Laurent Fignon, champion cycliste de notre enfance …

années 80 80's eighties sport cyclisme velo Laurent fignonLaurent Fignon, coureur cycliste de 1982 à 1992, nous aura fait rêver avec son style très particulier (lunettes, blond, et queue de cheval) facilement reconnaissable dans le peloton. Il est venu contester, à l’époque, la suprématie de Bernard HINAULT (Pro de 1975 à 1986).

Je me souviens l’avoir vu une fois pour de vrai, c’était pour le Tour de France 1987, alors que j’étais en colonie de vacances dans les Pyrénées. Le Tour passait à 2 pas et après une longue attente sur le bord de route, le passage de la caravane, j’étais très content de le voir enfin en chair et en os. Même si ça a été très vite (en plus en pleine descente).

1983, la chance du débutant Fignon. Si Laurent Fignon est évidemment l’homme qui a perdu le Tour en 1989 pour 8 secondes face à LeMond, il est aussi le double vainqueur de l’épreuve, avec un succès heureux en 1983.Son plus beau Tour de France.

années 80 80's eighties sport cyclisme velo Laurent fignonCertes, le Tour de France le plus abouti de Laurent Fignon demeure celui de 1984, où son succès au classement général avait tout de grandiose. En effet, à l’arrivée, Bernard Hinault, son dauphin dans ce tour, pointait à dix minutes. Mais en 1983, pour sa première participation, le coureur à lunettes et à la tignasse blonde s’offrait un début en fanfare. Pourtant, au moment d’entamer la Grande Boucle, rien ne prédisait d’une victoire du poulain français. Si Bernard Hinault avait bien déclaré forfait en raison de douleurs au genou, on était cependant loin d’imaginer que ce coureur de 23 ans, presque inconnu au bataillon, pouvait s’emparer de la tunique de leader à Paris.

En fait, c’était sans compter l’aide de la chance. Car alors que Pascal Simon détenait le Maillot Jaune, il chutait lourdement dans une étape pourtant sans danger. Résultat : fracture de l’épaule, et l’obligation de mener le combat d’une vie pour garder son bien. Après six jours d’intense lutte, Pascal Simon rendait les armes dans le contre-la-montre du Puy de Dôme. 

Laurent Fignon, alors jeune parisien qui monte, en profite pour s’emparer du maillot jaune. Le coureur de l’équipe Renault confirmait dans la foulée son nouveau statut, en se sublimant dans la montée vers l’Alpe d’Huez. Si cette victoire était en partie acquise avec un brin de réussite, elle soulignait cependant le panache d’un coureur atypique, qui déjà, dans le peloton, en imposait. Oui, Laurent Fignon avait déjà une gueule, et le voir s’imposer sur le Tour de France dans l’étonnement le plus total résonnait juste. Lors des Tours suivants, il allait prouver que : du courage et de la passion, le Français en avait, ancrés bien en lui.

années 80 80's eighties sport cyclisme velo Laurent fignonBien sûr, Laurent Fignon a perdu le Tour de France 1989 pour 8 petites secondes. Bien sûr, il y aura toujours cette histoire de vélo de triathlète théoriquement non conforme de Greg LeMond, son bourreau du jour, et bien sûr, n’oublions pas que Laurent Fignon souffrait d’une inflammation du périnée depuis des jours. Mais le final de cette Grande Boucle de 1989 représente le point culminant de sa carrière.

 Aujourd’hui, si l’on devait se souvenir d’un seul moment dans sa vie de coureur, nul doute : ce serait cette dernière ligne droite sur les pavés des Champs Elysées. Son regard attristé et celui des supporters presque aussi effondrés. Mais au-delà de cet épisode culte du cyclisme, il a glané des succès prestigieux. Le Championnat de France, le Tour d’Italie, le Milan-San Remo, la Flèche Wallonne, bref, l’«intellectuel du peloton» s’est adjugé quelques-unes des plus belles courses du monde.

années 80 80's eighties sport cyclisme velo Laurent fignon En résumé : Professionnel de 1982 à 1992. 10 participations au Tour de France. 2 victoires (1983, 1984) 9 victoires d’étape.

Equipes : Renault –Elf (1982-1984) Système U (1985-1987) Super U (1988-1989), Gatorade (1992).

Palmarès : Tour de France (1983, 1984), Tour d’Italie (1989), Flèche Wallonne (1986), Milan-San Remo (1988, 1989), Championnat de France (1984).

Nous avons malheureusement appris le décès de ce champion, dès suite d’une longue maladie qui nous avait tous ému cet été, lors de la diffusion du Tour de France, qu’il a souhaité commenté.

RIP Monsieur Fignon …

 

Voir les Commentaires !Ajouter un Commentaire !! !

Vous avez aimé ? Partagez !!!
error209

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*