La suite de l'histoire

Avatar de l’utilisateur
gregoire_nostalgie
Messages : 843
Inscription : 22 sept. 2015, 23:07
Sexe : M
Localisation : IDF
Contact :

Re: La suite de l'histoire

Message : # 336634Message gregoire_nostalgie
06 juil. 2016, 09:15

Hier soir, deux personnes lambda, sans scrupules et en R5 s'en allaient chez Mammouth complètement bourrées.
L'un d'eux, sortit une valise pleine de faux 45 tours et se retourna quand soudainement: une soucoupe volante avec des extraterrestres Lustucru venait de débarquer sur le parking pour redéposer Germaine qui n'avait plus de spaghettis.
Hanté par la pénurie, l'homme qui conduisait se dépêcha d'acheter des bouteilles d'alcool pour se donner bonne consistance face à ces curieux martiens.
Soudainement réveillée, l'autre personne crut avoir une vision croisant Germaine en jarretelles et gaine Playtex et perruque rousse. Mammouth fermant, une caissière sortit pour ranger les spaghettis dans la soucoupe pendant que le directeur tombait dans les bras du vigile qui savait qu'il était neutralisé par le psychogun de la jolie Germaine.
Nos deux joyeux lurons morts de dipsomanie et de dyslexie essayèrent de manger des "Mon Chéri" saveur Moutarde.
Prenant conscience du goût écœurant des étranges friandises, ce cauchemar papillesque les déconcertant, nos compères vidangèrent leurs estomacs, vomissant sur les extraterrestres.

Germaine, elle, en profita pour se changer. Ensuite, la caissière sortit son sac plastique pour ramasser les faux 45 tours tombés par terre.
Etant fan de Michel Berger et la Compagnie Créole, elle tria soigneusement les pochettes sous plastiques, mieux cotées que les pochettes abîmées de Shake et Dalida mais ne trouva rien de bien folichon, alors elle revendit les vinyls aux puces près de l'épicerie Codec.
Pendant ce temps, le vigile, qui n'était plus ivre mort, tenait toujours le directeur. Celui-ci d'ailleurs reprit ses grands airs autoritaires pour finalement vomir son fiel anti-martien sur nos deux compères désaoûlés qui ne soufflèrent mot concernant les faux 45 tours.
Depuis ce coffre de R5 un gémissement de colique et de martien nauséeux qui scintille en fluo retentit comme venu d'outre-tombe.

Alertés par de terribles flatulences incontrôlables, les autorités embarquèrent Germaine en pleurs et confisquèrent la soucoupe pleine de pâtes lustucru de contrebande sauce gloubiboulga et de Picorettes périmées depuis trop longtemps, mais toujours croustillantes comme les chips Vico ou Flodor.

Glissant sur une biscotte face tartinée de pastador aux multiples huiles, un des deux compères fit un salto avant sur le capot d'une Talbot vert pomme, tandis que l'autre en pleine excitation profita de l'absence de Madame Germaine pour se faufiler dans des caddies bien rangés dans les portiques tordus.

C'est alors que les frères Bogdanov arrivèrent en grande pompe avec leurs tronches bizarres et combinaisons vertes et argentées pour découvrir que les extraterrestres étaient finalement des femmes.

En apprenant tout cela, la caissière comprit que son avenir était plutôt dans l'espace mais surtout en combinaison tout en nylon vert et pataugas des plus mal assorties. Elle décida de vite se changer pour partir vers l'infini... et au delà.

Pendant ce temps, Germaine qui devait cuisiner les fameuses pâtes, fit tomber sans le savoir, du Gloubiboulga dans la gamelle de son lapin nain aux yeux qui louchent.

Mais c'est malin!!! Bravo!!!... Maintenant, il va devoir manger des croquettes pour hamster mutant en pleine éruption cutanée.
Finalement, elle décida de lui donner un bol de Kritekrat et un bon morceau de Maroilles du Nord qui fleure le terroir, les pieds des gens ayant marché sur la semelle trouée.

Quand tout fut rangé comme il faut, les mains lavées, et les bigoudis ajustés, il ne restait plus à Germaine qu'à remettre dans son décolleté une paire de billets de cinquante francs pour aller au Prisunic du coin en BMX, MBK flambant neuf rose et mauve, mais tout ne fût pas si simple finalement, avec les cheveux dans les dents et les narines, avec de la bave autour qui ressemble un peu à de la béchamel mal touillée et avec des grumeaux sphéroïdes dans les yeux.

Germaine acheta des nunchaku roses fluo, un Monopoly, du slime, des Carambars et des scoubidoubi-ou ah. " Mon Dieu ! la voilà cette manutentionnaire ... Je vais lui dire ce que je pense à cette folle dingue ..." se dit-elle dépitée. "Bonjour Cunégonde" furent les dernières paroles de Germaine avant d'envoyer son poing dans les dents de la mégère surprise. Elle prit son nunchaku et frappa le sol avec violence. Les vibrations se répercutèrent si loin que les clients, interloqués, se mirent à danser le sampa avec frénésie en tapant les mains sur leurs caddies.

Cunégonde, voyant cela, se mit à pleurer, hurler, taper ...Elle sentait que ses dents n'étaient plus en place : ses molaires étaient devant ses canines, et son bridge sauta sur Germaine. Un vigile, surpris par ce brouhaha, en profita pour chanter : "Hallelujah ! Hallelujah !"
Germaine prit la Renault 5 à tombeau ouvert, espérant qu' au moins deux de ses comparses allaient lui offrir un vinyl dédicacé de son idole Carlos. Mais ô combien fut grande sa déception en apercevant une Talbot Samba sans batterie, garée sur une plate-blande, portières ouvertes. Folle de rage, elle arracha les stickers Europe 1 avec ses porte jarretelles orange fluo, qu'elle avait mis sur sa tête de delco toute rose fluo !
Surgit alors des ténèbres un Gremlin fan de Michel Fugain et de Dr. Snuggles, qui semblait étonnamment calme. Soudain le chef des vigiles sortit une torche mais il avait oublié de mettre ses chaussettes rouge et jaune à p'tits pois mais malheureusement François Mitterrand n'était pas encore élu président, ce qui ne lui plaisait pas.

Finalement, le Gremlin, atteint quand même de Creutzfeldt-Jakob avancé, en eut marre de devoir attendre Germaine qui était encore dans de beaux draps. Elle avait encore omis d'attacher sa garde-robe à la...
Septuple vainqueur du Qui suis-je :D

Avatar de l’utilisateur
Olivier59230
Messages : 1957
Inscription : 24 mai 2011, 00:20
Sexe : M
Localisation : Saint-Amand-Les-Eaux (Nord)
Contact :

Re: La suite de l'histoire

Message : # 336635Message Olivier59230
06 juil. 2016, 09:22

Hier soir, deux personnes lambda, sans scrupules et en R5 s'en allaient chez Mammouth complètement bourrées.
L'un d'eux, sortit une valise pleine de faux 45 tours et se retourna quand soudainement: une soucoupe volante avec des extraterrestres Lustucru venait de débarquer sur le parking pour redéposer Germaine qui n'avait plus de spaghettis.
Hanté par la pénurie, l'homme qui conduisait se dépêcha d'acheter des bouteilles d'alcool pour se donner bonne consistance face à ces curieux martiens.
Soudainement réveillée, l'autre personne crut avoir une vision croisant Germaine en jarretelles et gaine Playtex et perruque rousse. Mammouth fermant, une caissière sortit pour ranger les spaghettis dans la soucoupe pendant que le directeur tombait dans les bras du vigile qui savait qu'il était neutralisé par le psychogun de la jolie Germaine.
Nos deux joyeux lurons morts de dipsomanie et de dyslexie essayèrent de manger des "Mon Chéri" saveur Moutarde.
Prenant conscience du goût écœurant des étranges friandises, ce cauchemar papillesque les déconcertant, nos compères vidangèrent leurs estomacs, vomissant sur les extraterrestres.

Germaine, elle, en profita pour se changer. Ensuite, la caissière sortit son sac plastique pour ramasser les faux 45 tours tombés par terre.
Etant fan de Michel Berger et la Compagnie Créole, elle tria soigneusement les pochettes sous plastiques, mieux cotées que les pochettes abîmées de Shake et Dalida mais ne trouva rien de bien folichon, alors elle revendit les vinyls aux puces près de l'épicerie Codec.
Pendant ce temps, le vigile, qui n'était plus ivre mort, tenait toujours le directeur. Celui-ci d'ailleurs reprit ses grands airs autoritaires pour finalement vomir son fiel anti-martien sur nos deux compères désaoûlés qui ne soufflèrent mot concernant les faux 45 tours.
Depuis ce coffre de R5 un gémissement de colique et de martien nauséeux qui scintille en fluo retentit comme venu d'outre-tombe.

Alertés par de terribles flatulences incontrôlables, les autorités embarquèrent Germaine en pleurs et confisquèrent la soucoupe pleine de pâtes lustucru de contrebande sauce gloubiboulga et de Picorettes périmées depuis trop longtemps, mais toujours croustillantes comme les chips Vico ou Flodor.

Glissant sur une biscotte face tartinée de pastador aux multiples huiles, un des deux compères fit un salto avant sur le capot d'une Talbot vert pomme, tandis que l'autre en pleine excitation profita de l'absence de Madame Germaine pour se faufiler dans des caddies bien rangés dans les portiques tordus.

C'est alors que les frères Bogdanov arrivèrent en grande pompe avec leurs tronches bizarres et combinaisons vertes et argentées pour découvrir que les extraterrestres étaient finalement des femmes.

En apprenant tout cela, la caissière comprit que son avenir était plutôt dans l'espace mais surtout en combinaison tout en nylon vert et pataugas des plus mal assorties. Elle décida de vite se changer pour partir vers l'infini... et au delà.

Pendant ce temps, Germaine qui devait cuisiner les fameuses pâtes, fit tomber sans le savoir, du Gloubiboulga dans la gamelle de son lapin nain aux yeux qui louchent.

Mais c'est malin!!! Bravo!!!... Maintenant, il va devoir manger des croquettes pour hamster mutant en pleine éruption cutanée.
Finalement, elle décida de lui donner un bol de Kritekrat et un bon morceau de Maroilles du Nord qui fleure le terroir, les pieds des gens ayant marché sur la semelle trouée.

Quand tout fut rangé comme il faut, les mains lavées, et les bigoudis ajustés, il ne restait plus à Germaine qu'à remettre dans son décolleté une paire de billets de cinquante francs pour aller au Prisunic du coin en BMX, MBK flambant neuf rose et mauve, mais tout ne fût pas si simple finalement, avec les cheveux dans les dents et les narines, avec de la bave autour qui ressemble un peu à de la béchamel mal touillée et avec des grumeaux sphéroïdes dans les yeux.

Germaine acheta des nunchaku roses fluo, un Monopoly, du slime, des Carambars et des scoubidoubi-ou ah. " Mon Dieu ! la voilà cette manutentionnaire ... Je vais lui dire ce que je pense à cette folle dingue ..." se dit-elle dépitée. "Bonjour Cunégonde" furent les dernières paroles de Germaine avant d'envoyer son poing dans les dents de la mégère surprise. Elle prit son nunchaku et frappa le sol avec violence. Les vibrations se répercutèrent si loin que les clients, interloqués, se mirent à danser le sampa avec frénésie en tapant les mains sur leurs caddies.

Cunégonde, voyant cela, se mit à pleurer, hurler, taper ...Elle sentait que ses dents n'étaient plus en place : ses molaires étaient devant ses canines, et son bridge sauta sur Germaine. Un vigile, surpris par ce brouhaha, en profita pour chanter : "Hallelujah ! Hallelujah !"
Germaine prit la Renault 5 à tombeau ouvert, espérant qu' au moins deux de ses comparses allaient lui offrir un vinyl dédicacé de son idole Carlos. Mais ô combien fut grande sa déception en apercevant une Talbot Samba sans batterie, garée sur une plate-blande, portières ouvertes. Folle de rage, elle arracha les stickers Europe 1 avec ses porte jarretelles orange fluo, qu'elle avait mis sur sa tête de delco toute rose fluo !
Surgit alors des ténèbres un Gremlin fan de Michel Fugain et de Dr. Snuggles, qui semblait étonnamment calme. Soudain le chef des vigiles sortit une torche mais il avait oublié de mettre ses chaussettes rouge et jaune à p'tits pois mais malheureusement François Mitterrand n'était pas encore élu président, ce qui ne lui plaisait pas.

Finalement, le Gremlin, atteint quand même de Creutzfeldt-Jakob avancé, en eut marre de devoir attendre Germaine qui était encore dans de beaux draps. Elle avait encore omis d'attacher sa garde-robe à la machine à...
Image

Avatar de l’utilisateur
gregoire_nostalgie
Messages : 843
Inscription : 22 sept. 2015, 23:07
Sexe : M
Localisation : IDF
Contact :

Re: La suite de l'histoire

Message : # 336655Message gregoire_nostalgie
06 juil. 2016, 17:14

Hier soir, deux personnes lambda, sans scrupules et en R5 s'en allaient chez Mammouth complètement bourrées.
L'un d'eux, sortit une valise pleine de faux 45 tours et se retourna quand soudainement: une soucoupe volante avec des extraterrestres Lustucru venait de débarquer sur le parking pour redéposer Germaine qui n'avait plus de spaghettis.
Hanté par la pénurie, l'homme qui conduisait se dépêcha d'acheter des bouteilles d'alcool pour se donner bonne consistance face à ces curieux martiens.
Soudainement réveillée, l'autre personne crut avoir une vision croisant Germaine en jarretelles et gaine Playtex et perruque rousse. Mammouth fermant, une caissière sortit pour ranger les spaghettis dans la soucoupe pendant que le directeur tombait dans les bras du vigile qui savait qu'il était neutralisé par le psychogun de la jolie Germaine.
Nos deux joyeux lurons morts de dipsomanie et de dyslexie essayèrent de manger des "Mon Chéri" saveur Moutarde.
Prenant conscience du goût écœurant des étranges friandises, ce cauchemar papillesque les déconcertant, nos compères vidangèrent leurs estomacs, vomissant sur les extraterrestres.

