1985 : Création des Restos du coeur !

1985 restos du coeur enfoirés création disque logo

« Aujourd’hui on a plus le droit, ni d’avoir faim ni d’avoir froid … ».

Ces quelques mots qui résonnent dans nos esprits comme un hymne, sont nés de l’idée d’un homme d’exception, je parle évidemment de Coluche. Bien sûr nous connaissions tous l’humoriste dérangeant, mais ce jour du 26 septembre 1985, alors qu’il anime son émission de radio sur Europe1, personne n’imaginait que l’homme allait se changer en homme de cœur en lançant cet appel : ” J’ai une petite idée comme ça. Si des fois y’a des marques qui m’entendent, si y’a des gens qui sont intéressés pour sponsoriser une cantine gratuite qu’on pourrait commencer par faire à Paris …, nous on est prêts à aider une entreprise comme ça qui ferait un Resto qui aurait comme ambition au départ, de distribuer 2000 ou 3000 couverts par jour “.

1985 restos du coeur enfoirés création disque logoAinsi sont nés « les restos du cœur », offrir à ceux qui en ont besoin, un endroit chaleureux où ils pourront trouver de quoi manger.

Pour soutenir son action Coluche compte sur le milieu du showbiz, et pour pouvoir récolter des fonds il s’adresse au plus grand vendeur de disques de l’époque à savoir Jean-Jacques Goldman. JJG raconte la chose ainsi : “- Toi qui vends des millions de disques, j’ai besoin d’un truc qui cartonne, tu sais faire ? – Pour quand ? – La semaine prochaine.”

Dans la nuit la chanson des “Restos du cœur” était écrite. Et il frappe fort Jean-Jacques, autour de lui il réuni des pointures comme Yves Montand, Catherine Deneuve, Michel Platini, Michel Drucker et Nathalie Baye. Ensemble ils interpréteront l’hymne contre l’indifférence que recherchait Coluche.

1985 restos du coeur enfoirés création disque logoLa première campagne des « restos du cœur » commence le 21 décembre 1985, et comme le souhaitait Coluche, les restos se multiplient au travers du pays. C’est aidé de 5000 bénévoles qu’il y aura en définitive 8,5 millions de repas distribués durant cette première campagne qui se termine le 21 mars 1986, faisant apparaître au grand jour une misère bien trop longtemps resté cachée.

Mais Coluche n’en reste pas là, il va plaider sa cause auprès des députés français pour que la loi accordant des déductions d’impôts pour les dons aux associations caritatives soit changée, et qu’ainsi les petits dons bénéficient aussi de ces déductions. Il reprendra son bâton de pèlerin ensuite en direction de Strasbourg au parlement européen pour que les frigos des surplus agricoles lui soient ouverts.

Malheureusement, Coluche ne participera jamais à la seconde campagne des restos, puisqu’il trouvera la mort en moto sur une route entre Grasse et Cannes le 19 juin 1986. Mais son idée généreuse, elle, ne meure pas. L’UE lui ouvre ses frigos, et son projet de loi appelé « loi Coluche » est voté à l’unanimité par l’assemblée nationale en 1988.

La femme de Coluche prendra alors la direction des « restos », et Jean-Jacques Goldman pour récolter encore des fonds, lancera en 1989 « la tournée des enfoirés ». Un groupe se formera autour de lui constitué de vedettes faisant des concerts et chantant des chansons qui ne sont pas les leurs. L’association distribuera cette année là 26 millions de repas.

Les “Restos du cœur” sont devenus des acteurs incontournables de l’action sociale en France avec ses 60 000 bénévoles qui servent plus de 100 millions de repas chaque année. Mais pour sortir de l’urgence, pour pérenniser l’effort, c’est aussi désormais des actions pour l’hébergement d’urgence, l’insertion des plus démunis, ainsi que l’aide aux jeunes mamans célibataires qui sont menées.

Cette année encore, les restos seront là, soutenu par cette idée qu’« Aujourd’hui on a plus le droit, ni d’avoir faim ni d’avoir froid … ». Salut Enfoiré.

 


N’hésitez pas à consulter le site des Restos du Coeur, et selon vos possibilités, effectuer un petit don (ou même un gros) !

.Voir les Commentaires ! – Ajouter un Commentaire !! !

 
 

Vous avez aimé ? Partagez !!!
error209

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*