La série “Santa Barbara”, qui vous dira …

 
santabarbara3

De toutes les séries-fleuves apparues dans notre jeunesse, 4 se sont particulièrement distinguées en France : 2 chez les old-school, Dallas et Dynasty, et 2 plus récentes : Santa Barbara et Côte Ouest. Ouais, je sais, les Feux de l’Amour aussi, mais là, on est dans le marathon hors catégorie.

N’ayant jamais suivi les croisières Dallatico-dynastiennes, nous allons parler des autres. Votre serviteur ayant fait de sacrées conneries dans sa jeunesse, pendant plusieurs années il a donc suivi les aventures trépidantes de Santa Barbara. Pas de bol pour les amateurs de Côte Ouest, il a quand même eu un éclair de lucidité en décrétant (je cite) que “Une série à la con, ça suffit bien comme ça”.


santa barbara 4nov1987 tele poche copieJe crois détecter parmi vous, cher auditoire, les premiers regards tout aussi incrédules qu’interrogateurs … “Mais qu’est-ce qui y a pris, bon sang, de se plonger dans ce feuilleton ?”. Bah ouais, je sais. Pas fier, le Tommy. On a tous nos moments de faiblesse, on se prend à regarder 10 minutes par-ci par-là, et on devient accroc au quotidien. Mais c’est comme ça. Alors je vois pas pourquoi je garderais tout ça pour moi, y’a pas de raison que 25 ans après, vous ne plongiez pas avec moi. Capwell Land, à nous deux !


Bon, je commence par quoi ? Nan parce que je sens que je vais ramer pour garder tout le monde attentif jusqu’à la fin … Surtout si j’annonce dès lé début que la série compte 2137 épisodes de presque une heure chacun, dont plus de la moitié jamais diffusés en France. Où est l’intérêt de raconter un truc dont personne ici n’aura jamais le fin mot ? Allez, on va tenter de vous convaincre …

[mode racoleur ON]

Santa Barbara, c’est des jolies blondes, des meurtres, de l’adultère,
du pognon et de la débauche !!!

[mode racoleur OFF]


Voilà, je mets tout ça en gras et en rouge, ça devrait captiver le lecteur de passage. Reste plus qu’à mettre quelques mot-clés et le tour sera joué : Santa Barbara : sexe, sang, argent, trahison, Justin Bieber (cherchez pas pour ce dernier mot-clé, mais c’est toujours bon pour le référencement ce type de trucs dans un article).

Continuons, je vous prie. Une bafouille sur Santa Barbara ne vaudrait pas le coup d’être lue si elle ne comportait pas quelques éléments essentiels de son intrigue à couper le souffle. Si, si, je vous promets, vous VOULEZ savoir de-quoi-ça-parle ce truc interminable qui vous gonflait en attendant le Roue de la Fortune. Alors voici. Accrochez-vous, y’a du lourd. Vous allez aimer.
santabarbara2Nous sommes en 1984, dans la banlieue de la Cité des Anges. Un coin à riches, cela va de soi, sinon je vois pas l’intérêt. Deux familles pleines aux as se déchirent sur fond de rancœur, de chantage, de pognon et de lutte d’influence. Leurs noms ? Les Capwell et les Lockridge. Pour bien montrer qu’ils sont riches, on leur colle 2 familles de pauvres pour les suivre au quotidien : les Andrade, qui sont les domestiques des Capwell, et les Perkins, qui eux, ben, euh … je sais plus trop ce qu’ils font là, mais ils sont là. On y ajoute quelques électrons libres, comme Cruz Castillo, le superflic qui était déjà superflic l’année d’avant dans “Les Petits Génies“, Gina, la mangeuse d’hommes prête à tout pour hériter du moindre dollar, ou Peter, le schizophrène amoureux mais assassin dès qu’il est contrarié.