Germaine, elle, en profita pour se changer. Ensuite, la caissière sortit son sac plastique pour ramasser les faux 45 tours tombés par terre.
Etant fan de Michel Berger et la Compagnie Créole, elle tria soigneusement les pochettes sous plastiques, mieux cotées que les pochettes abîmées de Shake et Dalida mais ne trouva rien de bien folichon, alors elle revendit les vinyls aux puces près de l'épicerie Codec.
Pendant ce temps, le vigile, qui n'était plus ivre mort, tenait toujours le directeur. Celui-ci d'ailleurs reprit ses grands airs autoritaires pour finalement vomir son fiel anti-martien sur nos deux compères désaoûlés qui ne soufflèrent mot concernant les faux 45 tours.
Depuis ce coffre de R5 un gémissement de colique et de martien nauséeux qui scintille en fluo retentit comme venu d'outre-tombe.

Alertés par de terribles flatulences incontrôlables, les autorités embarquèrent Germaine en pleurs et confisquèrent la soucoupe pleine de pâtes lustucru de contrebande sauce gloubiboulga et de Picorettes périmées depuis trop longtemps, mais toujours croustillantes comme les chips Vico ou Flodor.

Glissant sur une biscotte face tartinée de pastador aux multiples huiles, un des deux compères fit un salto avant sur le capot d'une Talbot vert pomme, tandis que l'autre en pleine excitation profita de l'absence de Madame Germaine pour se faufiler dans des caddies bien rangés dans les portiques tordus.

C'est alors que les frères Bogdanov arrivèrent en grande pompe avec leurs tronches bizarres et combinaisons vertes et argentées pour découvrir que les extraterrestres étaient finalement des femmes.

En apprenant tout cela, la caissière comprit que son avenir était plutôt dans l'espace mais surtout en combinaison tout en nylon vert et pataugas des plus mal assorties. Elle décida de vite se changer pour partir vers l'infini... et au delà.

Pendant ce temps, Germaine qui devait cuisiner les fameuses pâtes, fit tomber sans le savoir, du Gloubiboulga dans la gamelle de son lapin nain aux yeux qui louchent.

Mais c'est malin!!! Bravo!!!... Maintenant, il va devoir manger des croquettes pour hamster mutant en pleine éruption cutanée.
Finalement, elle décida de lui donner un bol de Kritekrat et un bon morceau de Maroilles du Nord qui fleure le terroir, les pieds des gens ayant marché sur la semelle trouée.

Quand tout fut rangé comme il faut, les mains lavées, et les bigoudis ajustés, il ne restait plus à Germaine qu'à remettre dans son décolleté une paire de billets de cinquante francs pour aller au Prisunic du coin en BMX, MBK flambant neuf rose et mauve, mais tout ne fût pas si simple finalement, avec les cheveux dans les dents et les narines, avec de la bave autour qui ressemble un peu à de la béchamel mal touillée et avec des grumeaux sphéroïdes dans les yeux.

Germaine acheta des nunchaku roses fluo, un Monopoly, du slime, des Carambars et des scoubidoubi-ou ah. " Mon Dieu ! la voilà cette manutentionnaire ... Je vais lui dire ce que je pense à cette folle dingue ..." se dit-elle dépitée. "Bonjour Cunégonde" furent les dernières paroles de Germaine avant d'envoyer son poing dans les dents de la mégère surprise. Elle prit son nunchaku et frappa le sol avec violence. Les vibrations se répercutèrent si loin que les clients, interloqués, se mirent à danser le sampa avec frénésie en tapant les mains sur leurs caddies.

Cunégonde, voyant cela, se mit à pleurer, hurler, taper ...Elle sentait que ses dents n'étaient plus en place : ses molaires étaient devant ses canines, et son bridge sauta sur Germaine. Un vigile, surpris par ce brouhaha, en profita pour chanter : "Hallelujah ! Hallelujah !"
Germaine prit la Renault 5 à tombeau ouvert, espérant qu' au moins deux de ses comparses allaient lui offrir un vinyl dédicacé de son idole Carlos. Mais ô combien fut grande sa déception en apercevant une Talbot Samba sans batterie, garée sur une plate-blande, portières ouvertes. Folle de rage, elle arracha les stickers Europe 1 avec ses porte jarretelles orange fluo, qu'elle avait mis sur sa tête de delco toute rose fluo !
Surgit alors des ténèbres un Gremlin fan de Michel Fugain et de Dr. Snuggles, qui semblait étonnamment calme. Soudain le chef des vigiles sortit une torche mais il avait oublié de mettre ses chaussettes rouge et jaune à p'tits pois mais malheureusement François Mitterrand n'était pas encore élu président, ce qui ne lui plaisait pas.

Finalement, le Gremlin, atteint quand même de Creutzfeldt-Jakob avancé, en eut marre de devoir attendre Germaine qui était encore dans de beaux draps. Elle avait encore omis d'attacher sa garde-robe à la machine à laver. Elle...
Septuple vainqueur du Qui suis-je :D

Avatar de l’utilisateur
Olivier59230
Messages : 1957
Inscription : 24 mai 2011, 00:20
Sexe : M
Localisation : Saint-Amand-Les-Eaux (Nord)
Contact :

Re: La suite de l'histoire

Message : # 336683Message Olivier59230
07 juil. 2016, 09:35

Hier soir, deux personnes lambda, sans scrupules et en R5 s'en allaient chez Mammouth complètement bourrées.
L'un d'eux, sortit une valise pleine de faux 45 tours et se retourna quand soudainement: une soucoupe volante avec des extraterrestres Lustucru venait de débarquer sur le parking pour redéposer Germaine qui n'avait plus de spaghettis.
Hanté par la pénurie, l'homme qui conduisait se dépêcha d'acheter des bouteilles d'alcool pour se donner bonne consistance face à ces curieux martiens.
Soudainement réveillée, l'autre personne crut avoir une vision croisant Germaine en jarretelles et gaine Playtex et perruque rousse. Mammouth fermant, une caissière sortit pour ranger les spaghettis dans la soucoupe pendant que le directeur tombait dans les bras du vigile qui savait qu'il était neutralisé par le psychogun de la jolie Germaine.
Nos deux joyeux lurons morts de dipsomanie et de dyslexie essayèrent de manger des "Mon Chéri" saveur Moutarde.
Prenant conscience du goût écœurant des étranges friandises, ce cauchemar papillesque les déconcertant, nos compères vidangèrent leurs estomacs, vomissant sur les extraterrestres.

Germaine, elle, en profita pour se changer. Ensuite, la caissière sortit son sac plastique pour ramasser les faux 45 tours tombés par terre.
Etant fan de Michel Berger et la Compagnie Créole, elle tria soigneusement les pochettes sous plastiques, mieux cotées que les pochettes abîmées de Shake et Dalida mais ne trouva rien de bien folichon, alors elle revendit les vinyls aux puces près de l'épicerie Codec.
Pendant ce temps, le vigile, qui n'était plus ivre mort, tenait toujours le directeur. Celui-ci d'ailleurs reprit ses grands airs autoritaires pour finalement vomir son fiel anti-martien sur nos deux compères désaoûlés qui ne soufflèrent mot concernant les faux 45 tours.
Depuis ce coffre de R5 un gémissement de colique et de martien nauséeux qui scintille en fluo retentit comme venu d'outre-tombe.

Alertés par de terribles flatulences incontrôlables, les autorités embarquèrent Germaine en pleurs et confisquèrent la soucoupe pleine de pâtes lustucru de contrebande sauce gloubiboulga et de Picorettes périmées depuis trop longtemps, mais toujours croustillantes comme les chips Vico ou Flodor.

Glissant sur une biscotte face tartinée de pastador aux multiples huiles, un des deux compères fit un salto avant sur le capot d'une Talbot vert pomme, tandis que l'autre en pleine excitation profita de l'absence de Madame Germaine pour se faufiler dans des caddies bien rangés dans les portiques tordus.

C'est alors que les frères Bogdanov arrivèrent en grande pompe avec leurs tronches bizarres et combinaisons vertes et argentées pour découvrir que les extraterrestres étaient finalement des femmes.

En apprenant tout cela, la caissière comprit que son avenir était plutôt dans l'espace mais surtout en combinaison tout en nylon vert et pataugas des plus mal assorties. Elle décida de vite se changer pour partir vers l'infini... et au delà.

Pendant ce temps, Germaine qui devait cuisiner les fameuses pâtes, fit tomber sans le savoir, du Gloubiboulga dans la gamelle de son lapin nain aux yeux qui louchent.

Mais c'est malin!!! Bravo!!!... Maintenant, il va devoir manger des croquettes pour hamster mutant en pleine éruption cutanée.
Finalement, elle décida de lui donner un bol de Kritekrat et un bon morceau de Maroilles du Nord qui fleure le terroir, les pieds des gens ayant marché sur la semelle trouée.

Quand tout fut rangé comme il faut, les mains lavées, et les bigoudis ajustés, il ne restait plus à Germaine qu'à remettre dans son décolleté une paire de billets de cinquante francs pour aller au Prisunic du coin en BMX, MBK flambant neuf rose et mauve, mais tout ne fût pas si simple finalement, avec les cheveux dans les dents et les narines, avec de la bave autour qui ressemble un peu à de la béchamel mal touillée et avec des grumeaux sphéroïdes dans les yeux.

Germaine acheta des nunchaku roses fluo, un Monopoly, du slime, des Carambars et des scoubidoubi-ou ah. " Mon Dieu ! la voilà cette manutentionnaire ... Je vais lui dire ce que je pense à cette folle dingue ..." se dit-elle dépitée. "Bonjour Cunégonde" furent les dernières paroles de Germaine avant d'envoyer son poing dans les dents de la mégère surprise. Elle prit son nunchaku et frappa le sol avec violence. Les vibrations se répercutèrent si loin que les clients, interloqués, se mirent à danser le sampa avec frénésie en tapant les mains sur leurs caddies.

Cunégonde, voyant cela, se mit à pleurer, hurler, taper ...Elle sentait que ses dents n'étaient plus en place : ses molaires étaient devant ses canines, et son bridge sauta sur Germaine. Un vigile, surpris par ce brouhaha, en profita pour chanter : "Hallelujah ! Hallelujah !"
Germaine prit la Renault 5 à tombeau ouvert, espérant qu' au moins deux de ses comparses allaient lui offrir un vinyl dédicacé de son idole Carlos. Mais ô combien fut grande sa déception en apercevant une Talbot Samba sans batterie, garée sur une plate-blande, portières ouvertes. Folle de rage, elle arracha les stickers Europe 1 avec ses porte jarretelles orange fluo, qu'elle avait mis sur sa tête de delco toute rose fluo !
Surgit alors des ténèbres un Gremlin fan de Michel Fugain et de Dr. Snuggles, qui semblait étonnamment calme. Soudain le chef des vigiles sortit une torche mais il avait oublié de mettre ses chaussettes rouge et jaune à p'tits pois mais malheureusement François Mitterrand n'était pas encore élu président, ce qui ne lui plaisait pas.

Finalement, le Gremlin, atteint quand même de Creutzfeldt-Jakob avancé, en eut marre de devoir attendre Germaine qui était encore dans de beaux draps. Elle avait encore omis d'attacher sa garde-robe à la machine à laver. Elle n'avait pas...
Image

Avatar de l’utilisateur
gregoire_nostalgie
Messages : 843
Inscription : 22 sept. 2015, 23:07
Sexe : M
Localisation : IDF
Contact :

Re: La suite de l'histoire

Message : # 336728Message gregoire_nostalgie
08 juil. 2016, 13:40

Hier soir, deux personnes lambda, sans scrupules et en R5 s'en allaient chez Mammouth complètement bourrées.
L'un d'eux, sortit une valise pleine de faux 45 tours et se retourna quand soudainement: une soucoupe volante avec des extraterrestres Lustucru venait de débarquer sur le parking pour redéposer Germaine qui n'avait plus de spaghettis.
Hanté par la pénurie, l'homme qui conduisait se dépêcha d'acheter des bouteilles d'alcool pour se donner bonne consistance face à ces curieux martiens.
Soudainement réveillée, l'autre personne crut avoir une vision croisant Germaine en jarretelles et gaine Playtex et perruque rousse. Mammouth fermant, une caissière sortit pour ranger les spaghettis dans la soucoupe pendant que le directeur tombait dans les bras du vigile qui savait qu'il était neutralisé par le psychogun de la jolie Germaine.
Nos deux joyeux lurons morts de dipsomanie et de dyslexie essayèrent de manger des "Mon Chéri" saveur Moutarde.
Prenant conscience du goût écœurant des étranges friandises, ce cauchemar papillesque les déconcertant, nos compères vidangèrent leurs estomacs, vomissant sur les extraterrestres.

