Le groupe Duran Duran ! (Simon Le Bon)

J’avais envie depuis un petit moment de remettre à l’honneur le groupe Duran Duran, qui fut mon premier “groupe préféré” dans la 2è moitié des années 80, avant d’être remplacé peu à peu par d’autres groupes (mais ceci est une autre histoire !).

Je ne vais pas retracer l’historique complet du groupe, historique que l’on trouve facilement sur Wikipedia par exemple, mais je vais reprendre quelques dates et événements qui ont marqué mes années Duran Duran… Et surtout illustrer ce sujet par des clips et des extraits de magazines de l’époque !
 
 

ANNEES, 80, 80's, eighties, TOP50, Top, 50, Marc, Toesca, canal+, Duran-duran, Simon le-bon, taylor, the relfex, Nick-rhodes, musique, souvenirs, nostalgie C’est en 1978, en Grande-Bretagne, que Duran Duran est créé par John Taylor bassiste, (le grand beau gosse aux cheveux longs) et Nick Rhodes (aux claviers, le blondinet à la coupe new-wave improbable – il était encore brun à l’époque).Le nom est inspiré par le “Docteur Duran Duran”, personnage du film Barbarella (de Vadim). C’est 2 années plus tard que Simon Le Bon (chanteur charismatique), Roger Taylor (batterie) et Andy Taylor (guitare) forment véritablement le groupe. Pour répondre tout de suite à la question, les Taylor ne sont pas de la même famille !

ANNEES, 80, 80's, eighties, TOP50, Top, 50, Marc, Toesca, canal+, Duran-duran, Simon le-bon, taylor, the relfex, Nick-rhodes, musique, souvenirs, nostalgie


Début 1981 sort enfin le premier single “Planet Earth” qui restera longtemps un bon tube, en particulier grâce aux excellentes interprétations en live.

 

Ce tube sera suivi de “Careless Memories” dont je n’aime pas trop la version album, mais qui est un régal en concert.

ANNEES, 80, 80's, eighties, TOP50, Top, 50, Marc, Toesca, canal+, Duran-duran, Simon le-bon, taylor, the relfex, Nick-rhodes, musique, souvenirs, nostalgieEt ça marche tout de suite, les tubes s’enchaînent dans les tops ! Le ton est donné, nous sommes dans la mouvance des New-Romantics, une pop-rock soignée aux synthés, lignes de basses travaillées et effets à la pelle.


L’album intitulé “Duran Duran” tout simplement sort la même année et on y découvre le très bon “Is There Something I Should Know“, le très connu “Girls on film” dont la vidéo, sulfureuse pour l’époque (qui sera censurée en Angleterre), met en scène des combats étonnants et décoiffant sur un ring :

 

 

ANNEES, 80, 80's, eighties, TOP50, Top, 50, Marc, Toesca, canal+, Duran-duran, Simon le-bon, taylor, the relfex, Nick-rhodes, musique, souvenirs, nostalgieUne ambiance assez métallique se dégage de l’ensemble…

 A ce moment là, peut-être encore un peu trop jeune, je ne fais qu’entendre les premiers titres que les radios FM commencent à passer en France sans plus m’y intéresser… D’ailleurs, en dehors des singles extraits du premier album, les autres titres ne font pas vraiment le tour de la planète.

ANNEES, 80, 80's, eighties, TOP50, Top, 50, Marc, Toesca, canal+, Duran-duran, Simon le-bon, taylor, the relfex, Nick-rhodes, musique, souvenirs, nostalgieMais Duran Duran ne perd pas de temps et sort son 2è album “Rio” dont quelques singles sont extraits et constituent des tubes.En 1983, alors que leur succès grandit, en particulier aux USA, le groupe relance son premier album dans les bacs. C’est surtout à ce moment que Duran Duran commence à se faire une belle réputation en France, notamment avec les quelques singles du premier album. Fin 1983 et début 1984, c’est un 3è album “Seven and the Ragged Tiger” qui voit le jour et comporte encore des tubes. Duran Duran devient “Les Fab Five” ! Rien que ça 🙂

C’est pour moi le moment de découvrir en profondeur Duran Duran et donc de revenir un peu en arrière sur les 2 premiers albums !

Et je suis sûr que beaucoup d’entre nous n’ont pas échappé à ce succès, entre autres par le biais du gros gros tube “The Reflex”. Eh oui, pour ceux qui se souviennent du cultissime et regretté “Les enfants du Rock” sur Antenne 2 et des clips de MTV, c’est une révolution sur les radios et la télé : les clips vidéo ! Duran Duran est de la partie et est d’ailleurs le premier groupe à utiliser la vidéo sur scène…

 

Et puis c’est la grande tournée intitulée “Sing blue silver tour” et l’enregistrement de leur premier album Live intitulé “Arena”.

“Arena” reste pour moi un très bel album. Je trouve que les titres des 3 premiers albums qui y figurent prennent vraiment une autre dimension. J’irai jusqu’à dire que je préfère les versions live de ces mêmes chansons.

Arena nous permet de redécouvrir ainsi les titres que j’ai déjà cités et d’autres splendeurs (en tous cas pour moi) telles que “Save a Prayer“, “The Seventh Stranger” et le sublime “The Chauffeur” que je vous recommande d’écouter au casque, le soir…

Pour les titres un peu plus rythmés, on réécoutera sans restriction “The Wild Boys” :

 

Mais également,  “Is There Something I Should Know” , “Hungry Like The Wolf” et un peu plus “rock”, “Union of The Snakes” où l’on retrouve un peu de “The Reflex”. On s’étonne juste que “The Reflex” ne soit pas sur ce Live.