On a les ingrédients, c’est l’heure de la popotte. Prenez un shaker, mettez-moi tout ça dedans, et secouez bien fort pour que tout le monde vive ensemble, complote, copule, se trahisse, tue, s’engueule, se réconcilie et recomplote. Démoulez quand c’est encore chaud, et pour les deux-trois premières saisons, voila ce que ça donne :

Joé Perkins, Ze personnage des premiers épisodes, sort de taule après 5 ans. Tout le monde croyait qu’il avait dessoudé le fils Capwell, Channing, chouchou du patriarche et frère de Kelly, son ancien flirt, mais dont il est toujours in love même après son passage à l’ombre. Mais en fait non, cépaluilassassin. Il capturesb4reconquiert la belle, qui le sait innocent (l’amour ne se trompe jamais), ce qui a le don de foutre en pétard Peter, le flirt intérimaire de Kelly. Il en change carrément son prénom pour Antonio (c’est vrai que ça fait plus truand), et se met à dégommer toutes les blondes qu’il croise (courageux, le bougre, parce qu’en Californie, y’a de quoi faire).

Entre temps, Ted, le petit frère Capwell, se tape Laken Lockridge, pour rappel, la fille des ennemis jurés. Pourquoi ils sont ennemis d’ailleurs ? On n’en sait fichtre rien, mais le quartier doit être trop petit pour y loger deux familles mégalos et ne crachant pas sur une petite embrouille de temps en temps. Le fait que Lionel, le papa Lockridge, ait eu une liaison avec Sophia, la maman Capwell, ne doit pas faciliter la réconciliation. D’autant plus, figurez vous que le fils Capwell mort 5 ans plus tôt, est en fait, le fils de Lionel et Sophia ! Si ! ça vous la coupe, hein ?! Enfin, pas tant que ça, car il a été échangé à la naissance avec Brick (prononcez BREUK), un autre électron libre dont on se demandait bien son utilité jusque là. Histoire de boucler la boucle, Brick est amoureux de Amy, sœur de Joé Perkins, grand amour de Kelly. En résumé, un frère et sa sœur sortent avec une sœur et son frère. Ça va nous faire du consanguin tout ça … Ensuite, ils vont ….

STOOOOOPPPPP ! Pause ! Allez vous chercher un soda et un gros morceau de gâteau au chocolat, celui qui vous nargue dans le frigo depuis trop longtemps, c’est bien mérité. Z’êtes accroc à votre tour, hein ??? Vous voulez savoir ce qui se passe après, avoueeeezzzzzz … Bon bah si vous n’avez peur de rien, si vous vous sentez super aventurier dans l’âme, vous pouvez poursuivre.
santabarbara6Peter / Antonio est devenu le tueur aux œillets, et quand il en a eu marre de tuer les femmes blondes, il s’est donc attaqué à un homme brun, mais pas n’importe lequel : Joe Perkins, le futur mari de Kelly, et frère d’Amy, amoureuse de Brick, fils caché de Lionel et Sophia, belle-mère de Mason, fils de Channing Capwell, qui le croit de son côté assassin de son (faux) fils chéri Channing junior, alors qu’en fait la vraie tueuse, c’était Sophia, qui croyait tirer sur Lionel, son amant, ce qui fait qu’en voulant tuer le père de son fils, elle a descendu son fils ! Coup de Théatre MA-JES-TUEUX ! En revanche, si vous avez compris ce paragraphe, surtout ne prenez pas la route.

Alors, sinon, Cruz, le flic-gendre-idéal, tue Peter, mais pas de bol, arrive trop tard pour sauver Joe, son meilleur ami. Pour le consoler, Eden, la soeur de Kelly, ahhhh … la belle Eden, commence avec lui une romance belle comme un camion, qui sera bien sûr parsemée de ruptures, de réconciliations, de trahisons, etc … mais à Santa Barbara, les histoires d’amour simples, désolé mais ça court pas les rues.

C’est l’heure de la deuxième pause. Allez donc chercher un petit Kleenex et versez-moi quelques larmes pour vous apitoyer sur le sort de ces pauvres américains malheureux. Et ajoutez-y une bonne nuit de sommeil, on se retrouve demain. Faut bien reprendre des forces pour piger l’enchevêtrement de tous les intervenants. Car Santa Barbara possède une intrigue aussi passionnante que la lecture de l’annuaire des Côtes d’Armor, mais la différence est qu’il y a plus de personnages… dans Santa Barbara bien sûr !