Germaine, elle, en profita pour se changer. Ensuite, la caissière sortit son sac plastique pour ramasser les faux 45 tours tombés par terre.
Etant fan de Michel Berger et la Compagnie Créole, elle tria soigneusement les pochettes sous plastiques, mieux cotées que les pochettes abîmées de Shake et Dalida mais ne trouva rien de bien folichon, alors elle revendit les vinyls aux puces près de l'épicerie Codec.
Pendant ce temps, le vigile, qui n'était plus ivre mort, tenait toujours le directeur. Celui-ci d'ailleurs reprit ses grands airs autoritaires pour finalement vomir son fiel anti-martien sur nos deux compères désaoûlés qui ne soufflèrent mot concernant les faux 45 tours.
Depuis ce coffre de R5 un gémissement de colique et de martien nauséeux qui scintille en fluo retentit comme venu d'outre-tombe.

Alertés par de terribles flatulences incontrôlables, les autorités embarquèrent Germaine en pleurs et confisquèrent la soucoupe pleine de pâtes lustucru de contrebande sauce gloubiboulga et de Picorettes périmées depuis trop longtemps, mais toujours croustillantes comme les chips Vico ou Flodor.

Glissant sur une biscotte face tartinée de pastador aux multiples huiles, un des deux compères fit un salto avant sur le capot d'une Talbot vert pomme, tandis que l'autre en pleine excitation profita de l'absence de Madame Germaine pour se faufiler dans des caddies bien rangés dans les portiques tordus.

C'est alors que les frères Bogdanov arrivèrent en grande pompe avec leurs tronches bizarres et combinaisons vertes et argentées pour découvrir que les extraterrestres étaient finalement des femmes.

En apprenant tout cela, la caissière comprit que son avenir était plutôt dans l'espace mais surtout en combinaison tout en nylon vert et pataugas des plus mal assorties. Elle décida de vite se changer pour partir vers l'infini... et au delà.

Pendant ce temps, Germaine qui devait cuisiner les fameuses pâtes, fit tomber sans le savoir, du Gloubiboulga dans la gamelle de son lapin nain aux yeux qui louchent.

Mais c'est malin!!! Bravo!!!... Maintenant, il va devoir manger des croquettes pour hamster mutant en pleine éruption cutanée.
Finalement, elle décida de lui donner un bol de Kritekrat et un bon morceau de Maroilles du Nord qui fleure le terroir, les pieds des gens ayant marché sur la semelle trouée.

Quand tout fut rangé comme il faut, les mains lavées, et les bigoudis ajustés, il ne restait plus à Germaine qu'à remettre dans son décolleté une paire de billets de cinquante francs pour aller au Prisunic du coin en BMX, MBK flambant neuf rose et mauve, mais tout ne fût pas si simple finalement, avec les cheveux dans les dents et les narines, avec de la bave autour qui ressemble un peu à de la béchamel mal touillée et avec des grumeaux sphéroïdes dans les yeux.

Germaine acheta des nunchaku roses fluo, un Monopoly, du slime, des Carambars et des scoubidoubi-ou ah. " Mon Dieu ! la voilà cette manutentionnaire ... Je vais lui dire ce que je pense à cette folle dingue ..." se dit-elle dépitée. "Bonjour Cunégonde" furent les dernières paroles de Germaine avant d'envoyer son poing dans les dents de la mégère surprise. Elle prit son nunchaku et frappa le sol avec violence. Les vibrations se répercutèrent si loin que les clients, interloqués, se mirent à danser le sampa avec frénésie en tapant les mains sur leurs caddies.

Cunégonde, voyant cela, se mit à pleurer, hurler, taper ...Elle sentait que ses dents n'étaient plus en place : ses molaires étaient devant ses canines, et son bridge sauta sur Germaine. Un vigile, surpris par ce brouhaha, en profita pour chanter : "Hallelujah ! Hallelujah !"
Germaine prit la Renault 5 à tombeau ouvert, espérant qu' au moins deux de ses comparses allaient lui offrir un vinyl dédicacé de son idole Carlos. Mais ô combien fut grande sa déception en apercevant une Talbot Samba sans batterie, garée sur une plate-blande, portières ouvertes. Folle de rage, elle arracha les stickers Europe 1 avec ses porte jarretelles orange fluo, qu'elle avait mis sur sa tête de delco toute rose fluo !
Surgit alors des ténèbres un Gremlin fan de Michel Fugain et de Dr. Snuggles, qui semblait étonnamment calme. Soudain le chef des vigiles sortit une torche mais il avait oublié de mettre ses chaussettes rouge et jaune à p'tits pois mais malheureusement François Mitterrand n'était pas encore élu président, ce qui ne lui plaisait pas.

Finalement, le Gremlin, atteint quand même de Creutzfeldt-Jakob avancé, en eut marre de devoir attendre Germaine qui était encore dans de beaux draps. Elle avait encore omis d'attacher sa garde-robe à la machine à laver. Elle n'avait pas mangé depuis...
Septuple vainqueur du Qui suis-je :D

Avatar de l’utilisateur
Olivier59230
Messages : 1957
Inscription : 24 mai 2011, 00:20
Sexe : M
Localisation : Saint-Amand-Les-Eaux (Nord)
Contact :

Re: La suite de l'histoire

Message : # 336739Message Olivier59230
08 juil. 2016, 17:08

Hier soir, deux personnes lambda, sans scrupules et en R5 s'en allaient chez Mammouth complètement bourrées.
L'un d'eux, sortit une valise pleine de faux 45 tours et se retourna quand soudainement: une soucoupe volante avec des extraterrestres Lustucru venait de débarquer sur le parking pour redéposer Germaine qui n'avait plus de spaghettis.
Hanté par la pénurie, l'homme qui conduisait se dépêcha d'acheter des bouteilles d'alcool pour se donner bonne consistance face à ces curieux martiens.
Soudainement réveillée, l'autre personne crut avoir une vision croisant Germaine en jarretelles et gaine Playtex et perruque rousse. Mammouth fermant, une caissière sortit pour ranger les spaghettis dans la soucoupe pendant que le directeur tombait dans les bras du vigile qui savait qu'il était neutralisé par le psychogun de la jolie Germaine.
Nos deux joyeux lurons morts de dipsomanie et de dyslexie essayèrent de manger des "Mon Chéri" saveur Moutarde.
Prenant conscience du goût écœurant des étranges friandises, ce cauchemar papillesque les déconcertant, nos compères vidangèrent leurs estomacs, vomissant sur les extraterrestres.

Germaine, elle, en profita pour se changer. Ensuite, la caissière sortit son sac plastique pour ramasser les faux 45 tours tombés par terre.
Etant fan de Michel Berger et la Compagnie Créole, elle tria soigneusement les pochettes sous plastiques, mieux cotées que les pochettes abîmées de Shake et Dalida mais ne trouva rien de bien folichon, alors elle revendit les vinyls aux puces près de l'épicerie Codec.
Pendant ce temps, le vigile, qui n'était plus ivre mort, tenait toujours le directeur. Celui-ci d'ailleurs reprit ses grands airs autoritaires pour finalement vomir son fiel anti-martien sur nos deux compères désaoûlés qui ne soufflèrent mot concernant les faux 45 tours.
Depuis ce coffre de R5 un gémissement de colique et de martien nauséeux qui scintille en fluo retentit comme venu d'outre-tombe.

Alertés par de terribles flatulences incontrôlables, les autorités embarquèrent Germaine en pleurs et confisquèrent la soucoupe pleine de pâtes lustucru de contrebande sauce gloubiboulga et de Picorettes périmées depuis trop longtemps, mais toujours croustillantes comme les chips Vico ou Flodor.

Glissant sur une biscotte face tartinée de pastador aux multiples huiles, un des deux compères fit un salto avant sur le capot d'une Talbot vert pomme, tandis que l'autre en pleine excitation profita de l'absence de Madame Germaine pour se faufiler dans des caddies bien rangés dans les portiques tordus.

C'est alors que les frères Bogdanov arrivèrent en grande pompe avec leurs tronches bizarres et combinaisons vertes et argentées pour découvrir que les extraterrestres étaient finalement des femmes.

En apprenant tout cela, la caissière comprit que son avenir était plutôt dans l'espace mais surtout en combinaison tout en nylon vert et pataugas des plus mal assorties. Elle décida de vite se changer pour partir vers l'infini... et au delà.

Pendant ce temps, Germaine qui devait cuisiner les fameuses pâtes, fit tomber sans le savoir, du Gloubiboulga dans la gamelle de son lapin nain aux yeux qui louchent.

Mais c'est malin!!! Bravo!!!... Maintenant, il va devoir manger des croquettes pour hamster mutant en pleine éruption cutanée.
Finalement, elle décida de lui donner un bol de Kritekrat et un bon morceau de Maroilles du Nord qui fleure le terroir, les pieds des gens ayant marché sur la semelle trouée.

Quand tout fut rangé comme il faut, les mains lavées, et les bigoudis ajustés, il ne restait plus à Germaine qu'à remettre dans son décolleté une paire de billets de cinquante francs pour aller au Prisunic du coin en BMX, MBK flambant neuf rose et mauve, mais tout ne fût pas si simple finalement, avec les cheveux dans les dents et les narines, avec de la bave autour qui ressemble un peu à de la béchamel mal touillée et avec des grumeaux sphéroïdes dans les yeux.

Germaine acheta des nunchaku roses fluo, un Monopoly, du slime, des Carambars et des scoubidoubi-ou ah. " Mon Dieu ! la voilà cette manutentionnaire ... Je vais lui dire ce que je pense à cette folle dingue ..." se dit-elle dépitée. "Bonjour Cunégonde" furent les dernières paroles de Germaine avant d'envoyer son poing dans les dents de la mégère surprise. Elle prit son nunchaku et frappa le sol avec violence. Les vibrations se répercutèrent si loin que les clients, interloqués, se mirent à danser le sampa avec frénésie en tapant les mains sur leurs caddies.

Cunégonde, voyant cela, se mit à pleurer, hurler, taper ...Elle sentait que ses dents n'étaient plus en place : ses molaires étaient devant ses canines, et son bridge sauta sur Germaine. Un vigile, surpris par ce brouhaha, en profita pour chanter : "Hallelujah ! Hallelujah !"
Germaine prit la Renault 5 à tombeau ouvert, espérant qu' au moins deux de ses comparses allaient lui offrir un vinyl dédicacé de son idole Carlos. Mais ô combien fut grande sa déception en apercevant une Talbot Samba sans batterie, garée sur une plate-blande, portières ouvertes. Folle de rage, elle arracha les stickers Europe 1 avec ses porte jarretelles orange fluo, qu'elle avait mis sur sa tête de delco toute rose fluo !
Surgit alors des ténèbres un Gremlin fan de Michel Fugain et de Dr. Snuggles, qui semblait étonnamment calme. Soudain le chef des vigiles sortit une torche mais il avait oublié de mettre ses chaussettes rouge et jaune à p'tits pois mais malheureusement François Mitterrand n'était pas encore élu président, ce qui ne lui plaisait pas.

Finalement, le Gremlin, atteint quand même de Creutzfeldt-Jakob avancé, en eut marre de devoir attendre Germaine qui était encore dans de beaux draps. Elle avait encore omis d'attacher sa garde-robe à la machine à laver. Elle n'avait pas mangé depuis plus de...
Image

Avatar de l’utilisateur
gregoire_nostalgie
Messages : 843
Inscription : 22 sept. 2015, 23:07
Sexe : M
Localisation : IDF
Contact :

Re: La suite de l'histoire

Message : # 336796Message gregoire_nostalgie
09 juil. 2016, 18:43

Hier soir, deux personnes lambda, sans scrupules et en R5 s'en allaient chez Mammouth complètement bourrées.
L'un d'eux, sortit une valise pleine de faux 45 tours et se retourna quand soudainement: une soucoupe volante avec des extraterrestres Lustucru venait de débarquer sur le parking pour redéposer Germaine qui n'avait plus de spaghettis.
Hanté par la pénurie, l'homme qui conduisait se dépêcha d'acheter des bouteilles d'alcool pour se donner bonne consistance face à ces curieux martiens.
Soudainement réveillée, l'autre personne crut avoir une vision croisant Germaine en jarretelles et gaine Playtex et perruque rousse. Mammouth fermant, une caissière sortit pour ranger les spaghettis dans la soucoupe pendant que le directeur tombait dans les bras du vigile qui savait qu'il était neutralisé par le psychogun de la jolie Germaine.
Nos deux joyeux lurons morts de dipsomanie et de dyslexie essayèrent de manger des "Mon Chéri" saveur Moutarde.
Prenant conscience du goût écœurant des étranges friandises, ce cauchemar papillesque les déconcertant, nos compères vidangèrent leurs estomacs, vomissant sur les extraterrestres.

Germaine, elle, en profita pour se changer. Ensuite, la caissière sortit son sac plastique pour ramasser les faux 45 tours tombés par terre.
Etant fan de Michel Berger et la Compagnie Créole, elle tria soigneusement les pochettes sous plastiques, mieux cotées que les pochettes abîmées de Shake et Dalida mais ne trouva rien de bien folichon, alors elle revendit les vinyls aux puces près de l'épicerie Codec.
Pendant ce temps, le vigile, qui n'était plus ivre mort, tenait toujours le directeur. Celui-ci d'ailleurs reprit ses grands airs autoritaires pour finalement vomir son fiel anti-martien sur nos deux compères désaoûlés qui ne soufflèrent mot concernant les faux 45 tours.
Depuis ce coffre de R5 un gémissement de colique et de martien nauséeux qui scintille en fluo retentit comme venu d'outre-tombe.

Alertés par de terribles flatulences incontrôlables, les autorités embarquèrent Germaine en pleurs et confisquèrent la soucoupe pleine de pâtes lustucru de contrebande sauce gloubiboulga et de Picorettes périmées depuis trop longtemps, mais toujours croustillantes comme les chips Vico ou Flodor.

Glissant sur une biscotte face tartinée de pastador aux multiples huiles, un des deux compères fit un salto avant sur le capot d'une Talbot vert pomme, tandis que l'autre en pleine excitation profita de l'absence de Madame Germaine pour se faufiler dans des caddies bien rangés dans les portiques tordus.

