Que sont les voyous devenus?

Salon de tous les sujets hors 80's ! Merci de modérer vos propos ! ;)
Répondre
Avatar de l’utilisateur
Division_ruine
Messages : 2
Inscription : 01 févr. 2018, 20:59
Sexe : M
Localisation : Creuse

Que sont les voyous devenus?

Message : # 348861Message Division_ruine
09 févr. 2018, 19:20

Bonjour à tous.

Premier post, premier sujet mais un thème qui me taraude depuis longtemps: les voyous, les loubards, les "pseudo-punks"...
J'ai, comme la plupart d'entre vous, grandi dans une petit ville, avec une école primaire, une place, un bistrot. Élève plutôt moyen, j'étais très surveillé par mes parents, et il était hors de questions que je traîne le soir ou le week-end en ville, ou que fréquente les terrasses, encore moins les salles de billard.
Aussi étais-je fasciné par toute une faune dont les parents laissaient littéralement la bride sur le cou, les "mauvais garçons". C'est bien simple, ils avaient le droit de faire TOUT ce qui m'était interdit. Il fumaient, buvaient de la bière, possédaient des 103 ou des 51 aux guidons torsadés. Après le collège, plutôt que de rentrer faire leurs devoirs, ils zonaient devant les grilles et grillaient clopes sur clopes en écoutant des cassettes de métal.
Leurs tenues étaient provocantes: blousons de cuir bardés de badges et de patchs à la gloire d'Iron Maiden, AC/DC ou Mötorhead; Doc Marten's montantes, jeans déchirés, premiers tatouages (souvent faits maison)...
L'attitude elle aussi était marginale: dégradations (légères) dans la ville, beuveries, prise de becs régulières avec celui qui alors pour nous représentait l'autorité suprême: "le Garde Champêtre" (sic!).
Pour être tout à fait honnête, je m'enorgueillissais à l'époque de bien connaître l'un de ces voyous qui inquiétait les mamies de notre communauté. C'était un garçon gentil, plutôt intelligent mais dont les parents avaient divorcé (oh horreur! Nous sommes en 86!) et dont la mère isolée, avait dû trouver un emploi et qui, de fait, ne pouvait le surveiller.
Il avait toujours marqué un profond respect à l'égard de mes parents qui l'avaient toujours considéré en retour comme un ado lambda, sans condescendance aucune. Je pense avec le recul qu'il devait apprécier.
Quant à moi, c'était avec une réelle fierté, mêlée d'une certaine crainte, que j'osais, devant les autres, traverser le groupe des blousons noirs pour aller lui serrer ostensiblement la main.
Les années ont passés. Je suis parti faire mes études en ville. J'évite autant que possible de traverser les groupes de racailles qui y traînent. Mais souvent me revient en tête le regard bleu azur de ce garçon, qui en fait était si proche de moi, mais avait juste suivi un chemin parallèle et différent. Qu'est-il devenu. Que SONT-ils devenus?

Ont-ils fini dévorés par l'alcool, ou pire, une seringue dans le bras? Se sont-ils rangés à la fin de l'adolescence ou ont ils goûté de la prison? Ont-ils fondé une famille? Sont ils à la chaîne sur un ligne de production quelconque, où leur goût du "borderline" en a-t-il fait des marchands d'armes?

Bref, si vous les avez côtoyés, ou mieux, si c'était vous, les voyous des années 80, dites moi ce qu'ils sont devenus...
"Anthérak, go!..."

Avatar de l’utilisateur
Haakor
Messages : 4568
Inscription : 22 mai 2010, 08:45
Sexe : M
Localisation : Lot et Garonne

Re: Que sont les voyous devenus?

Message : # 348883Message Haakor
11 févr. 2018, 05:52

Bonjour,
Un premier temps, je t’invite a te présenter ici:
http://www.eighties.fr/forum/viewforum.php?f=8
Même si ce n’est pas obligatoire, c'est plus convivial, et cela nous permet de mieux te connaître. ;)
 
Pour en revenir au sujet. J’ ai relativement bien connu ces « mauvais garçons » même si, je n’étais pas un des leurs, j’ai été dans un lycée professionnel. Sans faire de stéréotype, il faut reconnaître que la majorité de la population de ces lycées était composé de « mauvais garçons » ou autre paumés.
De ce que j’ai pu entendre ici et là, la majorité ce sont « rangés » et le plus souvent après leur service militaire. Je n’ai pas de retour de gars qui aurai vraiment basculé dans la grosse délinquance.

Je précise aussi, qu’ une bonne partie de ce que tu viens de décrire (Tenues, clopes, musique...), n’était pas, en général, même par les adultes, perçu comme des signes de « mauvais garçon » c’était plus dans les comportements ou les actions.