 

Bien dormi ? Alors on continue !
Eden et Cruz roucoulent, pendant ce temps, un tremblement de terre ravage la moitié de la population locale, et le souterrain secret qui reliait les demeures des Capwell et des Lockridge pour permettre aux deux amants de batifoler explose. Augusta Lockridge, femme de Lionel, en sort aveugle, ce qui a le don de la rendre un peu plus cinglée qu’elle ne l’était déjà. Sophia réapparait dans la vie des Capwell, après s’être fait passer pour morte, puis pour un homme, ce qui agace un peu Gina, la maîtresse de Channing Senior, qui est aussi la mère adoptive de Brandon, le fils de Santana, fille de la domestique des Capwell. Vous suivez toujours ? Non ? C’est normal !

capturesb1Peter dezingué, Joe aussi, Kelly ne va pas se laisser abattre et se trouve un nouveau mec : Nick, un photographe. Un peu nympho sur les bords, elle en profite pour coucher aussi avec son frère, Dylan. Scandale dans la famille. Comme s’ils ne pouvaient pas partager, les deux frères se battent pour Kelly. Résultat : pas de jaloux, Kelly tue Dylan et largue Nick. Elle se trouvera quelques mois plus tard son futur mari, Jeffrey, qui à son tour cherchera à la tuer pour je ne sais plus quelle raison (et c’est pas maintenant que je vais chercher).

HOURRAH !!!!! Quelle histoire ! Époustouflant ! Youpi !

N’en voulez encore ? Allez vite prendre un abonnement à Psychologie Magazine, et je continue.
capturesb3Channing, en fin de compte, se remet avec Sophia, ce qui fout en rogne Gina, qui voit son héritage s’envoler, elle tente donc de tuer Channing en débranchant son respirateur qui le maintenait en vie pendant son coma. Ah oui, j’vous ai pas dit ? Il est tombé dans le coma en apprenant que son fils Channing Junior, en plus d’être mort, était aussi homosexuel et même pas son vrai fils.

Quel suspens, nom de nom ! Mais où les scénaristes puisent-ils leurs idées ????

Un dernier coup de Shaker ? Allez, action !

Eden fait la gueule à Cruz (il a dû oublier de ramener le pain), et en profite pour se marier avec Kirk (prononcez KEURK), gentil garçon de prime abord, mais vilain pas beau en réalité. A peine la lune de miel terminée, lui aussi tente de tuer sa femme (je pense que l’épousicide est un sport national là-bas !), et comme il fait une vilaine chute lors de sa tentative, se retrouve un peu comme un légume, et ne devra sa survie qu’à la greffe de cerveau de la nièce Capwell, Madeline, qui vient d’être assassinée, à peine débarquée chez son Tonton. Mais qui donc a pu tuer Madeline ????? Alors, je vous explique …

Oh et puis non, j’arrête là, j’en peux plus de secouer ce shaker. D’ailleurs, ça coïncide avec le moment où j’ai à l’époque lâché la série, après quelques années docilement planté devant mon écran tous les jours à 19h00.

Si vous voulez poursuivre l’histoire, les commentaires sont là pour ça !

Pour souffler un peu, voici le générique en français. Je possède bien entendu le 45 tours, je vous l’ai d’ailleurs photographié ci-contre. Au cas où vous souhaiteriez faire travailler votre enfant pour le Bac de Français, écoutez bien les paroles, ça vaut bien du Balzac et du Proust, tout ça !

 

A peine remis de vos émotions, haletants d’enthousiasme, débordants de fébrilité, vous vous posez vraisemblablement LA question : “Non mais pourquoi il nous raconte tout ça, franchement ?”

santabarbara4Rassurez-vous, ce n’est pas pour vous faire acheter le DVD de la série, DVD qui de toute façon n’existe pas, personne n’ayant eu l’inconscience de se lancer dans l’édition d’une telle usine à gaz. Mais tout simplement parce que ce feuilleton m’a accompagné pendant quelques années tous les soirs, et fait partie de mes souvenirs d’enfance au même titre que K2000 ou Récré A2. Et vous avez beau vous moquer, je suis prêt à parier quelques Picorettes que je ne suis pas le seul à être tombé dedans. Tiens, un divan ! Chouette, je m’allonge, et je vous raconte.