C'est alors que les frères Bogdanov arrivèrent en grande pompe avec leurs tronches bizarres et combinaisons vertes et argentées pour découvrir que les extraterrestres étaient finalement des femmes.

En apprenant tout cela, la caissière comprit que son avenir était plutôt dans l'espace mais surtout en combinaison tout en nylon vert et pataugas des plus mal assorties. Elle décida de vite se changer pour partir vers l'infini... et au delà.

Pendant ce temps, Germaine qui devait cuisiner les fameuses pâtes, fit tomber sans le savoir, du Gloubiboulga dans la gamelle de son lapin nain aux yeux qui louchent.

Mais c'est malin!!! Bravo!!!... Maintenant, il va devoir manger des croquettes pour hamster mutant en pleine éruption cutanée.
Finalement, elle décida de lui donner un bol de Kritekrat et un bon morceau de Maroilles du Nord qui fleure le terroir, les pieds des gens ayant marché sur la semelle trouée.

Quand tout fut rangé comme il faut, les mains lavées, et les bigoudis ajustés, il ne restait plus à Germaine qu'à remettre dans son décolleté une paire de billets de cinquante francs pour aller au Prisunic du coin en BMX, MBK flambant neuf rose et mauve, mais tout ne fût pas si simple finalement, avec les cheveux dans les dents et les narines, avec de la bave autour qui ressemble un peu à de la béchamel mal touillée et avec des grumeaux sphéroïdes dans les yeux.

Germaine acheta des nunchaku roses fluo, un Monopoly, du slime, des Carambars et des scoubidoubi-ou ah. " Mon Dieu ! la voilà cette manutentionnaire ... Je vais lui dire ce que je pense à cette folle dingue ..." se dit-elle dépitée. "Bonjour Cunégonde" furent les dernières paroles de Germaine avant d'envoyer son poing dans les dents de la mégère surprise. Elle prit son nunchaku et frappa le sol avec violence. Les vibrations se répercutèrent si loin que les clients, interloqués, se mirent à danser le sampa avec frénésie en tapant les mains sur leurs caddies.

Cunégonde, voyant cela, se mit à pleurer, hurler, taper ...Elle sentait que ses dents n'étaient plus en place : ses molaires étaient devant ses canines, et son bridge sauta sur Germaine. Un vigile, surpris par ce brouhaha, en profita pour chanter : "Hallelujah ! Hallelujah !"
Germaine prit la Renault 5 à tombeau ouvert, espérant qu' au moins deux de ses comparses allaient lui offrir un vinyl dédicacé de son idole Carlos. Mais ô combien fut grande sa déception en apercevant une Talbot Samba sans batterie, garée sur une plate-blande, portières ouvertes. Folle de rage, elle arracha les stickers Europe 1 avec ses porte jarretelles orange fluo, qu'elle avait mis sur sa tête de delco toute rose fluo !
Surgit alors des ténèbres un Gremlin fan de Michel Fugain et de Dr. Snuggles, qui semblait étonnamment calme. Soudain le chef des vigiles sortit une torche mais il avait oublié de mettre ses chaussettes rouge et jaune à p'tits pois mais malheureusement François Mitterrand n'était pas encore élu président, ce qui ne lui plaisait pas.

Finalement, le Gremlin, atteint quand même de Creutzfeldt-Jakob avancé, en eut marre de devoir attendre Germaine qui était encore dans de beaux draps. Elle avait encore omis d'attacher sa garde-robe à la machine à laver. Elle n'avait pas mangé depuis plus de huit heures...
Septuple vainqueur du Qui suis-je :D

Avatar de l’utilisateur
Olivier59230
Messages : 1957
Inscription : 24 mai 2011, 00:20
Sexe : M
Localisation : Saint-Amand-Les-Eaux (Nord)
Contact :

Re: La suite de l'histoire

Message : # 336818Message Olivier59230
10 juil. 2016, 02:47

Hier soir, deux personnes lambda, sans scrupules et en R5 s'en allaient chez Mammouth complètement bourrées.
L'un d'eux, sortit une valise pleine de faux 45 tours et se retourna quand soudainement: une soucoupe volante avec des extraterrestres Lustucru venait de débarquer sur le parking pour redéposer Germaine qui n'avait plus de spaghettis.
Hanté par la pénurie, l'homme qui conduisait se dépêcha d'acheter des bouteilles d'alcool pour se donner bonne consistance face à ces curieux martiens.
Soudainement réveillée, l'autre personne crut avoir une vision croisant Germaine en jarretelles et gaine Playtex et perruque rousse. Mammouth fermant, une caissière sortit pour ranger les spaghettis dans la soucoupe pendant que le directeur tombait dans les bras du vigile qui savait qu'il était neutralisé par le psychogun de la jolie Germaine.
Nos deux joyeux lurons morts de dipsomanie et de dyslexie essayèrent de manger des "Mon Chéri" saveur Moutarde.
Prenant conscience du goût écœurant des étranges friandises, ce cauchemar papillesque les déconcertant, nos compères vidangèrent leurs estomacs, vomissant sur les extraterrestres.

Germaine, elle, en profita pour se changer. Ensuite, la caissière sortit son sac plastique pour ramasser les faux 45 tours tombés par terre.
Etant fan de Michel Berger et la Compagnie Créole, elle tria soigneusement les pochettes sous plastiques, mieux cotées que les pochettes abîmées de Shake et Dalida mais ne trouva rien de bien folichon, alors elle revendit les vinyls aux puces près de l'épicerie Codec.
Pendant ce temps, le vigile, qui n'était plus ivre mort, tenait toujours le directeur. Celui-ci d'ailleurs reprit ses grands airs autoritaires pour finalement vomir son fiel anti-martien sur nos deux compères désaoûlés qui ne soufflèrent mot concernant les faux 45 tours.
Depuis ce coffre de R5 un gémissement de colique et de martien nauséeux qui scintille en fluo retentit comme venu d'outre-tombe.

Alertés par de terribles flatulences incontrôlables, les autorités embarquèrent Germaine en pleurs et confisquèrent la soucoupe pleine de pâtes lustucru de contrebande sauce gloubiboulga et de Picorettes périmées depuis trop longtemps, mais toujours croustillantes comme les chips Vico ou Flodor.

Glissant sur une biscotte face tartinée de pastador aux multiples huiles, un des deux compères fit un salto avant sur le capot d'une Talbot vert pomme, tandis que l'autre en pleine excitation profita de l'absence de Madame Germaine pour se faufiler dans des caddies bien rangés dans les portiques tordus.

C'est alors que les frères Bogdanov arrivèrent en grande pompe avec leurs tronches bizarres et combinaisons vertes et argentées pour découvrir que les extraterrestres étaient finalement des femmes.

En apprenant tout cela, la caissière comprit que son avenir était plutôt dans l'espace mais surtout en combinaison tout en nylon vert et pataugas des plus mal assorties. Elle décida de vite se changer pour partir vers l'infini... et au delà.

Pendant ce temps, Germaine qui devait cuisiner les fameuses pâtes, fit tomber sans le savoir, du Gloubiboulga dans la gamelle de son lapin nain aux yeux qui louchent.

Mais c'est malin!!! Bravo!!!... Maintenant, il va devoir manger des croquettes pour hamster mutant en pleine éruption cutanée.
Finalement, elle décida de lui donner un bol de Kritekrat et un bon morceau de Maroilles du Nord qui fleure le terroir, les pieds des gens ayant marché sur la semelle trouée.

Quand tout fut rangé comme il faut, les mains lavées, et les bigoudis ajustés, il ne restait plus à Germaine qu'à remettre dans son décolleté une paire de billets de cinquante francs pour aller au Prisunic du coin en BMX, MBK flambant neuf rose et mauve, mais tout ne fût pas si simple finalement, avec les cheveux dans les dents et les narines, avec de la bave autour qui ressemble un peu à de la béchamel mal touillée et avec des grumeaux sphéroïdes dans les yeux.

Germaine acheta des nunchaku roses fluo, un Monopoly, du slime, des Carambars et des scoubidoubi-ou ah. " Mon Dieu ! la voilà cette manutentionnaire ... Je vais lui dire ce que je pense à cette folle dingue ..." se dit-elle dépitée. "Bonjour Cunégonde" furent les dernières paroles de Germaine avant d'envoyer son poing dans les dents de la mégère surprise. Elle prit son nunchaku et frappa le sol avec violence. Les vibrations se répercutèrent si loin que les clients, interloqués, se mirent à danser le sampa avec frénésie en tapant les mains sur leurs caddies.

Cunégonde, voyant cela, se mit à pleurer, hurler, taper ...Elle sentait que ses dents n'étaient plus en place : ses molaires étaient devant ses canines, et son bridge sauta sur Germaine. Un vigile, surpris par ce brouhaha, en profita pour chanter : "Hallelujah ! Hallelujah !"
Germaine prit la Renault 5 à tombeau ouvert, espérant qu' au moins deux de ses comparses allaient lui offrir un vinyl dédicacé de son idole Carlos. Mais ô combien fut grande sa déception en apercevant une Talbot Samba sans batterie, garée sur une plate-blande, portières ouvertes. Folle de rage, elle arracha les stickers Europe 1 avec ses porte jarretelles orange fluo, qu'elle avait mis sur sa tête de delco toute rose fluo !
Surgit alors des ténèbres un Gremlin fan de Michel Fugain et de Dr. Snuggles, qui semblait étonnamment calme. Soudain le chef des vigiles sortit une torche mais il avait oublié de mettre ses chaussettes rouge et jaune à p'tits pois mais malheureusement François Mitterrand n'était pas encore élu président, ce qui ne lui plaisait pas.

Finalement, le Gremlin, atteint quand même de Creutzfeldt-Jakob avancé, en eut marre de devoir attendre Germaine qui était encore dans de beaux draps. Elle avait encore omis d'attacher sa garde-robe à la machine à laver. Elle n'avait pas mangé depuis plus de huit heures d'affilés et...
Image

Avatar de l’utilisateur
gregoire_nostalgie
Messages : 843
Inscription : 22 sept. 2015, 23:07
Sexe : M
Localisation : IDF
Contact :

Re: La suite de l'histoire

Message : # 336909Message gregoire_nostalgie
11 juil. 2016, 19:39

Hier soir, deux personnes lambda, sans scrupules et en R5 s'en allaient chez Mammouth complètement bourrées.
L'un d'eux, sortit une valise pleine de faux 45 tours et se retourna quand soudainement: une soucoupe volante avec des extraterrestres Lustucru venait de débarquer sur le parking pour redéposer Germaine qui n'avait plus de spaghettis.
Hanté par la pénurie, l'homme qui conduisait se dépêcha d'acheter des bouteilles d'alcool pour se donner bonne consistance face à ces curieux martiens.
Soudainement réveillée, l'autre personne crut avoir une vision croisant Germaine en jarretelles et gaine Playtex et perruque rousse. Mammouth fermant, une caissière sortit pour ranger les spaghettis dans la soucoupe pendant que le directeur tombait dans les bras du vigile qui savait qu'il était neutralisé par le psychogun de la jolie Germaine.
Nos deux joyeux lurons morts de dipsomanie et de dyslexie essayèrent de manger des "Mon Chéri" saveur Moutarde.
Prenant conscience du goût écœurant des étranges friandises, ce cauchemar papillesque les déconcertant, nos compères vidangèrent leurs estomacs, vomissant sur les extraterrestres.

Germaine, elle, en profita pour se changer. Ensuite, la caissière sortit son sac plastique pour ramasser les faux 45 tours tombés par terre.
Etant fan de Michel Berger et la Compagnie Créole, elle tria soigneusement les pochettes sous plastiques, mieux cotées que les pochettes abîmées de Shake et Dalida mais ne trouva rien de bien folichon, alors elle revendit les vinyls aux puces près de l'épicerie Codec.
Pendant ce temps, le vigile, qui n'était plus ivre mort, tenait toujours le directeur. Celui-ci d'ailleurs reprit ses grands airs autoritaires pour finalement vomir son fiel anti-martien sur nos deux compères désaoûlés qui ne soufflèrent mot concernant les faux 45 tours.
Depuis ce coffre de R5 un gémissement de colique et de martien nauséeux qui scintille en fluo retentit comme venu d'outre-tombe.

Alertés par de terribles flatulences incontrôlables, les autorités embarquèrent Germaine en pleurs et confisquèrent la soucoupe pleine de pâtes lustucru de contrebande sauce gloubiboulga et de Picorettes périmées depuis trop longtemps, mais toujours croustillantes comme les chips Vico ou Flodor.

Glissant sur une biscotte face tartinée de pastador aux multiples huiles, un des deux compères fit un salto avant sur le capot d'une Talbot vert pomme, tandis que l'autre en pleine excitation profita de l'absence de Madame Germaine pour se faufiler dans des caddies bien rangés dans les portiques tordus.

C'est alors que les frères Bogdanov arrivèrent en grande pompe avec leurs tronches bizarres et combinaisons vertes et argentées pour découvrir que les extraterrestres étaient finalement des femmes.

En apprenant tout cela, la caissière comprit que son avenir était plutôt dans l'espace mais surtout en combinaison tout en nylon vert et pataugas des plus mal assorties. Elle décida de vite se changer pour partir vers l'infini... et au delà.

Pendant ce temps, Germaine qui devait cuisiner les fameuses pâtes, fit tomber sans le savoir, du Gloubiboulga dans la gamelle de son lapin nain aux yeux qui louchent.

