part entière son premier jeu télévisé d’octobre 1987 à Mai 1988, « L’affaire est dans le sac » sur TF1, mais cela passera inaperçu. Entre-temps, il enregistre un 45 T, « J’veux tout ça », qui est vite oublié.   

 

D’un autre côté, Max Meynier présente « Le Juste Prix » tous les Dimanches sur TF1 à partir de Décembre 1987, mais des problèmes de santé l’obligent à arrêter et après un court intérim assuré par le jeune Eric Galliano, c’est Patrick qui présente le jeu, inaugurant une nouvelle formule quotidienne, dès le 11 Juillet 1988.

 

 

Années, annees, 80, 80's, eighties, patrick, roy, disque, j'veux, tout, ça, RMC, une, famille, en, orL’audience explose et Patrick se voit confier une émission de variétés mensuelle, « Succès fous » dès le 24 Février 1990, qu’il coprésente avec les autres animateurs de jeux de TF1, Christian Morin (de « La roue de la fortune ») et Philippe Risoli (de « Jeopardy »), et le 9 Juillet 1990, TF1 lui confie un nouveau jeu, « Une famille en or ». Les audiences s’envolent là encore et Patrick est considéré comme une des valeurs sûres de la chaîne, bien que la presse le boude un peu. 

           

Patrick est à nouveau récompensé en se voyant attribuer la coprésentation d’ « Intervilles » pendant tout le mois de Juillet 1991, aux côtés de Guy Lux et de son équipe (en Août, c’est Philippe Risoli qui prend le relais). Fraîchement divorcé de Nathalie dont il était l’aîné de 13 ans (ils n’ont pas eu d’enfants), il rencontre la fille d’un grand reporter de TF1, Karine, et projette de se remarier et d’avoir enfin des enfants. Il est de temps en temps invité dans les émissions de ses collègues (« Sacrée Soirée », « Sébastien c’est fou », « Avis de recherche » etc… Il est même « piégé » dans « Le grand bluff » de Patrick Sébastien !). Jusque-là tout va bien.   

 

Années, annees, 80, 80's, eighties, patrick, roy, disque, j'veux, tout, ça, RMC, une, famille, en, orMais d’abord, malgré les audiences, « Succès fous » s’arrête en Juin 1992. Puis pendant des vacances en Corse, pendant l’été, Patrick ressent de violentes douleurs dans le dos. Il prend de l’aspirine et se fait masser par un kinésithérapeute, mais ça ne passe pas. Plus tard, il passe des examens poussés qui révèlent un cancer des os déjà très avancé.    

 

Patrick est hospitalisé et opéré fin Octobre, mais ses émissions étant enregistrées à l’avance, elles sont diffusées jusqu’à mi-Novembre. Dans la presse, on annonce que Patrick se fait opérer des vertèbres cervicales mais sans entrer dans les détails et le public s’attend à son retour en Février 1993. On annonçait aussi qu’il allait produire et présenter sa propre émission, « Les copains d’abord ».   

 

Mais en réalité, l’état de Patrick s’aggrave. Il sait ce dont il est atteint, mais ses parents et sa compagne qui l’entourent ne lui disent pas que sa forme de cancer est en fait mortelle…Le 17 Février, il sombre dans le coma et quelques heures plus tard, la nuit suivante, Patrick décède, âgé de presque 41 ans.   

 

TF1 et RMC lui consacrent des JT et émissions hommages toute la journée et TF1 bat un record d’audience avec plus de 15 millions de téléspectateurs au JT de 20h.   

 

Années, annees, 80, 80's, eighties, patrick, roy, disque, j'veux, tout, ça, RMC, une, famille, en, orA Saint-Benoît, à côté de Poitiers, c’est l’émeute le 20 Février, jour de l’enterrement de Patrick et très vite, la presse en parle comme jamais elle ne l’a fait auparavant. Sensible à la cause de la lutte contre le cancer, Patrick projetait de fonder une œuvre de lutte contre le cancer par recueil de dons. Sa famille accède de façon posthume à son vœu en faisant mettre en place la fondation Patrick-Roy de lutte contre le cancer.   

 

L’été 1993, TF1 rediffuse le samedi soir les meilleurs moments de « Succès fous ».

 

Pour le premier anniversaire de sa mort, « Sacrée soirée » lui consacre un hommage et invite ses parents sur le plateau. Ils venaient de sortir un livre racontant la vie de Patrick, « Patrick Roy par Colette et Pierre Boyard ses parents » (Carrère) et Catherine Mombrault, journaliste à France-Dimanche, en fait autant avec « Patrick Roy, un an déjà » (Zélie). Julien Courbet lui consacre un reportage quelques années plus tard et Patrick Sébastien rediffuse le fameux passage du « Grand bluff ».    

 

Patrick repose au cimetière de Saint-Benoît. L’emplacement de sa tombe est indiqué à l’entrée. Si TF1 l’a définitivement oublié, jamais son public. Encore aujourd’hui, c’est la tombe la plus fleurie…

 

Voir les Commentaires ! - Ajouter un Commentaire !! !

Share