Interview d’Alain Magallon du groupe Animo !

Avant la naissance d’Animo tu faisais parti d’un groupe qui se nommait “veuve mao” et qui était donc à forte tendance punk, qu’est ce qui a motivé le changement de style musical et quelles étaient tes influences  ?


Mes influences musicales c’était le glam rock anglais, comme T-Rex, Roxy Music, la musique des années 70 en fait, j’aimais bien Michel Polnareff, Jacques Higelin peut être ! Et puis si tu veux la scène française était quand même assez restreinte niveau musical, il y avait très peu de groupes rock punk qui arrivaient à vendre, ils arrivaient à tourner mais pour vendre c’était vraiment très difficile… Si tu fais un disque c’est quand même pour vendre et il était complètement suicidaire de faire du punk à l’époque !


Cette chanson « Des gens stricts » a connu un gros carton lors de l’année 1988, a-telle une histoire et comment t’es venue l’inspiration pour les paroles ?


C’est venu de clubs gay ou j’allais, les straights en anglais ça veut dire hétéros, donc des gens qui sont stricts, c’est une espèce de jeu de mots sur les gens qui sont un peu coincés, faut remettre les choses dans leur contexte, c’était en plein boom sida, c’était pas évident d’être notoirement gay, alors que maintenant c’est quand même un peu plus simple, mais à l’époque il y avait une ombre énorme sur le mouvement homosexuel, notamment à cause du sida, donc c’était une espèce de réaction en clash, c’était assez rock comme attitude.

 

Concernant votre look dans le clip, on peut voir que chacun a un style bien différent, y a t-il une signification particulière ?


Non il n’y avait pas vraiment une signification particulière, je suis très influencé par l’art catégorique notamment au niveau de la musique, c’est moi qui m’occupait de tout ce qui était visuel et j’aimais beaucoup l’idée d’une espèce de gang qu’on retrouve dans « Orange mécanique », j’avais donc adopté le chapeau melon et un look assez cynique, et puis ça a aussi permis quelque chose d’un peu surréaliste !

 

Aujourd’hui êtes vous encore sollicités pour jouer « des gens stricts ? »


Non je ne suis plus sollicité, j’habite à Londres depuis 10 ans où je suis peintre, je ne fais plus de musique, je suis sollicité pour faire de la peinture maintenant … 


Mais la chanson elle est connue en Angleterre ou pas ?


Non elle n’est pas connue en Angleterre, il y a très peu de choses françaises connues ici.

 

Comment as tu vécu tes années 80 et quels souvenirs en gardes-tu aujourd’hui ?


Les années 80 j’avais 20 ans, c’était excitant et très dur en même temps car il y avait le sida qui était tout le temps au coin de la rue, c’était des années différentes de maintenant dans le sens où c’était quand même des années plus gaies, ou il y avait plus de joie… c’était les années punk / new wave, ça a crée quelque chose de très important au niveau de la musique bien plus que maintenant, aujourd’hui nous avons à faire à des messages agressifs ou tout simplement de danse même à travers la pop, dans les années 80 c’était assez social, et j’en garde un bon souvenir !

 

As-tu encore des nouvelles des autres membres du groupe et que sont ils devenus ?


Alors, je suis encore en contact avec le guitariste, il a 3 enfants et habite à Grenoble, j’ai des nouvelles des autres par lui, mais aucun contact direct avec eux.

 

Quelle est ta vision sur la musique actuelle ?


Vu que je vis en Angleterre, je n’ai aucune idée de la musique française actuelle, j’ai une idée de ce qu’il se passe au niveau musicale en Angleterre et aux États Unis mais pas en France, ce qui doit être très différent de chez vous j’imagine … Ici beaucoup de productions sont faites à la maison avec un ordinateur, il y a beaucoup de « dance » « hip hop » « R’n’B », il y a de la place pour tout le monde, mais moi j’écoute plus du rock et de la musique classique, il y a donc une partie de la musique qui m’échappe.

 

Tu vis désormais à Londres où tu es artiste-peintre, pourquoi avoir quitté la France et pourquoi avoir choisi l’Angleterre pour t’installer ?


Londres c’est la babylone du monde maintenant, au niveau artistique c’est ici que tout se crée, toutes les modes viennent d’Angleterre même au niveau musical, c’est une culture extraordinaire, et toutes mes influences, tous mes rêves sont anglais. Je suis venu ici en vacances et je me suis tout de suite senti chez moi, ce n’est pas un choix mais plutôt une évidence.

 

As tu découvert ton gout pour la peinture avant celui de la musique ? Tu peignais déjà avant Animo ?


Oui bien sûr ! j’ai fait les beaux arts, j’y suis rentré à 16 ans, j’ai fait de la peinture à Paris avec un artiste-photographe, et j’ai attendu plusieurs années avant de commencer à faire de la musique, c’est donc une très ancienne passion.

 

L’interview est maintenant terminée, aurais tu un petit message à adresser à notre Communauté ?


Et bien, je vous embrasse tous très fort ! en fait, j’aimerais en savoir un peu plus car je ne sais pas exactement en quoi consiste votre Communauté mais en tous les cas, c’est très gentil de m’avoir interviewé, je vous souhaite le meilleur pour le futur, plein d’interviews, plein de bon temps et plein de joie !! 

Retrouvez les peintures méga originales d’Alain Magallon sur son site perso : www.alainmagallon.com

Je vous remercie d’avoir posé vos questions et je remercie bien chaleureusement Alain pour sa gentillesse et sa disponibilité !! !

Pour finir, voici la version audio de cette interview ! Désolé pour a piètre qualité du son de l’interview ! Vous pouvez également consulter le dossier réalisé en l’honneur du groupe Animo en cliquant ICI ! 😉

 

 

ANNEES, 80, 80's, eighties, interview, animo, groupe, top50, Top, 50, Marc_Toesca, des_gens_stricts, Souvenir, musique, trentenaires,

Voir les Commentaires ! Ajouter un Commentaire !

Vous avez aimé ? Partagez !!!
error209

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*