Mais c'est malin!!! Bravo!!!... Maintenant, il va devoir manger des croquettes pour hamster mutant en pleine éruption cutanée.
Finalement, elle décida de lui donner un bol de Kritekrat et un bon morceau de Maroilles du Nord qui fleure le terroir, les pieds des gens ayant marché sur la semelle trouée.

Quand tout fut rangé comme il faut, les mains lavées, et les bigoudis ajustés, il ne restait plus à Germaine qu'à remettre dans son décolleté une paire de billets de cinquante francs pour aller au Prisunic du coin en BMX, MBK flambant neuf rose et mauve, mais tout ne fût pas si simple finalement, avec les cheveux dans les dents et les narines, avec de la bave autour qui ressemble un peu à de la béchamel mal touillée et avec des grumeaux sphéroïdes dans les yeux.

Germaine acheta des nunchaku roses fluo, un Monopoly, du slime, des Carambars et des scoubidoubi-ou ah. " Mon Dieu ! la voilà cette manutentionnaire ... Je vais lui dire ce que je pense à cette folle dingue ..." se dit-elle dépitée. "Bonjour Cunégonde" furent les dernières paroles de Germaine avant d'envoyer son poing dans les dents de la mégère surprise. Elle prit son nunchaku et frappa le sol avec violence. Les vibrations se répercutèrent si loin que les clients, interloqués, se mirent à danser le sampa avec frénésie en tapant les mains sur leurs caddies.

Cunégonde, voyant cela, se mit à pleurer, hurler, taper ...Elle sentait que ses dents n'étaient plus en place : ses molaires étaient devant ses canines, et son bridge sauta sur Germaine. Un vigile, surpris par ce brouhaha, en profita pour chanter : "Hallelujah ! Hallelujah !"
Germaine prit la Renault 5 à tombeau ouvert, espérant qu' au moins deux de ses comparses allaient lui offrir un vinyl dédicacé de son idole Carlos. Mais ô combien fut grande sa déception en apercevant une Talbot Samba sans batterie, garée sur une plate-blande, portières ouvertes. Folle de rage, elle arracha les stickers Europe 1 avec ses porte jarretelles orange fluo, qu'elle avait mis sur sa tête de delco toute rose fluo !
Surgit alors des ténèbres un Gremlin fan de Michel Fugain et de Dr. Snuggles, qui semblait étonnamment calme. Soudain le chef des vigiles sortit une torche mais il avait oublié de mettre ses chaussettes rouge et jaune à p'tits pois mais malheureusement François Mitterrand n'était pas encore élu président, ce qui ne lui plaisait pas.

Finalement, le Gremlin, atteint quand même de Creutzfeldt-Jakob avancé, en eut marre de devoir attendre Germaine qui était encore dans de beaux draps. Elle avait encore omis d'attacher sa garde-robe à la machine à laver. Elle n'avait pas mangé depuis plus de huit heures d'affilés et cherchait désépérement...
Septuple vainqueur du Qui suis-je :D

Avatar de l’utilisateur
Olivier59230
Messages : 1957
Inscription : 24 mai 2011, 00:20
Sexe : M
Localisation : Saint-Amand-Les-Eaux (Nord)
Contact :

Re: La suite de l'histoire

Message : # 336936Message Olivier59230
12 juil. 2016, 09:37

Hier soir, deux personnes lambda, sans scrupules et en R5 s'en allaient chez Mammouth complètement bourrées.
L'un d'eux, sortit une valise pleine de faux 45 tours et se retourna quand soudainement: une soucoupe volante avec des extraterrestres Lustucru venait de débarquer sur le parking pour redéposer Germaine qui n'avait plus de spaghettis.
Hanté par la pénurie, l'homme qui conduisait se dépêcha d'acheter des bouteilles d'alcool pour se donner bonne consistance face à ces curieux martiens.
Soudainement réveillée, l'autre personne crut avoir une vision croisant Germaine en jarretelles et gaine Playtex et perruque rousse. Mammouth fermant, une caissière sortit pour ranger les spaghettis dans la soucoupe pendant que le directeur tombait dans les bras du vigile qui savait qu'il était neutralisé par le psychogun de la jolie Germaine.
Nos deux joyeux lurons morts de dipsomanie et de dyslexie essayèrent de manger des "Mon Chéri" saveur Moutarde.
Prenant conscience du goût écœurant des étranges friandises, ce cauchemar papillesque les déconcertant, nos compères vidangèrent leurs estomacs, vomissant sur les extraterrestres.

Germaine, elle, en profita pour se changer. Ensuite, la caissière sortit son sac plastique pour ramasser les faux 45 tours tombés par terre.
Etant fan de Michel Berger et la Compagnie Créole, elle tria soigneusement les pochettes sous plastiques, mieux cotées que les pochettes abîmées de Shake et Dalida mais ne trouva rien de bien folichon, alors elle revendit les vinyls aux puces près de l'épicerie Codec.
Pendant ce temps, le vigile, qui n'était plus ivre mort, tenait toujours le directeur. Celui-ci d'ailleurs reprit ses grands airs autoritaires pour finalement vomir son fiel anti-martien sur nos deux compères désaoûlés qui ne soufflèrent mot concernant les faux 45 tours.
Depuis ce coffre de R5 un gémissement de colique et de martien nauséeux qui scintille en fluo retentit comme venu d'outre-tombe.

Alertés par de terribles flatulences incontrôlables, les autorités embarquèrent Germaine en pleurs et confisquèrent la soucoupe pleine de pâtes lustucru de contrebande sauce gloubiboulga et de Picorettes périmées depuis trop longtemps, mais toujours croustillantes comme les chips Vico ou Flodor.

Glissant sur une biscotte face tartinée de pastador aux multiples huiles, un des deux compères fit un salto avant sur le capot d'une Talbot vert pomme, tandis que l'autre en pleine excitation profita de l'absence de Madame Germaine pour se faufiler dans des caddies bien rangés dans les portiques tordus.

C'est alors que les frères Bogdanov arrivèrent en grande pompe avec leurs tronches bizarres et combinaisons vertes et argentées pour découvrir que les extraterrestres étaient finalement des femmes.

En apprenant tout cela, la caissière comprit que son avenir était plutôt dans l'espace mais surtout en combinaison tout en nylon vert et pataugas des plus mal assorties. Elle décida de vite se changer pour partir vers l'infini... et au delà.

Pendant ce temps, Germaine qui devait cuisiner les fameuses pâtes, fit tomber sans le savoir, du Gloubiboulga dans la gamelle de son lapin nain aux yeux qui louchent.

Mais c'est malin!!! Bravo!!!... Maintenant, il va devoir manger des croquettes pour hamster mutant en pleine éruption cutanée.
Finalement, elle décida de lui donner un bol de Kritekrat et un bon morceau de Maroilles du Nord qui fleure le terroir, les pieds des gens ayant marché sur la semelle trouée.

Quand tout fut rangé comme il faut, les mains lavées, et les bigoudis ajustés, il ne restait plus à Germaine qu'à remettre dans son décolleté une paire de billets de cinquante francs pour aller au Prisunic du coin en BMX, MBK flambant neuf rose et mauve, mais tout ne fût pas si simple finalement, avec les cheveux dans les dents et les narines, avec de la bave autour qui ressemble un peu à de la béchamel mal touillée et avec des grumeaux sphéroïdes dans les yeux.

Germaine acheta des nunchaku roses fluo, un Monopoly, du slime, des Carambars et des scoubidoubi-ou ah. " Mon Dieu ! la voilà cette manutentionnaire ... Je vais lui dire ce que je pense à cette folle dingue ..." se dit-elle dépitée. "Bonjour Cunégonde" furent les dernières paroles de Germaine avant d'envoyer son poing dans les dents de la mégère surprise. Elle prit son nunchaku et frappa le sol avec violence. Les vibrations se répercutèrent si loin que les clients, interloqués, se mirent à danser le sampa avec frénésie en tapant les mains sur leurs caddies.

Cunégonde, voyant cela, se mit à pleurer, hurler, taper ...Elle sentait que ses dents n'étaient plus en place : ses molaires étaient devant ses canines, et son bridge sauta sur Germaine. Un vigile, surpris par ce brouhaha, en profita pour chanter : "Hallelujah ! Hallelujah !"
Germaine prit la Renault 5 à tombeau ouvert, espérant qu' au moins deux de ses comparses allaient lui offrir un vinyl dédicacé de son idole Carlos. Mais ô combien fut grande sa déception en apercevant une Talbot Samba sans batterie, garée sur une plate-blande, portières ouvertes. Folle de rage, elle arracha les stickers Europe 1 avec ses porte jarretelles orange fluo, qu'elle avait mis sur sa tête de delco toute rose fluo !
Surgit alors des ténèbres un Gremlin fan de Michel Fugain et de Dr. Snuggles, qui semblait étonnamment calme. Soudain le chef des vigiles sortit une torche mais il avait oublié de mettre ses chaussettes rouge et jaune à p'tits pois mais malheureusement François Mitterrand n'était pas encore élu président, ce qui ne lui plaisait pas.

Finalement, le Gremlin, atteint quand même de Creutzfeldt-Jakob avancé, en eut marre de devoir attendre Germaine qui était encore dans de beaux draps. Elle avait encore omis d'attacher sa garde-robe à la machine à laver. Elle n'avait pas mangé depuis plus de huit heures d'affilés et cherchait désépérement un bout...
Image

Avatar de l’utilisateur
gregoire_nostalgie
Messages : 843
Inscription : 22 sept. 2015, 23:07
Sexe : M
Localisation : IDF
Contact :

Re: La suite de l'histoire

Message : # 337161Message gregoire_nostalgie
20 juil. 2016, 19:46

Hier soir, deux personnes lambda, sans scrupules et en R5 s'en allaient chez Mammouth complètement bourrées.
L'un d'eux, sortit une valise pleine de faux 45 tours et se retourna quand soudainement: une soucoupe volante avec des extraterrestres Lustucru venait de débarquer sur le parking pour redéposer Germaine qui n'avait plus de spaghettis.
Hanté par la pénurie, l'homme qui conduisait se dépêcha d'acheter des bouteilles d'alcool pour se donner bonne consistance face à ces curieux martiens.
Soudainement réveillée, l'autre personne crut avoir une vision croisant Germaine en jarretelles et gaine Playtex et perruque rousse. Mammouth fermant, une caissière sortit pour ranger les spaghettis dans la soucoupe pendant que le directeur tombait dans les bras du vigile qui savait qu'il était neutralisé par le psychogun de la jolie Germaine.
Nos deux joyeux lurons morts de dipsomanie et de dyslexie essayèrent de manger des "Mon Chéri" saveur Moutarde.
Prenant conscience du goût écœurant des étranges friandises, ce cauchemar papillesque les déconcertant, nos compères vidangèrent leurs estomacs, vomissant sur les extraterrestres.

Germaine, elle, en profita pour se changer. Ensuite, la caissière sortit son sac plastique pour ramasser les faux 45 tours tombés par terre.
Etant fan de Michel Berger et la Compagnie Créole, elle tria soigneusement les pochettes sous plastiques, mieux cotées que les pochettes abîmées de Shake et Dalida mais ne trouva rien de bien folichon, alors elle revendit les vinyls aux puces près de l'épicerie Codec.
Pendant ce temps, le vigile, qui n'était plus ivre mort, tenait toujours le directeur. Celui-ci d'ailleurs reprit ses grands airs autoritaires pour finalement vomir son fiel anti-martien sur nos deux compères désaoûlés qui ne soufflèrent mot concernant les faux 45 tours.
Depuis ce coffre de R5 un gémissement de colique et de martien nauséeux qui scintille en fluo retentit comme venu d'outre-tombe.

Alertés par de terribles flatulences incontrôlables, les autorités embarquèrent Germaine en pleurs et confisquèrent la soucoupe pleine de pâtes lustucru de contrebande sauce gloubiboulga et de Picorettes périmées depuis trop longtemps, mais toujours croustillantes comme les chips Vico ou Flodor.

Glissant sur une biscotte face tartinée de pastador aux multiples huiles, un des deux compères fit un salto avant sur le capot d'une Talbot vert pomme, tandis que l'autre en pleine excitation profita de l'absence de Madame Germaine pour se faufiler dans des caddies bien rangés dans les portiques tordus.

C'est alors que les frères Bogdanov arrivèrent en grande pompe avec leurs tronches bizarres et combinaisons vertes et argentées pour découvrir que les extraterrestres étaient finalement des femmes.

En apprenant tout cela, la caissière comprit que son avenir était plutôt dans l'espace mais surtout en combinaison tout en nylon vert et pataugas des plus mal assorties. Elle décida de vite se changer pour partir vers l'infini... et au delà.

Pendant ce temps, Germaine qui devait cuisiner les fameuses pâtes, fit tomber sans le savoir, du Gloubiboulga dans la gamelle de son lapin nain aux yeux qui louchent.

Mais c'est malin!!! Bravo!!!... Maintenant, il va devoir manger des croquettes pour hamster mutant en pleine éruption cutanée.
Finalement, elle décida de lui donner un bol de Kritekrat et un bon morceau de Maroilles du Nord qui fleure le terroir, les pieds des gens ayant marché sur la semelle trouée.

Quand tout fut rangé comme il faut, les mains lavées, et les bigoudis ajustés, il ne restait plus à Germaine qu'à remettre dans son décolleté une paire de billets de cinquante francs pour aller au Prisunic du coin en BMX, MBK flambant neuf rose et mauve, mais tout ne fût pas si simple finalement, avec les cheveux dans les dents et les narines, avec de la bave autour qui ressemble un peu à de la béchamel mal touillée et avec des grumeaux sphéroïdes dans les yeux.