Santa Barbara fut diffusé pour la première fois aux USA le 30 juillet 1984. La série arrive en France un an plus tard, en octobre 85, elle est programmée le soir vers 19h00 sur TF1, juste avant Cocoricocoboy, et juste après le Mini-Journal de Patrice Drevet.

santa barbara 7nov1985 tele 7 jours copieAux USA, la série part de très bas, et gagne des auditeurs au fil des épisodes. En France, le succès est immédiat, pour deux raisons. L’horaire tout d’abord, favorable à ce genre de soupes qui permet de se divertir en la préparant (la soupe) sans trop se brusquer le cerveau après une dure journée de travail. Et aussi grâce au format de 30 minutes quotidiennes, qui permet de ne pas avoir une overdose trop vite. Le problème, c’est que les américains ayant droit à 1 heure de soleil californien tous les jours, la France prend un retard considérable dans la diffusion, retard qu’elle ne rattrapera jamais, ce qui garnira copieusement les rubriques “Courrier des lecteurs pas contents” des magazines télé.

Bien que le succès de la série ne se soit jamais démenti, TF1 décide en 92 de donner dans le djeun’s, et remplace Santa Barbara par le must du mauvais goût : les séries AB. Kelly pourra graver sur son épitaphe “Hélène m’a tuer”, car Santa Barbara passe alors à une case horaire Derrickienne, à savoir après le journal de 13h pendant la sisantabarbaraeste. L’audience en prend un coup, et agonise en 1993, quand le feuilleton passe à une diffusion matinale (11h30, puis 10h15). En 1994, ça sent la fin : Santa Barbara ne passionne plus que les caniches qui sont réveillés et qui ne bossent pas à cette heure-ci. TF1, se rendant compte du faible pouvoir d’achat et de la piètre qualité de cerveau disponible de ces bestioles, stoppe la diffusion et refourgue la série à sa sœurette TF6, petite chaîne câblée, qui s’acharnera jusqu’en 2001 à diffuser la série à des formats et horaires différents, sans succès. Ça a permis au moins de se poiler à lire le courrier des lecteurs toujours aussi peu contents (mais de moins en moins nombreux) de voir leur feuilleton baladé comme ça …

capturesb2Aux Etats-Unis, l’histoire est plus simple : la série fut diffusée d’une traite de juillet 84 à janvier 93 sur NBC, au rythme d’une heure par jour, pub comprise. En raison de la foultitude de séries du même genre de l’autre côté de l’Atlantique, la série n’a pas eu ce même statut de série culte obtenu en France. L’audience a eu des hauts et des bas, et il a fallu lourder les créateurs de la série, Bridget et Jerome Dobson pour insuffler un peu d’idées fraîches dans les scénarii. Une foire d’empoigne et quelques procès plus tard, ces derniers sont réintégrés, avant d’être à nouveau mis à l’écart. La série s’essouffle définitivement à partir de 1991. Eden quitte le navire, Cruz, orphelin de sa belle, part aussi, et la série s’arrête en janvier 1993, non sans avoir tenté le tout pour le tout (Cruz a même eu une relation avec Kelly, la soeur d’Eden, le comble !). Clap de fin, un peu dans l’indifférence générale, après plus de 2000 rendez-vous quotidiens.


santa barbara 10sept1987 copieLa série a permis de lancer ou confirmer quelques acteurs, qui ont connu des fortunes diverses. Les 3 principaux sont Robin Wright, qui joua le rôle de Kelly Capwell de 1984 à 1987, Marcy Walker, qui joua le rôle d’Eden Capwell de 1984 à 1991, et A.Martinez, qui joua Cruz Castillo de 1984 à 1992. Après Santa Barbara, Robin Wright a joué dans le navet “Princess Bride” en 1987, mais aussi dans le méga-succès « Forrest Gump » en 1994, avant d’enchaîner des téléfilms, et de devenir la future-ex Madame Sean Penn. Eden a enquillé quelques téléfilms nanardesques, et s’est retirée de la télé pour aujourd’hui faire dans le caritatifo-religieux. Enfin, A.Martinez a poursuivi sa carrière en tournant intensément dans des films, téléfilms et séries TV. On l’a vu récemment dans des épisodes des « Experts Las Vegas », et « Esprits Criminels ». Il s’est aussi essayé à la chanson en sortant un CD en 2008. Mais dans l’ensemble, pas de miracle. Les autres acteurs ont simplement été transférés vers d’autres soap-operas, tels que “Capitol”, “les Feux de l’Amour” ou “Days of our lives”.