N’hésitez pas à fouiller sur Youtube ou Dailymotion pour trouver des vidéos de ces titres Live… Ca donne le contexte !

Pour ma part, c’est parti : posters, magazines, clips enregistrés sur le magnétoscope VHS… Que l’on ne m’interrompe pas quand j’écoute DD ! 🙂

ANNEES, 80, 80's, eighties, TOP50, Top, 50, Marc, Toesca, canal+, Duran-duran, Simon le-bon, taylor, the relfex, Nick-rhodes, musique, souvenirs, nostalgie

Duran Duran ne s’endort pas sur ses lauriers et sort un titre qui sera un méga-tube en 1985 : “A View To A Kill”, la B.O. du James Bond “Dangereusement Vôtre” (avec Roger Moore) et un clip tourné sur la Tour Eiffel (une scène du film se déroule sur la Tour Eiffel et se termine par un saut en parachute…) sous la forme d’une opération d’agents très spéciaux interprétés par nos 5 lascars.

Bon, j’avoue, c’est l’un de mes titres préférés encore aujourd’hui.

Mais, mais (il y a toujours un “mais”), c’est ce moment de gloire que choisit Duran Duran pour se scinder en 2 groupes. D’un côté Arcadia (Simon Le Bon, Nick Rhodes et Roger Taylor) et de l’autre Power Station (John Taylor et Andy Taylor). J’ai mieux connu Arcadia et apprécié en particulier ce titre “Election Day“, dont le clip est pour le moins bizarre. Nick Rhodes avait déjà commencé les “écarts” en 1983, en rejoignant Kajagoogoo et son inévitable “Too Shy”…

A partir de 1986, Duran Duran ne compte plus que Simon Le Bon, Nick Rhodes et John Taylor. D’autres musiciens rejoignent successivement le groupe pour les albums et les tournées.

Un album sort : Notorious. J’ai bien aimé cet album, non pas particulièrement pour ses singles expédiés comme des bombes sur les radios, mais aussi pour ses titres comme “Vertigo (do the demolition)“, “American Science” ou encore “A Matter of Feeling“.

Bref, un album un peu plus “swing”, plus pop, mais très homogène. Ça s’écoute d’une traite. Cette année là, mes goûts étaient déjà orientés vers d’autres styles musicaux (le lycée, ça ouvre l’esprit) même si je passais depuis longtemps de la new-wave au rock et de la french pop au poids lourds des 70’s.

En 1988 sort l’album “Big Thing” que je n’ai pas vraiment écouté. Suivi de “Liberty” en 1990, assez sympa mais qui restera assez confidentiel chez nous.

Après “Liberty”, C’est en 1993 que je renoue avec Duran Duran, à l’occasion de la sortie d’un nouvel album intitulé “Duran Duran” (tiens tiens… encore un) et connu sous le nom “The Wedding Album”. Très bel album, complètement dans son époque d’un point de vue sonorités. Cette fois, on entend partout “Ordinary World“, un titre assez mélancolique que j’ai adoré  et “Come Undone“. “Femme Fatale” est sympa également. Après ça, je décroche complètement de Duran Duran…

ANNEES, 80, 80's, eighties, TOP50, Top, 50, Marc, Toesca, canal+, Duran-duran, Simon le-bon, taylor, the relfex, Nick-rhodes, musique, souvenirs, nostalgie

Pour la suite, on s’éloigne des 80’s donc je serai très bref. Un album de reprises des artistes qui influencent de Duran Duran sort en 1995. On y trouve un chouette titre inspiré de l’une de leurs premières chanson : “Drive By” A la fin de l’année 1996, le bassiste et fondateur de Duran Duran, John Taylor, décide de quitter le groupe pour une carrière solo.

Le succès retombe un peu mais Duran Duran continue à innover en étant le premier groupe (très connu) à sortir un album téléchargeable sur internet, “Medazzaland”, en 1997. Des compilations, puis “Poptrash” en 2000, et fin 2001, le groupe se reforme au complet, avec les mêmes protagonistes qu’en 1980. En 2004, l’album “Astronaut” sort avec des titres très “dance” comme “(reach up for the) Sunrise“, gros carton interminablement remixé dans les clubs de la planète.

En 2007, après le retrait du groupe d’Andy Taylor, le guitariste, l’album “Red Carpet Massacre” sort. En 2009, un autre album est en préparation…

ANNEES, 80, 80's, eighties, TOP50, Top, 50, Marc, Toesca, canal+, Duran-duran, Simon le-bon, taylor, the relfex, Nick-rhodes, musique, souvenirs, nostalgie

Je garde surtout un intérêt pour leur période 1980/1986, mais il faut reconnaître que leur longue carrière jalonnée de prix, de tournées, de tubes et d’expériences musicales avec d’autres groupes est dense et remarquable. Personnellement, je trouve que les réinterprétations de leurs anciennes chansons sont particulièrement réussies, la voix plus mûre du chanteur et l’expérience aidant. J’espère que vous apprécierez ou redécouvrirez ces quelques titres évoqués… 


Allez pour finir, je vous propose de visionner le très chouette clip, sexy, de “The Chauffeur” où l’une des jeunes filles nous fait un petit coup de tectonique bien avant l’heure :)))


Enfin, si vous aimez vous aussi Duran Duran, n’hésitez pas à aller faire un tour sur leur site officiel ! http://www.duranduran.com

Voir les commentaires !Ajouter un commentaire !! !

 

Vous avez aimé ? Partagez !!!
209

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*