Germaine acheta des nunchaku roses fluo, un Monopoly, du slime, des Carambars et des scoubidoubi-ou ah. " Mon Dieu ! la voilà cette manutentionnaire ... Je vais lui dire ce que je pense à cette folle dingue ..." se dit-elle dépitée. "Bonjour Cunégonde" furent les dernières paroles de Germaine avant d'envoyer son poing dans les dents de la mégère surprise. Elle prit son nunchaku et frappa le sol avec violence. Les vibrations se répercutèrent si loin que les clients, interloqués, se mirent à danser le sampa avec frénésie en tapant les mains sur leurs caddies.

Cunégonde, voyant cela, se mit à pleurer, hurler, taper ...Elle sentait que ses dents n'étaient plus en place : ses molaires étaient devant ses canines, et son bridge sauta sur Germaine. Un vigile, surpris par ce brouhaha, en profita pour chanter : "Hallelujah ! Hallelujah !"
Germaine prit la Renault 5 à tombeau ouvert, espérant qu' au moins deux de ses comparses allaient lui offrir un vinyl dédicacé de son idole Carlos. Mais ô combien fut grande sa déception en apercevant une Talbot Samba sans batterie, garée sur une plate-blande, portières ouvertes. Folle de rage, elle arracha les stickers Europe 1 avec ses porte jarretelles orange fluo, qu'elle avait mis sur sa tête de delco toute rose fluo !
Surgit alors des ténèbres un Gremlin fan de Michel Fugain et de Dr. Snuggles, qui semblait étonnamment calme. Soudain le chef des vigiles sortit une torche mais il avait oublié de mettre ses chaussettes rouge et jaune à p'tits pois mais malheureusement François Mitterrand n'était pas encore élu président, ce qui ne lui plaisait pas.

Finalement, le Gremlin, atteint quand même de Creutzfeldt-Jakob avancé, en eut marre de devoir attendre Germaine qui était encore dans de beaux draps. Elle avait encore omis d'attacher sa garde-robe à la machine à laver. Elle n'avait pas mangé depuis plus de huit heures d'affilés et cherchait désépérement un bout de pain...
Septuple vainqueur du Qui suis-je :D

Avatar de l’utilisateur
Olivier59230
Messages : 1957
Inscription : 24 mai 2011, 00:20
Sexe : M
Localisation : Saint-Amand-Les-Eaux (Nord)
Contact :

Re: La suite de l'histoire

Message : # 337189Message Olivier59230
21 juil. 2016, 12:55

Hier soir, deux personnes lambda, sans scrupules et en R5 s'en allaient chez Mammouth complètement bourrées.
L'un d'eux, sortit une valise pleine de faux 45 tours et se retourna quand soudainement: une soucoupe volante avec des extraterrestres Lustucru venait de débarquer sur le parking pour redéposer Germaine qui n'avait plus de spaghettis.
Hanté par la pénurie, l'homme qui conduisait se dépêcha d'acheter des bouteilles d'alcool pour se donner bonne consistance face à ces curieux martiens.
Soudainement réveillée, l'autre personne crut avoir une vision croisant Germaine en jarretelles et gaine Playtex et perruque rousse. Mammouth fermant, une caissière sortit pour ranger les spaghettis dans la soucoupe pendant que le directeur tombait dans les bras du vigile qui savait qu'il était neutralisé par le psychogun de la jolie Germaine.
Nos deux joyeux lurons morts de dipsomanie et de dyslexie essayèrent de manger des "Mon Chéri" saveur Moutarde.
Prenant conscience du goût écœurant des étranges friandises, ce cauchemar papillesque les déconcertant, nos compères vidangèrent leurs estomacs, vomissant sur les extraterrestres.

Germaine, elle, en profita pour se changer. Ensuite, la caissière sortit son sac plastique pour ramasser les faux 45 tours tombés par terre.
Etant fan de Michel Berger et la Compagnie Créole, elle tria soigneusement les pochettes sous plastiques, mieux cotées que les pochettes abîmées de Shake et Dalida mais ne trouva rien de bien folichon, alors elle revendit les vinyls aux puces près de l'épicerie Codec.
Pendant ce temps, le vigile, qui n'était plus ivre mort, tenait toujours le directeur. Celui-ci d'ailleurs reprit ses grands airs autoritaires pour finalement vomir son fiel anti-martien sur nos deux compères désaoûlés qui ne soufflèrent mot concernant les faux 45 tours.
Depuis ce coffre de R5 un gémissement de colique et de martien nauséeux qui scintille en fluo retentit comme venu d'outre-tombe.

Alertés par de terribles flatulences incontrôlables, les autorités embarquèrent Germaine en pleurs et confisquèrent la soucoupe pleine de pâtes lustucru de contrebande sauce gloubiboulga et de Picorettes périmées depuis trop longtemps, mais toujours croustillantes comme les chips Vico ou Flodor.

Glissant sur une biscotte face tartinée de pastador aux multiples huiles, un des deux compères fit un salto avant sur le capot d'une Talbot vert pomme, tandis que l'autre en pleine excitation profita de l'absence de Madame Germaine pour se faufiler dans des caddies bien rangés dans les portiques tordus.

C'est alors que les frères Bogdanov arrivèrent en grande pompe avec leurs tronches bizarres et combinaisons vertes et argentées pour découvrir que les extraterrestres étaient finalement des femmes.

En apprenant tout cela, la caissière comprit que son avenir était plutôt dans l'espace mais surtout en combinaison tout en nylon vert et pataugas des plus mal assorties. Elle décida de vite se changer pour partir vers l'infini... et au delà.

Pendant ce temps, Germaine qui devait cuisiner les fameuses pâtes, fit tomber sans le savoir, du Gloubiboulga dans la gamelle de son lapin nain aux yeux qui louchent.

Mais c'est malin!!! Bravo!!!... Maintenant, il va devoir manger des croquettes pour hamster mutant en pleine éruption cutanée.
Finalement, elle décida de lui donner un bol de Kritekrat et un bon morceau de Maroilles du Nord qui fleure le terroir, les pieds des gens ayant marché sur la semelle trouée.

Quand tout fut rangé comme il faut, les mains lavées, et les bigoudis ajustés, il ne restait plus à Germaine qu'à remettre dans son décolleté une paire de billets de cinquante francs pour aller au Prisunic du coin en BMX, MBK flambant neuf rose et mauve, mais tout ne fût pas si simple finalement, avec les cheveux dans les dents et les narines, avec de la bave autour qui ressemble un peu à de la béchamel mal touillée et avec des grumeaux sphéroïdes dans les yeux.

Germaine acheta des nunchaku roses fluo, un Monopoly, du slime, des Carambars et des scoubidoubi-ou ah. " Mon Dieu ! la voilà cette manutentionnaire ... Je vais lui dire ce que je pense à cette folle dingue ..." se dit-elle dépitée. "Bonjour Cunégonde" furent les dernières paroles de Germaine avant d'envoyer son poing dans les dents de la mégère surprise. Elle prit son nunchaku et frappa le sol avec violence. Les vibrations se répercutèrent si loin que les clients, interloqués, se mirent à danser le sampa avec frénésie en tapant les mains sur leurs caddies.

Cunégonde, voyant cela, se mit à pleurer, hurler, taper ...Elle sentait que ses dents n'étaient plus en place : ses molaires étaient devant ses canines, et son bridge sauta sur Germaine. Un vigile, surpris par ce brouhaha, en profita pour chanter : "Hallelujah ! Hallelujah !"
Germaine prit la Renault 5 à tombeau ouvert, espérant qu' au moins deux de ses comparses allaient lui offrir un vinyl dédicacé de son idole Carlos. Mais ô combien fut grande sa déception en apercevant une Talbot Samba sans batterie, garée sur une plate-blande, portières ouvertes. Folle de rage, elle arracha les stickers Europe 1 avec ses porte jarretelles orange fluo, qu'elle avait mis sur sa tête de delco toute rose fluo !
Surgit alors des ténèbres un Gremlin fan de Michel Fugain et de Dr. Snuggles, qui semblait étonnamment calme. Soudain le chef des vigiles sortit une torche mais il avait oublié de mettre ses chaussettes rouge et jaune à p'tits pois mais malheureusement François Mitterrand n'était pas encore élu président, ce qui ne lui plaisait pas.

Finalement, le Gremlin, atteint quand même de Creutzfeldt-Jakob avancé, en eut marre de devoir attendre Germaine qui était encore dans de beaux draps. Elle avait encore omis d'attacher sa garde-robe à la machine à laver. Elle n'avait pas mangé depuis plus de huit heures d'affilés et cherchait désespérément un bout de pain et du...
Image

Avatar de l’utilisateur
gregoire_nostalgie
Messages : 843
Inscription : 22 sept. 2015, 23:07
Sexe : M
Localisation : IDF
Contact :

Re: La suite de l'histoire

Message : # 337220Message gregoire_nostalgie
22 juil. 2016, 17:49

Hier soir, deux personnes lambda, sans scrupules et en R5 s'en allaient chez Mammouth complètement bourrées.
L'un d'eux, sortit une valise pleine de faux 45 tours et se retourna quand soudainement: une soucoupe volante avec des extraterrestres Lustucru venait de débarquer sur le parking pour redéposer Germaine qui n'avait plus de spaghettis.
Hanté par la pénurie, l'homme qui conduisait se dépêcha d'acheter des bouteilles d'alcool pour se donner bonne consistance face à ces curieux martiens.
Soudainement réveillée, l'autre personne crut avoir une vision croisant Germaine en jarretelles et gaine Playtex et perruque rousse. Mammouth fermant, une caissière sortit pour ranger les spaghettis dans la soucoupe pendant que le directeur tombait dans les bras du vigile qui savait qu'il était neutralisé par le psychogun de la jolie Germaine.
Nos deux joyeux lurons morts de dipsomanie et de dyslexie essayèrent de manger des "Mon Chéri" saveur Moutarde.
Prenant conscience du goût écœurant des étranges friandises, ce cauchemar papillesque les déconcertant, nos compères vidangèrent leurs estomacs, vomissant sur les extraterrestres.

Germaine, elle, en profita pour se changer. Ensuite, la caissière sortit son sac plastique pour ramasser les faux 45 tours tombés par terre.
Etant fan de Michel Berger et la Compagnie Créole, elle tria soigneusement les pochettes sous plastiques, mieux cotées que les pochettes abîmées de Shake et Dalida mais ne trouva rien de bien folichon, alors elle revendit les vinyls aux puces près de l'épicerie Codec.
Pendant ce temps, le vigile, qui n'était plus ivre mort, tenait toujours le directeur. Celui-ci d'ailleurs reprit ses grands airs autoritaires pour finalement vomir son fiel anti-martien sur nos deux compères désaoûlés qui ne soufflèrent mot concernant les faux 45 tours.
Depuis ce coffre de R5 un gémissement de colique et de martien nauséeux qui scintille en fluo retentit comme venu d'outre-tombe.

Alertés par de terribles flatulences incontrôlables, les autorités embarquèrent Germaine en pleurs et confisquèrent la soucoupe pleine de pâtes lustucru de contrebande sauce gloubiboulga et de Picorettes périmées depuis trop longtemps, mais toujours croustillantes comme les chips Vico ou Flodor.

Glissant sur une biscotte face tartinée de pastador aux multiples huiles, un des deux compères fit un salto avant sur le capot d'une Talbot vert pomme, tandis que l'autre en pleine excitation profita de l'absence de Madame Germaine pour se faufiler dans des caddies bien rangés dans les portiques tordus.

C'est alors que les frères Bogdanov arrivèrent en grande pompe avec leurs tronches bizarres et combinaisons vertes et argentées pour découvrir que les extraterrestres étaient finalement des femmes.

En apprenant tout cela, la caissière comprit que son avenir était plutôt dans l'espace mais surtout en combinaison tout en nylon vert et pataugas des plus mal assorties. Elle décida de vite se changer pour partir vers l'infini... et au delà.

Pendant ce temps, Germaine qui devait cuisiner les fameuses pâtes, fit tomber sans le savoir, du Gloubiboulga dans la gamelle de son lapin nain aux yeux qui louchent.

Mais c'est malin!!! Bravo!!!... Maintenant, il va devoir manger des croquettes pour hamster mutant en pleine éruption cutanée.
Finalement, elle décida de lui donner un bol de Kritekrat et un bon morceau de Maroilles du Nord qui fleure le terroir, les pieds des gens ayant marché sur la semelle trouée.

Quand tout fut rangé comme il faut, les mains lavées, et les bigoudis ajustés, il ne restait plus à Germaine qu'à remettre dans son décolleté une paire de billets de cinquante francs pour aller au Prisunic du coin en BMX, MBK flambant neuf rose et mauve, mais tout ne fût pas si simple finalement, avec les cheveux dans les dents et les narines, avec de la bave autour qui ressemble un peu à de la béchamel mal touillée et avec des grumeaux sphéroïdes dans les yeux.

Germaine acheta des nunchaku roses fluo, un Monopoly, du slime, des Carambars et des scoubidoubi-ou ah. " Mon Dieu ! la voilà cette manutentionnaire ... Je vais lui dire ce que je pense à cette folle dingue ..." se dit-elle dépitée. "Bonjour Cunégonde" furent les dernières paroles de Germaine avant d'envoyer son poing dans les dents de la mégère surprise. Elle prit son nunchaku et frappa le sol avec violence. Les vibrations se répercutèrent si loin que les clients, interloqués, se mirent à danser le sampa avec frénésie en tapant les mains sur leurs caddies.