Avatar de l’utilisateur
Tipoune
Messages : 25301
Inscription : 28 févr. 2008, 00:00
Sexe : Rien qu'avec Snarf
Localisation : Le Havre

Re: Que sont les voyous devenus?

Message : # 348893Message Tipoune
11 févr. 2018, 18:18

Salut Division-ruine, perso, j'aurais préféré que ton premier post soit ta présentation, mais comme Haakor t'a donné le lien, je suis sûre que ton deuxième post sera le bon ... :lol!: :lol!: :lol!:

Bon sinon, ton sujet est super intéressant ... parce que bon, moi, j'ai un peu goûté aux plaisirs de faire partie d'une bande de mauvais garçons et quand tu es une fille là dedans, çà en jette un max !!! :lol!: Les gros durs, ils s'amusent à faire peur, mais quand tu es du lot, ils sont adorables. Afin, mes potes à moi, ils n'avaient pas de drogue ou quoi, c'était un peu d'alcool, mais jamais jusqu'à se rouler par terre, déjà, vomir c'était la loose. Nous c'était clopes, bière, musique et mobs !!! Bon ok, j'avoue, c'était uniquement pendant les vacances dans le petit village de mon père, parce que l'année scolaire chez ma mère, j'étais plutôt cloîtrée dans ma maison à la campagne... quoi que çà ne m'a pas empêchée de flirter avec un ou deux mauvais garçons de mon village ... mais c'était seulement dans le bus qui nous emmenait au lycée ... c'était déjà la grande classe !! :lol!: J'ai toujours aimé approcher les bandes de loulous et franchement, c'est juste le look qui fait peur, mais les gars en eux-mêmes sont plutôt du genre paumés ou sympas ... mais je n'en ai jamais connu de vraiment dangereux.
Je sais que ceux de mon village ont fait un peu prison pour des vols dans les maisons (parce que dans un petit village, quand quelqu'un part en vacances, çà se sait). Et ils m'ont permis de vivre des trucs vraiment sympas : être à l'arrière d'une mob, çà te procure une sensation de liberté, écouter à fond de la musique hard rock dans une AX verte pomme que le premier d'entre nous a eu, le premier de la bande à avoir son permis. Braver l'interdit des parents, faire le mur, écouter Metallica sous la couette, le walkman bien collé contre les oreilles ... Houlàlà, c'était quand même vraiment sympa !! :lol!:
Ils vécurent enfants et firent beaucoup d'heureux !! :sunny:

Avatar de l’utilisateur
Page-n-Plant
Messages : 435
Inscription : 22 janv. 2018, 14:39
Sexe : M
Localisation : Rivesaltes 66

Re: Que sont les voyous devenus?

Message : # 348915Message Page-n-Plant
12 févr. 2018, 17:43

Sujet intéressant. On aurait dit une relecture du Grand Meaulnes. :)

Avatar de l’utilisateur
Hugues
Messages : 2844
Inscription : 28 juin 2009, 09:05
Sexe : M

Re: Que sont les voyous devenus?

Message : # 348926Message Hugues
13 févr. 2018, 07:25

J'ai eu un vrai "voyou" comme pote une année, en 4ème.

Lui était un vrai dur délinquant, placé dans mon collège privé car viré de partout et en délicatese avec la justice. Moi, l'intello de base caricatural du collège.

Il était plus mûr que les autres et au moins il pouvait soutenir une conversation d'un niveau plus élevé avec moi (ça fait vantard mais c'était vrai... les élèves m'appréciaient moyennement pour mon côté "je sais tout", les profs par contre étaient contents. :lol!: ). J'étais complètement immature (je le suis toujours :mdr: ) mais j'avais un bagage qui lui permettait de parler avec quelqu'un d'autres choses que de jouets, de foot, du Top 50 ou des filles. De mon côté, ça me changeait de voir un grand qui avait un autre regard sur la société, l'art, les textes, la musique, c'était intéressant. On bossait souvent en binôme pour le Français ou l'Art Plastique.

On n'avait rien en commun en fait, mais on s'estimait.

L'année d'après il était parti (plus de 16 ans, il s'est barré de l'école). Et les profs n'aimaient pas trop que je parle avec lui finalement.

Avatar de l’utilisateur
JC761
Messages : 1568
Inscription : 30 janv. 2007, 00:00

Re: Que sont les voyous devenus?

Message : # 348928Message JC761
13 févr. 2018, 08:20

Dans une classe, je crois qu'il y avait toujours 1 ou 2 loubard :D
Une fois je les ai suivi entre 2 cours au lycée. On est monté dans l'AX, on est allé à la superette du coin (interdiction de sortir normalement, mais c'est pas ça qui les arrêtaient), pris un pack de bière bien forte, on a tous vidé à 3 en 30 minutes, on est re-rentré, repris les cours et je suis tombé de ma chaise..... voilà voilà.... :lol!:

Avatar de l’utilisateur
Division_ruine
Messages : 2
Inscription : 01 févr. 2018, 20:59
Sexe : M
Localisation : Creuse

Re: Que sont les voyous devenus?