santabarbara5Pour l’anecdote, je ne suis pas peu fier d’avoir retrouvé le 45 tours de Lane Davies, qui interprétait le rôle de Mason Capwell, et qui quitta la série en 1990. Ce disque a dû s’écouler à 18 exemplaires, famille de l’artiste et promotions comprises. Pourtant, c’est pas faute d’avoir squatté les plateaux de TF1 à l’époque. Je me souviens que le beau mec était venu chanter son truc à Sacrée Soirée, et à Tous à la Une. A l’époque, je guettais chacune des apparitions des acteurs, je lisais les bouquins Santa Barbara, et dès qu’on achetait le magazine télé de la semaine, je le feuilletais pour savoir ce qui allait se passer chaque jour. Comment en suis-je arrivé là ? C’est simple … Je peux rester sur le divan, le temps que je vous parle de mon enfance ? Allez …

santa barbara oct1987 tele poche copiePersonnellement, au début de la série, j’ai résisté environ 6 mois. Tous les soirs, le rituel était le même. Je rentrais de l’école, je me préparais un goûter monstrueux, je bouclais les devoirs rapidos, puis je filais chez mes voisines Nathalie et Alexandra pour jouer, papoter, se raconter les dernières nouvelles de l’école ou du quartier … Et là, le drame : tous les soirs, elles ne manquaient sous aucun prétexte Santa Barbara. Moi, je regardais distraitement en faisant autre chose, mais petit à petit, la bête s’immisçait inévitablement … je reconnaissais les acteurs, je pigeais les grandes lignes de l’histoire, je me surprenais à me demander si Brandon était mieux avec Gina ou avec Santana … Bref, la chute était irrémédiable, et les amours de Kelly et Joe ont eu raison de ma résistance : dès 1986, j’ai plongé. Avec ou sans mes voisines, je suis devenu dépendant. Dur, dur, la descente aux enfers d’un môme de 9 ans qui sacrifie les dessins animés du soir pour se consacrer à une bande d’adultes mégalos et manipulateurs …


J’ai suivi les aventures jusqu’en 1990. L’histoire commençait à me gaver sévèrement, et j’ai dit stop, sans même savoir qui avait tué Madeline. Je suis passé à la concurrence, et j’ai retrouvé des vraies émissions d’ados, Antenne 2 ayant lancé Giga et sa ribambelle de chouettes séries telles que “Quoi de neuf Docteur”, “La Fête à la Maison”, “Sois prof et tais-toi” ou “Sauvé par le Gong”. Il était temps … ma popularité commençait à en prendre un coup au collège.

capturesb8Je garde quand même le souvenir d’une série qui a marqué les esprits, quasiment autant que Dallas. Les conversations de tous les jours étaient régulièrement alimentées par les disputes de Cruz et Eden, ou qui allait trahir Channing Capwell. On en parlait dans les cours de récré, ou dans le bus scolaire. Elle a fait les choux gras de tous les magazines télé, et même des humoristes. Voyez de quoi je veux parler, non ? Allez, dites-le, si vous avez eu le courage de lire jusqu’à la fin, c’est uniquement pour revoir la somptueuse parodie des Inconnus, « ça te barbera », avec Veronica qui n’a pas de soucis tout en voulant oublier ses soucis, et Stephen qui avait caché à Stephen qu’il avait du sang noir dans les veines ! La voici, je vous dois bien ça :

 

 Voir les commentaires !Ajouter un commentaire !! !


Merci à notre partenaire Dgé, du site Le Grenier de la TV, pour les scans des magazines.

Je vous laisse pour finir avec une jolie photo de groupe de la première saison !! Celui ou celle qui me donnera les noms de tous les personnages de cette photo gagnera … toutes les moqueries de la communauté dans les commentaires !!! 😉

groupe

Vous avez aimé ? Partagez !!!
error209

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*