Cunégonde, voyant cela, se mit à pleurer, hurler, taper ...Elle sentait que ses dents n'étaient plus en place : ses molaires étaient devant ses canines, et son bridge sauta sur Germaine. Un vigile, surpris par ce brouhaha, en profita pour chanter : "Hallelujah ! Hallelujah !"
Germaine prit la Renault 5 à tombeau ouvert, espérant qu' au moins deux de ses comparses allaient lui offrir un vinyl dédicacé de son idole Carlos. Mais ô combien fut grande sa déception en apercevant une Talbot Samba sans batterie, garée sur une plate-blande, portières ouvertes. Folle de rage, elle arracha les stickers Europe 1 avec ses porte jarretelles orange fluo, qu'elle avait mis sur sa tête de delco toute rose fluo !
Surgit alors des ténèbres un Gremlin fan de Michel Fugain et de Dr. Snuggles, qui semblait étonnamment calme. Soudain le chef des vigiles sortit une torche mais il avait oublié de mettre ses chaussettes rouge et jaune à p'tits pois mais malheureusement François Mitterrand n'était pas encore élu président, ce qui ne lui plaisait pas.

Finalement, le Gremlin, atteint quand même de Creutzfeldt-Jakob avancé, en eut marre de devoir attendre Germaine qui était encore dans de beaux draps. Elle avait encore omis d'attacher sa garde-robe à la machine à laver. Elle n'avait pas mangé depuis plus de huit heures d'affilés et cherchait désespérément un bout de pain et du gruyère râpé...
Septuple vainqueur du Qui suis-je :D

Avatar de l’utilisateur
Getter
Messages : 105
Inscription : 12 sept. 2014, 22:47
Sexe : homme
Localisation : oise

Re: La suite de l'histoire

Message : # 337235Message Getter
22 juil. 2016, 22:00

Hier soir, deux personnes lambda, sans scrupules et en R5 s'en allaient chez Mammouth complètement bourrées.
L'un d'eux, sortit une valise pleine de faux 45 tours et se retourna quand soudainement: une soucoupe volante avec des extraterrestres Lustucru venait de débarquer sur le parking pour redéposer Germaine qui n'avait plus de spaghettis.
Hanté par la pénurie, l'homme qui conduisait se dépêcha d'acheter des bouteilles d'alcool pour se donner bonne consistance face à ces curieux martiens.
Soudainement réveillée, l'autre personne crut avoir une vision croisant Germaine en jarretelles et gaine Playtex et perruque rousse. Mammouth fermant, une caissière sortit pour ranger les spaghettis dans la soucoupe pendant que le directeur tombait dans les bras du vigile qui savait qu'il était neutralisé par le psychogun de la jolie Germaine.
Nos deux joyeux lurons morts de dipsomanie et de dyslexie essayèrent de manger des "Mon Chéri" saveur Moutarde.
Prenant conscience du goût écœurant des étranges friandises, ce cauchemar papillesque les déconcertant, nos compères vidangèrent leurs estomacs, vomissant sur les extraterrestres.

Germaine, elle, en profita pour se changer. Ensuite, la caissière sortit son sac plastique pour ramasser les faux 45 tours tombés par terre.
Etant fan de Michel Berger et la Compagnie Créole, elle tria soigneusement les pochettes sous plastiques, mieux cotées que les pochettes abîmées de Shake et Dalida mais ne trouva rien de bien folichon, alors elle revendit les vinyls aux puces près de l'épicerie Codec.
Pendant ce temps, le vigile, qui n'était plus ivre mort, tenait toujours le directeur. Celui-ci d'ailleurs reprit ses grands airs autoritaires pour finalement vomir son fiel anti-martien sur nos deux compères désaoûlés qui ne soufflèrent mot concernant les faux 45 tours.
Depuis ce coffre de R5 un gémissement de colique et de martien nauséeux qui scintille en fluo retentit comme venu d'outre-tombe.

Alertés par de terribles flatulences incontrôlables, les autorités embarquèrent Germaine en pleurs et confisquèrent la soucoupe pleine de pâtes lustucru de contrebande sauce gloubiboulga et de Picorettes périmées depuis trop longtemps, mais toujours croustillantes comme les chips Vico ou Flodor.

Glissant sur une biscotte face tartinée de pastador aux multiples huiles, un des deux compères fit un salto avant sur le capot d'une Talbot vert pomme, tandis que l'autre en pleine excitation profita de l'absence de Madame Germaine pour se faufiler dans des caddies bien rangés dans les portiques tordus.

C'est alors que les frères Bogdanov arrivèrent en grande pompe avec leurs tronches bizarres et combinaisons vertes et argentées pour découvrir que les extraterrestres étaient finalement des femmes.

En apprenant tout cela, la caissière comprit que son avenir était plutôt dans l'espace mais surtout en combinaison tout en nylon vert et pataugas des plus mal assorties. Elle décida de vite se changer pour partir vers l'infini... et au delà.

Pendant ce temps, Germaine qui devait cuisiner les fameuses pâtes, fit tomber sans le savoir, du Gloubiboulga dans la gamelle de son lapin nain aux yeux qui louchent.

Mais c'est malin!!! Bravo!!!... Maintenant, il va devoir manger des croquettes pour hamster mutant en pleine éruption cutanée.
Finalement, elle décida de lui donner un bol de Kritekrat et un bon morceau de Maroilles du Nord qui fleure le terroir, les pieds des gens ayant marché sur la semelle trouée.

Quand tout fut rangé comme il faut, les mains lavées, et les bigoudis ajustés, il ne restait plus à Germaine qu'à remettre dans son décolleté une paire de billets de cinquante francs pour aller au Prisunic du coin en BMX, MBK flambant neuf rose et mauve, mais tout ne fût pas si simple finalement, avec les cheveux dans les dents et les narines, avec de la bave autour qui ressemble un peu à de la béchamel mal touillée et avec des grumeaux sphéroïdes dans les yeux.

Germaine acheta des nunchaku roses fluo, un Monopoly, du slime, des Carambars et des scoubidoubi-ou ah. " Mon Dieu ! la voilà cette manutentionnaire ... Je vais lui dire ce que je pense à cette folle dingue ..." se dit-elle dépitée. "Bonjour Cunégonde" furent les dernières paroles de Germaine avant d'envoyer son poing dans les dents de la mégère surprise. Elle prit son nunchaku et frappa le sol avec violence. Les vibrations se répercutèrent si loin que les clients, interloqués, se mirent à danser le sampa avec frénésie en tapant les mains sur leurs caddies.

Cunégonde, voyant cela, se mit à pleurer, hurler, taper ...Elle sentait que ses dents n'étaient plus en place : ses molaires étaient devant ses canines, et son bridge sauta sur Germaine. Un vigile, surpris par ce brouhaha, en profita pour chanter : "Hallelujah ! Hallelujah !"
Germaine prit la Renault 5 à tombeau ouvert, espérant qu' au moins deux de ses comparses allaient lui offrir un vinyl dédicacé de son idole Carlos. Mais ô combien fut grande sa déception en apercevant une Talbot Samba sans batterie, garée sur une plate-blande, portières ouvertes. Folle de rage, elle arracha les stickers Europe 1 avec ses porte jarretelles orange fluo, qu'elle avait mis sur sa tête de delco toute rose fluo !
Surgit alors des ténèbres un Gremlin fan de Michel Fugain et de Dr. Snuggles, qui semblait étonnamment calme. Soudain le chef des vigiles sortit une torche mais il avait oublié de mettre ses chaussettes rouge et jaune à p'tits pois mais malheureusement François Mitterrand n'était pas encore élu président, ce qui ne lui plaisait pas.

Finalement, le Gremlin, atteint quand même de Creutzfeldt-Jakob avancé, en eut marre de devoir attendre Germaine qui était encore dans de beaux draps. Elle avait encore omis d'attacher sa garde-robe à la machine à laver. Elle n'avait pas mangé depuis plus de huit heures d'affilés et cherchait désespérément un bout de pain et du gruyère râpé pour faire...
En route pour l'aventuuuure! Tin tintintiiiiiin!

Avatar de l’utilisateur
gregoire_nostalgie
Messages : 843
Inscription : 22 sept. 2015, 23:07
Sexe : M
Localisation : IDF
Contact :

Re: La suite de l'histoire

Message : # 337247Message gregoire_nostalgie
23 juil. 2016, 19:06

Hier soir, deux personnes lambda, sans scrupules et en R5 s'en allaient chez Mammouth complètement bourrées.
L'un d'eux, sortit une valise pleine de faux 45 tours et se retourna quand soudainement: une soucoupe volante avec des extraterrestres Lustucru venait de débarquer sur le parking pour redéposer Germaine qui n'avait plus de spaghettis.
Hanté par la pénurie, l'homme qui conduisait se dépêcha d'acheter des bouteilles d'alcool pour se donner bonne consistance face à ces curieux martiens.
Soudainement réveillée, l'autre personne crut avoir une vision croisant Germaine en jarretelles et gaine Playtex et perruque rousse. Mammouth fermant, une caissière sortit pour ranger les spaghettis dans la soucoupe pendant que le directeur tombait dans les bras du vigile qui savait qu'il était neutralisé par le psychogun de la jolie Germaine.
Nos deux joyeux lurons morts de dipsomanie et de dyslexie essayèrent de manger des "Mon Chéri" saveur Moutarde.
Prenant conscience du goût écœurant des étranges friandises, ce cauchemar papillesque les déconcertant, nos compères vidangèrent leurs estomacs, vomissant sur les extraterrestres.

Germaine, elle, en profita pour se changer. Ensuite, la caissière sortit son sac plastique pour ramasser les faux 45 tours tombés par terre.
Etant fan de Michel Berger et la Compagnie Créole, elle tria soigneusement les pochettes sous plastiques, mieux cotées que les pochettes abîmées de Shake et Dalida mais ne trouva rien de bien folichon, alors elle revendit les vinyls aux puces près de l'épicerie Codec.
Pendant ce temps, le vigile, qui n'était plus ivre mort, tenait toujours le directeur. Celui-ci d'ailleurs reprit ses grands airs autoritaires pour finalement vomir son fiel anti-martien sur nos deux compères désaoûlés qui ne soufflèrent mot concernant les faux 45 tours.
Depuis ce coffre de R5 un gémissement de colique et de martien nauséeux qui scintille en fluo retentit comme venu d'outre-tombe.

Alertés par de terribles flatulences incontrôlables, les autorités embarquèrent Germaine en pleurs et confisquèrent la soucoupe pleine de pâtes lustucru de contrebande sauce gloubiboulga et de Picorettes périmées depuis trop longtemps, mais toujours croustillantes comme les chips Vico ou Flodor.

Glissant sur une biscotte face tartinée de pastador aux multiples huiles, un des deux compères fit un salto avant sur le capot d'une Talbot vert pomme, tandis que l'autre en pleine excitation profita de l'absence de Madame Germaine pour se faufiler dans des caddies bien rangés dans les portiques tordus.

C'est alors que les frères Bogdanov arrivèrent en grande pompe avec leurs tronches bizarres et combinaisons vertes et argentées pour découvrir que les extraterrestres étaient finalement des femmes.

En apprenant tout cela, la caissière comprit que son avenir était plutôt dans l'espace mais surtout en combinaison tout en nylon vert et pataugas des plus mal assorties. Elle décida de vite se changer pour partir vers l'infini... et au delà.

Pendant ce temps, Germaine qui devait cuisiner les fameuses pâtes, fit tomber sans le savoir, du Gloubiboulga dans la gamelle de son lapin nain aux yeux qui louchent.

Mais c'est malin!!! Bravo!!!... Maintenant, il va devoir manger des croquettes pour hamster mutant en pleine éruption cutanée.
Finalement, elle décida de lui donner un bol de Kritekrat et un bon morceau de Maroilles du Nord qui fleure le terroir, les pieds des gens ayant marché sur la semelle trouée.

Quand tout fut rangé comme il faut, les mains lavées, et les bigoudis ajustés, il ne restait plus à Germaine qu'à remettre dans son décolleté une paire de billets de cinquante francs pour aller au Prisunic du coin en BMX, MBK flambant neuf rose et mauve, mais tout ne fût pas si simple finalement, avec les cheveux dans les dents et les narines, avec de la bave autour qui ressemble un peu à de la béchamel mal touillée et avec des grumeaux sphéroïdes dans les yeux.

Germaine acheta des nunchaku roses fluo, un Monopoly, du slime, des Carambars et des scoubidoubi-ou ah. " Mon Dieu ! la voilà cette manutentionnaire ... Je vais lui dire ce que je pense à cette folle dingue ..." se dit-elle dépitée. "Bonjour Cunégonde" furent les dernières paroles de Germaine avant d'envoyer son poing dans les dents de la mégère surprise. Elle prit son nunchaku et frappa le sol avec violence. Les vibrations se répercutèrent si loin que les clients, interloqués, se mirent à danser le sampa avec frénésie en tapant les mains sur leurs caddies.

Cunégonde, voyant cela, se mit à pleurer, hurler, taper ...Elle sentait que ses dents n'étaient plus en place : ses molaires étaient devant ses canines, et son bridge sauta sur Germaine. Un vigile, surpris par ce brouhaha, en profita pour chanter : "Hallelujah ! Hallelujah !"
Germaine prit la Renault 5 à tombeau ouvert, espérant qu' au moins deux de ses comparses allaient lui offrir un vinyl dédicacé de son idole Carlos. Mais ô combien fut grande sa déception en apercevant une Talbot Samba sans batterie, garée sur une plate-blande, portières ouvertes. Folle de rage, elle arracha les stickers Europe 1 avec ses porte jarretelles orange fluo, qu'elle avait mis sur sa tête de delco toute rose fluo !
Surgit alors des ténèbres un Gremlin fan de Michel Fugain et de Dr. Snuggles, qui semblait étonnamment calme. Soudain le chef des vigiles sortit une torche mais il avait oublié de mettre ses chaussettes rouge et jaune à p'tits pois mais malheureusement François Mitterrand n'était pas encore élu président, ce qui ne lui plaisait pas.

Finalement, le Gremlin, atteint quand même de Creutzfeldt-Jakob avancé, en eut marre de devoir attendre Germaine qui était encore dans de beaux draps. Elle avait encore omis d'attacher sa garde-robe à la machine à laver. Elle n'avait pas mangé depuis plus de huit heures d'affilés et cherchait désespérément un bout de pain et du gruyère râpé pour faire une fondue...
Septuple vainqueur du Qui suis-je :D

Avatar de l’utilisateur
Olivier59230
Messages : 1957
Inscription : 24 mai 2011, 00:20
Sexe : M
Localisation : Saint-Amand-Les-Eaux (Nord)
Contact :

Re: La suite de l'histoire

Message : # 343949Message Olivier59230
16 mars 2017, 21:50

Hier soir, deux personnes lambda, sans scrupules et en R5 s'en allaient chez Mammouth complètement bourrées.
L'un d'eux, sortit une valise pleine de faux 45 tours et se retourna quand soudainement: une soucoupe volante avec des extraterrestres Lustucru venait de débarquer sur le parking pour redéposer Germaine qui n'avait plus de spaghettis.
Hanté par la pénurie, l'homme qui conduisait se dépêcha d'acheter des bouteilles d'alcool pour se donner bonne consistance face à ces curieux martiens.
Soudainement réveillée, l'autre personne crut avoir une vision croisant Germaine en jarretelles et gaine Playtex et perruque rousse. Mammouth fermant, une caissière sortit pour ranger les spaghettis dans la soucoupe pendant que le directeur tombait dans les bras du vigile qui savait qu'il était neutralisé par le psychogun de la jolie Germaine.
Nos deux joyeux lurons morts de dipsomanie et de dyslexie essayèrent de manger des "Mon Chéri" saveur Moutarde.
Prenant conscience du goût écœurant des étranges friandises, ce cauchemar papillesque les déconcertant, nos compères vidangèrent leurs estomacs, vomissant sur les extraterrestres.

Germaine, elle, en profita pour se changer. Ensuite, la caissière sortit son sac plastique pour ramasser les faux 45 tours tombés par terre.
Etant fan de Michel Berger et la Compagnie Créole, elle tria soigneusement les pochettes sous plastiques, mieux cotées que les pochettes abîmées de Shake et Dalida mais ne trouva rien de bien folichon, alors elle revendit les vinyls aux puces près de l'épicerie Codec.
Pendant ce temps, le vigile, qui n'était plus ivre mort, tenait toujours le directeur. Celui-ci d'ailleurs reprit ses grands airs autoritaires pour finalement vomir son fiel anti-martien sur nos deux compères désaoûlés qui ne soufflèrent mot concernant les faux 45 tours.
Depuis ce coffre de R5 un gémissement de colique et de martien nauséeux qui scintille en fluo retentit comme venu d'outre-tombe.

Alertés par de terribles flatulences incontrôlables, les autorités embarquèrent Germaine en pleurs et confisquèrent la soucoupe pleine de pâtes lustucru de contrebande sauce gloubiboulga et de Picorettes périmées depuis trop longtemps, mais toujours croustillantes comme les chips Vico ou Flodor.

Glissant sur une biscotte face tartinée de pastador aux multiples huiles, un des deux compères fit un salto avant sur le capot d'une Talbot vert pomme, tandis que l'autre en pleine excitation profita de l'absence de Madame Germaine pour se faufiler dans des caddies bien rangés dans les portiques tordus.

C'est alors que les frères Bogdanov arrivèrent en grande pompe avec leurs tronches bizarres et combinaisons vertes et argentées pour découvrir que les extraterrestres étaient finalement des femmes.

En apprenant tout cela, la caissière comprit que son avenir était plutôt dans l'espace mais surtout en combinaison tout en nylon vert et pataugas des plus mal assorties. Elle décida de vite se changer pour partir vers l'infini... et au delà.

Pendant ce temps, Germaine qui devait cuisiner les fameuses pâtes, fit tomber sans le savoir, du Gloubiboulga dans la gamelle de son lapin nain aux yeux qui louchent.

Mais c'est malin!!! Bravo!!!... Maintenant, il va devoir manger des croquettes pour hamster mutant en pleine éruption cutanée.
Finalement, elle décida de lui donner un bol de Kritekrat et un bon morceau de Maroilles du Nord qui fleure le terroir, les pieds des gens ayant marché sur la semelle trouée.

Quand tout fut rangé comme il faut, les mains lavées, et les bigoudis ajustés, il ne restait plus à Germaine qu'à remettre dans son décolleté une paire de billets de cinquante francs pour aller au Prisunic du coin en BMX, MBK flambant neuf rose et mauve, mais tout ne fût pas si simple finalement, avec les cheveux dans les dents et les narines, avec de la bave autour qui ressemble un peu à de la béchamel mal touillée et avec des grumeaux sphéroïdes dans les yeux.

Germaine acheta des nunchaku roses fluo, un Monopoly, du slime, des Carambars et des scoubidoubi-ou ah. " Mon Dieu ! la voilà cette manutentionnaire ... Je vais lui dire ce que je pense à cette folle dingue ..." se dit-elle dépitée. "Bonjour Cunégonde" furent les dernières paroles de Germaine avant d'envoyer son poing dans les dents de la mégère surprise. Elle prit son nunchaku et frappa le sol avec violence. Les vibrations se répercutèrent si loin que les clients, interloqués, se mirent à danser le sampa avec frénésie en tapant les mains sur leurs caddies.

Cunégonde, voyant cela, se mit à pleurer, hurler, taper ...Elle sentait que ses dents n'étaient plus en place : ses molaires étaient devant ses canines, et son bridge sauta sur Germaine. Un vigile, surpris par ce brouhaha, en profita pour chanter : "Hallelujah ! Hallelujah !"
Germaine prit la Renault 5 à tombeau ouvert, espérant qu' au moins deux de ses comparses allaient lui offrir un vinyl dédicacé de son idole Carlos. Mais ô combien fut grande sa déception en apercevant une Talbot Samba sans batterie, garée sur une plate-blande, portières ouvertes. Folle de rage, elle arracha les stickers Europe 1 avec ses porte jarretelles orange fluo, qu'elle avait mis sur sa tête de delco toute rose fluo !
Surgit alors des ténèbres un Gremlin fan de Michel Fugain et de Dr. Snuggles, qui semblait étonnamment calme. Soudain le chef des vigiles sortit une torche mais il avait oublié de mettre ses chaussettes rouge et jaune à p'tits pois mais malheureusement François Mitterrand n'était pas encore élu président, ce qui ne lui plaisait pas.

Finalement, le Gremlin, atteint quand même de Creutzfeldt-Jakob avancé, en eut marre de devoir attendre Germaine qui était encore dans de beaux draps. Elle avait encore omis d'attacher sa garde-robe à la machine à laver. Elle n'avait pas mangé depuis plus de huit heures d'affilés et cherchait désespérément un bout de pain et du gruyère râpé pour faire une fondue dans une....
Image

Avatar de l’utilisateur
gregoire_nostalgie
Messages : 843
Inscription : 22 sept. 2015, 23:07
Sexe : M
Localisation : IDF
Contact :

Re: La suite de l'histoire

Message : # 349526Message gregoire_nostalgie
16 mars 2018, 10:26

Hier soir, deux personnes lambda, sans scrupules et en R5 s'en allaient chez Mammouth complètement bourrées.
L'un d'eux, sortit une valise pleine de faux 45 tours et se retourna quand soudainement: une soucoupe volante avec des extraterrestres Lustucru venait de débarquer sur le parking pour redéposer Germaine qui n'avait plus de spaghettis.
Hanté par la pénurie, l'homme qui conduisait se dépêcha d'acheter des bouteilles d'alcool pour se donner bonne consistance face à ces curieux martiens.
Soudainement réveillée, l'autre personne crut avoir une vision croisant Germaine en jarretelles et gaine Playtex et perruque rousse. Mammouth fermant, une caissière sortit pour ranger les spaghettis dans la soucoupe pendant que le directeur tombait dans les bras du vigile qui savait qu'il était neutralisé par le psychogun de la jolie Germaine.
Nos deux joyeux lurons morts de dipsomanie et de dyslexie essayèrent de manger des "Mon Chéri" saveur Moutarde.
Prenant conscience du goût écœurant des étranges friandises, ce cauchemar papillesque les déconcertant, nos compères vidangèrent leurs estomacs, vomissant sur les extraterrestres.

Germaine, elle, en profita pour se changer. Ensuite, la caissière sortit son sac plastique pour ramasser les faux 45 tours tombés par terre.
Etant fan de Michel Berger et la Compagnie Créole, elle tria soigneusement les pochettes sous plastiques, mieux cotées que les pochettes abîmées de Shake et Dalida mais ne trouva rien de bien folichon, alors elle revendit les vinyls aux puces près de l'épicerie Codec.
Pendant ce temps, le vigile, qui n'était plus ivre mort, tenait toujours le directeur. Celui-ci d'ailleurs reprit ses grands airs autoritaires pour finalement vomir son fiel anti-martien sur nos deux compères désaoûlés qui ne soufflèrent mot concernant les faux 45 tours.
Depuis ce coffre de R5 un gémissement de colique et de martien nauséeux qui scintille en fluo retentit comme venu d'outre-tombe.

Alertés par de terribles flatulences incontrôlables, les autorités embarquèrent Germaine en pleurs et confisquèrent la soucoupe pleine de pâtes lustucru de contrebande sauce gloubiboulga et de Picorettes périmées depuis trop longtemps, mais toujours croustillantes comme les chips Vico ou Flodor.

Glissant sur une biscotte face tartinée de pastador aux multiples huiles, un des deux compères fit un salto avant sur le capot d'une Talbot vert pomme, tandis que l'autre en pleine excitation profita de l'absence de Madame Germaine pour se faufiler dans des caddies bien rangés dans les portiques tordus.

C'est alors que les frères Bogdanov arrivèrent en grande pompe avec leurs tronches bizarres et combinaisons vertes et argentées pour découvrir que les extraterrestres étaient finalement des femmes.

En apprenant tout cela, la caissière comprit que son avenir était plutôt dans l'espace mais surtout en combinaison tout en nylon vert et pataugas des plus mal assorties. Elle décida de vite se changer pour partir vers l'infini... et au delà.

Pendant ce temps, Germaine qui devait cuisiner les fameuses pâtes, fit tomber sans le savoir, du Gloubiboulga dans la gamelle de son lapin nain aux yeux qui louchent.

Mais c'est malin!!! Bravo!!!... Maintenant, il va devoir manger des croquettes pour hamster mutant en pleine éruption cutanée.
Finalement, elle décida de lui donner un bol de Kritekrat et un bon morceau de Maroilles du Nord qui fleure le terroir, les pieds des gens ayant marché sur la semelle trouée.

Quand tout fut rangé comme il faut, les mains lavées, et les bigoudis ajustés, il ne restait plus à Germaine qu'à remettre dans son décolleté une paire de billets de cinquante francs pour aller au Prisunic du coin en BMX, MBK flambant neuf rose et mauve, mais tout ne fût pas si simple finalement, avec les cheveux dans les dents et les narines, avec de la bave autour qui ressemble un peu à de la béchamel mal touillée et avec des grumeaux sphéroïdes dans les yeux.

Germaine acheta des nunchaku roses fluo, un Monopoly, du slime, des Carambars et des scoubidoubi-ou ah. " Mon Dieu ! la voilà cette manutentionnaire ... Je vais lui dire ce que je pense à cette folle dingue ..." se dit-elle dépitée. "Bonjour Cunégonde" furent les dernières paroles de Germaine avant d'envoyer son poing dans les dents de la mégère surprise. Elle prit son nunchaku et frappa le sol avec violence. Les vibrations se répercutèrent si loin que les clients, interloqués, se mirent à danser le sampa avec frénésie en tapant les mains sur leurs caddies.

Cunégonde, voyant cela, se mit à pleurer, hurler, taper ...Elle sentait que ses dents n'étaient plus en place : ses molaires étaient devant ses canines, et son bridge sauta sur Germaine. Un vigile, surpris par ce brouhaha, en profita pour chanter : "Hallelujah ! Hallelujah !"
Germaine prit la Renault 5 à tombeau ouvert, espérant qu' au moins deux de ses comparses allaient lui offrir un vinyl dédicacé de son idole Carlos. Mais ô combien fut grande sa déception en apercevant une Talbot Samba sans batterie, garée sur une plate-blande, portières ouvertes. Folle de rage, elle arracha les stickers Europe 1 avec ses porte jarretelles orange fluo, qu'elle avait mis sur sa tête de delco toute rose fluo !
Surgit alors des ténèbres un Gremlin fan de Michel Fugain et de Dr. Snuggles, qui semblait étonnamment calme. Soudain le chef des vigiles sortit une torche mais il avait oublié de mettre ses chaussettes rouge et jaune à p'tits pois mais malheureusement François Mitterrand n'était pas encore élu président, ce qui ne lui plaisait pas.

Finalement, le Gremlin, atteint quand même de Creutzfeldt-Jakob avancé, en eut marre de devoir attendre Germaine qui était encore dans de beaux draps. Elle avait encore omis d'attacher sa garde-robe à la machine à laver. Elle n'avait pas mangé depuis plus de huit heures d'affilés et cherchait désespérément un bout de pain et du gruyère râpé pour faire une fondue dans une couscoussière amiantée. ...
Septuple vainqueur du Qui suis-je :D

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invités