Message : # 348954Message Division_ruine
14 févr. 2018, 19:42

Merci à tous de l'accueil. Je passerai par la case "présentation" dès que possible, promis!

Haakor, tu as sans doute raison, j'ai toujours un peu regretté quelque part de ne pas avoir été plus déviant. Je compense aujourd'hui en étant le "Mesrine" du dépassement dans la file du téléski :D

Mais j'ai toujours eu du mal avec le phénomène de "bande". Je n'arrivais pas à enthousiasmer sincèrement pour tous les délires en groupe, un peu comme si je me regardais agir à l'extérieur de mon corps. Avantage: ça m'a toujours tenu éloigné de toutes les tendances Notamment des furies qui pleuraient devant les "Poetics Lovers" ou "Kamaro" (assumez ça maintenant!!!)
"Anthérak, go!..."

Avatar de l’utilisateur
Tipoune
Messages : 25301
Inscription : 28 févr. 2008, 00:00
Sexe : Rien qu'avec Snarf
Localisation : Le Havre

Re: Que sont les voyous devenus?

Message : # 348955Message Tipoune
14 févr. 2018, 19:47

Division_ruine a écrit :
14 févr. 2018, 19:42
Haakor, tu as sans doute raison, j'ai toujours un peu regretté quelque part de ne pas avoir été plus déviant. Je compense aujourd'hui en étant le "Mesrine" du dépassement dans la file du téléski :D
Houlàlà, çà c'est de la haute délinquance !!! :mdr:
Ils vécurent enfants et firent beaucoup d'heureux !! :sunny:

Avatar de l’utilisateur
Haakor
Messages : 4568
Inscription : 22 mai 2010, 08:45
Sexe : M
Localisation : Lot et Garonne

Re: Que sont les voyous devenus?

Message : # 348971Message Haakor
15 févr. 2018, 02:04

Division_ruine a écrit :
14 févr. 2018, 19:42
...Haakor, tu as sans doute raison, j'ai toujours un peu regretté quelque part de ne pas avoir été plus déviant. Je compense aujourd'hui en étant le "Mesrine" du dépassement dans la file du téléski :D
Je pense que tu fait plutôt référence au message d' Antiriad ;)
Antiriad a écrit :
11 févr. 2018, 09:52
...On dirait que tu regrettes de ne pas avoir été une racaille :lol:

Avatar de l’utilisateur
fiend41
Messages : 49
Inscription : 03 nov. 2018, 16:33
Sexe : M
Localisation : navarre

Re: Que sont les voyous devenus?

Message : # 353008Message fiend41
16 nov. 2018, 19:30

parmi tous les sujets d'époque, évidemment que ça m'a un peu intrigué. en question culturelle également je m'intéresse à ce qui se passait hors France à ces époques. que ce soit en URSS, espagne (ayant étant limitrophe à 30km, là bas c'est même devenu un mouvement , le Kinki), USA, japon , italie et ils ont matière aussi !. question ambiance pour resituer,les films sur le sujet sont pas si courants, il y a ce qui a été surnommé les "polars mitterrand"". y'a des classiques à voir, revoir mais d'autres sont devenus hyper rares ou mettent le ton banlieue loubards rêvant d'amérique ou d'évasion, comme "Laisse béton", "les coeurs verts"

dans notre coin natal, c'étaient pas de mauvais gars, tout le monde se connaissait, c'était plus une rivalité inter-villages on va dire.., des bastons entre caïds de villages, l'un d'eux un peu chien-fou, était de nos camarades d'enfance et commençait à se tailler une réputation. disons qu'à la sortie du lycée s'affichaient tout simplement les plus vieux (mon cousin en était et vu l'éducation dans nos familles aucun risque qu'il ait été loubard), ils écoutaient Kiss, etccc, roulaient en mobylette, certains ont travaillé en mécanique après. mais ils ont du qq part sentir que ça attirait les filles aussi. mais une des conséquences aussi de l'ennui à la campagne, avec l'effet alcool, suicides, mobylettes et drogues dures , comme on m'a dit, t'as eu de la chance t'es passé à travers d'être un peu éloigné du village, c'est le taux de décès d'époque. assez choquant par chez nous le nombre de disparu/es :pale: .

j'ai fait une bonne part de ma scolarité en lycées LEP, cap, bep etcc, et à part qq fumeurs de cannabis et un mec parano, j'ai jamais vu de bug.. et pourtant j'ai cherché à fréquenter les plus louches.., mais l'adolescence détermine des choses étranges aussi, une fille à qui je penserai toujours, qui était un modèle dans notre village, est devenue punk à 14ans et décédée à 17ans dans une sale histoire.. paix à son âme.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités