L'ATARI ST

Image
Avatar de l’utilisateur
Sylvain82
Messages : 130
Inscription : 15 sept. 2007, 00:00

L'ATARI ST

Message : # 27609Message Sylvain82
22 nov. 2007, 19:50

Depuis quelques temps, j'avais envie de
faire un petit article sur l'Atari ST. Pourquoi ? Sans doute parce que ce fût pour moi le premier micro-ordinateur que j'ai possédé (et d'ailleurs ,je l'ai toujours, bien au chaud dans un carton, avec sa tonne de jeu).
Image
Commençons de manière original par son histoire.
1985 marque le début de l'ère ST. Avec le 130 ST, puis le 260, enfin viens le 520STF, le plus connu de la gamme ST.

Il était animé par le processeur Motorolla 68000 cadencé à 8 MHz (et oui ça fait bizarre de voir ça comparé aux fréquences actuelles des micro-processeur), une palette graphique de 512 couleurs, dont 16 affichables simultanément, 512 Ko de mémoire (RAM) et enfin un son mono 3 voies à 8 octaves chacune (il s'agissait de la même puce que l'amstrad CPC).

 Image
Lorsqu'on insérait une disquette dans son lecteur, on avait droit à ce magnifique bureau dans un vert très flash, mais terriblement efficace et simple d'emploi.
Il n'y avait plus qu'à lancer son jeux favori et c'était parti pour des heures d'amusements.

Mais ce micro-ordinateur ne faisait pas seulement dans les jeux, il était très apprécié des musiciens. En effet, grâce à sa prise MIDI, on pouvait y brancher un synthétiseur, qui associé au logiciel Cubase permettait de réaliser de très belle maquettes musicales.

Voici quelques logiciels phare dans leur catégorie : Calamus pour le traitement de texte, Cubase pour la musique, Degas Elite pour le dessin, GFA Basic pour la programmation, ...

Parmi les jeux cultes, on peut citer : Xenon 2, Epic, Vroom, Rainbow Islands, Dungeon Master, Falcon, Another World, Barbarian 2, Prince Of Persia, Maupiti Island, Gods, Midwinter, ...

Après une concurrence acharnée entre l'Atari ST et l'Amiga, il s'éteignit en 1995, après 10 ans de carrière, et des millions d'adeptes.

Avatar de l’utilisateur
Nico
Messages : 257
Inscription : 04 avr. 2007, 00:00
Sexe : Masculin
Localisation : Limoges

Re: L'Atari ST

Message : # 27613Message Nico
22 nov. 2007, 20:05

Super souvenirs Sylvain moi j'avais le 520 STE !!


avec le jeu Lotus turbo !! entre autre

Image

Avatar de l’utilisateur
Sylvain82
Messages : 130
Inscription : 15 sept. 2007, 00:00

Re: L'Atari ST

Message : # 27618Message Sylvain82
22 nov. 2007, 20:16

Je ne connaissais pas ce jeu, mais dans le même style j'ai beaucoup joué à Crazy cars 3.
Sinon un des jeux favori était Midwinter, avec son environement en 3D.
Image

Avatar de l’utilisateur
Philou62
Messages : 1598
Inscription : 01 févr. 2007, 00:00

Re: L'Atari ST

Message : # 27634Message Philou62
22 nov. 2007, 21:29

Bizarre, je n'ai jamais entendu parler du 130 ST. Chez Atari, il y avait le 130 XE qui était un micro huit bits ayant les mêmes capacités que les Atari 600XL/800XL et 65 XE (architecturés autour d'un MOS6502), avec néanmoins une mémoire vive de 128 Ko. Chose importante, il avait le même look que l'Atari 520 ST.

Sur ST, j'appréciais particulièrement Bubble Bobble (adapté de l'arcade et que j'avais sur Amstrad CPC, mais il était tellement mieux sur ST !), et Gauntlet II (même remarque, la version ST profitait de voix et de sons digitalisés du plus bel effet !). Il y avait aussi le Manoir de Mortevieille, et Explora II qui offraient aussi des voix digitalisées, à noter quand même que les plus réussies sont celles d'Explora II (à l'époque, j'étais carrément bluffé, j'aurais presque cru que c'était une chaîne télé !).

Avatar de l’utilisateur
Droopy
Messages : 525
Inscription : 07 nov. 2007, 00:00

Re: L'Atari ST

Message : # 27638Message Droopy
22 nov. 2007, 21:32

je n'ai jamais eu d'Atari  :(

et j'en étais fort malheureux... quand j'ai su que ça existait :D

Avatar de l’utilisateur
Sylvain82
Messages : 130
Inscription : 15 sept. 2007, 00:00

Re: L'Atari ST

Message : # 27645Message Sylvain82
22 nov. 2007, 21:38

Effectivement, il y a bien eu l'Atari 130XE qui était un ordinateur 8 bits.

En ce qui concerne le 130 ST, il s'agissait d'un ordinateur 16 bits avec un 68000 à 8 MHz et 128 Ko de mémoire. Mais il s'agissait d'un prototype jamais commercialisé.

Avatar de l’utilisateur
Philou62
Messages : 1598
Inscription : 01 févr. 2007, 00:00

Re: L'Atari ST

Message : # 27646Message Philou62
22 nov. 2007, 21:43

Moi, j'avais eu, bien avant, l'Atari 2600... Mais lorsque j'avais l'Amstrad CPC et que mon cher cousin s'est offert un Atari 520 STf, je bavais, car les jeux étaient beaucoup plus évolués sur le plan graphique et sonore (c'était certes le même chip sonore qu'un Amstrad, mais les circuits de restitution étaient de bien meilleure facture, ce qui permettait de faire nettement mieux que sur Amstrad). Bref, je rêvais d'en posséder un... Mais heureusement, un peu plus tard, il y avait l'Amiga 500.

EDIT : Ah OK pour le 130 ST, si ce n'était qu'un prototype, normal que je n'en ai jamais entendu parler. Merci bien, j'ai appris quelque chose grâce à toi !

Avatar de l’utilisateur
freddo
Messages : 1368
Inscription : 10 févr. 2007, 00:00

Re: L'Atari ST

Message : # 27662Message freddo
22 nov. 2007, 22:51

J'avais les mêmes jeux mais sur Amiga qui étaient de toutes facon mieux Amiga oblige

AMIGA VAINCRA ^^

Avatar de l’utilisateur
Philou62
Messages : 1598
Inscription : 01 févr. 2007, 00:00

Re: L'Atari ST

Message : # 27663Message Philou62
22 nov. 2007, 23:08

Bien sûr, l'Amiga était meilleur encore que l'Atari ST, c'est l'évidence même. C'est amusant cette guerre entre possesseurs d'Atari ST et d'Amiga. C'était complètement risible et inutile, je regardais souvent ça d'un oeuil très amusé. Moi, j'aimais bien les deux machines et je pouvais passer de l'un à l'autre sans aucun problème. Je ne sais pas ce qui se serait passé si le X68000 était arrivé jusque chez nous. Aurait-il pu provoquer l'engouement général du public et de la presse spécialisée (balayant ainsi l'Atari ST et l'Amiga), ou aurait-il, à l'inverse, suscité l'indifférence quasi-générale voire l'hostilité, un peu comme le MSX en son temps ? Honnêtement, je n'en sais rien...

Avatar de l’utilisateur
freddo
Messages : 1368
Inscription : 10 févr. 2007, 00:00

Re: L'Atari ST

Message : # 27694Message freddo
23 nov. 2007, 03:39

Rire, J'ai volontairement lancé un sujet à polémique voir même à troll ^^.
J'aimais bien ces duels enflammés au lycée.
Pour le X68000 je ne sais pas. Je comparerais ca un peu à la nec pc-engine qui était une console en avance sur son temps mais qui n'a jamais percé en Europe.
Atari avait essayé de se relancer avec le Falcon après le 1040 ST sans succès et les commerciaux de Comodore ont coulés l'Amiga avec des stratégies sans queues ni têtes. Le 486 commençait à percer et le PC est parti à la conquête des ordis familiaux.

Avatar de l’utilisateur
Philou62
Messages : 1598
Inscription : 01 févr. 2007, 00:00

Re: L'Atari ST

Message : # 27746Message Philou62
23 nov. 2007, 16:23

Pour le X68000 (ça fait plaisir de voir que tu connais ça !), c'est encore très différent de la PC-Engine, puisqu'elle a été diffusée officiellement aux USA (la Coregraphx portait le nom de Turbographx 16, il me semble bien), et en France, elle a été distribuée par Sodipeng. Bon d'accord, ça restait de l'import pas très officiel, mais il y a eu quelques efforts, pour essayer de faire connaître cette machine, en dehors du Japon. Ces efforts ayant été balayés assez facilement par Maître Sega, qui s'était déjà fait connaître avec sa Master System, et dont les réseaux de distribution étaient nettement plus efficaces. Il n'a donc pas eu beaucoup de mal à faire imposer sa Megadrive, le temps que la Super Nintendo vienne à son tour, changer la donne.

Le X68000 (sorti en 1987) reste un micro qui ne s'est vendu qu'au Japon et Sharp n'a d'ailleurs jamais eu la volonté de vendre ses gammes de micro-ordinateurs ailleurs (en dehors de certains systèmes portatifs à mi-chemin entre la calculatrice et l'ordinateur). C'était d'ailleurs la même chose avec l'ancienne gamme X1 (huit bits). C'est pour cette raison que ces ordinateurs restent très méconnus partout ailleurs. Ce qui est bien dommage, car ils sont très dignes d'intérêt !

Avatar de l’utilisateur
freddo
Messages : 1368
Inscription : 10 févr. 2007, 00:00

Re: L'Atari ST

Message : # 27772Message freddo
23 nov. 2007, 19:37

En faisant quelques recherches sur Google, j'ai vu des post de fanatique sur le X68000 avec un post ou un gars le vendait sur un forum.

Avatar de l’utilisateur
Saroumane
Messages : 530
Inscription : 26 févr. 2007, 00:00

Re: L'Atari ST

Message : # 27773Message Saroumane
23 nov. 2007, 19:46

Atari 1040STF forever  :P

Avatar de l’utilisateur
Philou62
Messages : 1598
Inscription : 01 févr. 2007, 00:00

Re: L'Atari ST

Message : # 27785Message Philou62
23 nov. 2007, 22:18

freddo a écrit :En faisant quelques recherches sur Google, j'ai vu des post de fanatique sur le X68000 avec un post ou un gars le vendait sur un forum.
 

J'ai déjà pu jouer à certains jeux sur le X68000, et c'est vraiment une excellente machine, puisque les jeux sont de la même qualité qu'en arcade (à un ou deux dégradés de couleur près, peut-être). Moi aussi, je sauterai le pas d'ici quelques mois, normalement.

Avatar de l’utilisateur
Philou62
Messages : 1598
Inscription : 01 févr. 2007, 00:00

Re: L'Atari ST

Message : # 28706Message Philou62
29 nov. 2007, 16:26

Pour reparler de jeux sur Atari ST, j'ai récupéré ça (entre autres choses pour d'autres machines) :

Image

Image


Y'a pas à dire, les boîtes d'époque n'avaient absolument rien à voir avec les boitiers DVD très bancals que l'on rencontre aujourd'hui, quelle que soit la machine.

Avatar de l’utilisateur
Sylvain82
Messages : 130
Inscription : 15 sept. 2007, 00:00

Re: L'Atari ST

Message : # 28809Message Sylvain82
30 nov. 2007, 13:43

Ca, c'est bien vrai. Rien que la boite était déja magique. Ca nous donnait déjà envie d'y jouer.

Avatar de l’utilisateur
Philou62
Messages : 1598
Inscription : 01 févr. 2007, 00:00

Re: L'Atari ST

Message : # 28856Message Philou62
30 nov. 2007, 17:13

Le packaging pouvait aussi comporter des goodies, comme un T-shirt, un livre, un pin's ou tout ça à la fois.
Les jeux sur PC ont gardé ce genre de packaging pendant un certain temps après la disparition des Atari ST et Amiga. Lorsque j'étais étudiant (1998-1999), c'était encore le cas, il me semble bien.

Avatar de l’utilisateur
Sylvain82
Messages : 130
Inscription : 15 sept. 2007, 00:00

Re: L'Atari ST

Message : # 28860Message Sylvain82
30 nov. 2007, 17:38

Je ma rappelle très bien avoir acheter en 1999 le jeux Grand Prix et effectivement, il était dans une belle boite en carton avec à l'intérieur un manuel digne de ce nom. Pas de ceux que l'on trouve maintenant.

Avatar de l’utilisateur
Vieux new wave
Messages : 189
Inscription : 25 janv. 2010, 10:52
Sexe : Avec plaisir!
Localisation : Dans un coffre à jouets
Contact :

L'ATARI ST

Message : # 222486Message Vieux new wave
12 févr. 2011, 19:50

Chaque époque aura eu son petit génie milliardaire de l'informatique, avec son ascension fulgurante, sa période mégalo et, évidemment, sa chute. Souvenez-vous des Clive Sinclair (Amstrad), Steve Jobs (Apple) ou Jack Tramiel (Atari). Ils ont tous ça en commun. Rigole Bill Gates avec ta coupe au bol, ça t'arrivera aussi, tu verras... En parlant de Tramiel, nous lui devons quand même une perle des années 80 en matière de sac à puces : l'Atari ST !

Image

Il en existera plusieurs types, du 130 au 260, en passant par les alimentations externes, lecteur de disquette simple face... Tous ces tâtonnements permettront d'arriver à l'ordinateur que nous connaissons tous : le 520STF. Avec lui, un processeur Motorolla 68000 cadencé à 8MHz, une palette de 512 couleurs dont 16 affichables, 512ko de ram, son mono trois voies à huit octaves chacunes (la même puce sonore que l'Amstrad CPC, la honte !), affichage 320 x 200 en 16 couleurs et 640 x 200 en monochrome sur des moniteurs dédiés, alimentation et lecteur de disquette double face 3,5 pouces internes. Le ST n'était résolument pas une machine faite uniquement pour jouer mais plutôt dans le trip familial, avec un pied dans chaque catégorie et pouvant tout faire correctement pour son prix qui était de 5000frs avec le moniteur.

A la fin des années 80, ce fut le 16bits le plus célèbre et qui se vendit le plus dans toute l'Europe. On le déclina ensuite dans des versions étendues, comme le 1040STF, avec 1mo de ram puis des Mega ST orientés PAO, pour contrer le Mac, et des capacités de 2 et 4mo dans sa version ultime qui nous semblaient monstrueuses ; pensez donc, 4mo en 1988...
Ce fut un énorme succès en Angleterre, Finlande et en France. Le ST y régnait en maître. L'Amiga n'était pas encore le patron et était plus cher. De plus, les programmeurs ne l'avaient pas encore bien en main et ne se contentaient que d'y convertir bêtement les jeux Atari dessus avec très peu de différences. Rien qui donnait envie d'investir dedans donc. Pour l'instant... Les clans se formaient tout de même. Comme pour les Beatles et les Rolling Stones dans les années 60, il y avait les pro Atari et les pro Amiga, chacun croyant détenir LA vérité, défendant bec et ongle son bébé et se mesurant à coups de joutes verbales ironiques.

Image

L'Atari séduit sur de nombreux points. Son système d'exploitation pour commencer, le GEM (Graphics Environnement Manager). Figé dans la rom (moins de 200ko, ça laisse rêveur de nos jours...), c'est un véritable bureau avant l'heure. Bon d'accord, il fut entièrement pompé sur l'interface du Mac, avec ses icônes, ses glisser-déposer et autres doubles clics. Mais tout de même, c'était clair, net et surtout, ça ne plantait jamais ! Les fans d'Amiga ne connaîtront jamais ce plaisir avec leur Workbench mal foutu et à charger à chaque fois.
Un autre argument de vente décisif sera les deux prises MIDI en standard sur l'ordinateur. Prenez un 1040, associez-y le programme Cubase et un synthé, vous pouviez déjà élaborer des maquettes musicales de qualité. Beaucoup de studios de l'époque s'en muniront et on en trouvait encore très souvent jusqu'à la fin des années 90 pour de petites tâches.
Enfin, il y avait le côté pro de l'ordinateur. Alors que l'Amiga n'était qu'un ordinateur pour jouer, le ST, lui, rattrapait ses faiblesses ludiques par des applications réellement professionnelles. Calamus pour le traitement de texte, Cubase pour la musique, Degas Elite pour le dessin, GFA Basic pour la programmation et bien d'autres. Certes, l'Amiga possédait également tout ça, mais les programmeurs le trouvaient peu fiable et il plantait très souvent ce qui était inadmissible. A ce propos, Il était très simple de faire taire les pro Amiga en leur rappelant cette cruelle vérité : à savoir que la plupart de leurs si précieux jeux, du moins jusqu'au début des années 90, étaient développés sur Atari puis transcodés et finalisés sur Amiga vu que c'était une horreur à programmer.

La connectique n'était pas en reste sur le ST. Outre les classiques ports souris et joystick (pas pratiques car situés sous l'ordinateur, le STE corrigea ça), on pouvait également brancher une imprimante, un disque dur, un lecteur de disquette externe et un modem sur le port série RS232 pour de la télématique et aussi des parties en réseau (mais oui petits morveux, ça existait déjà à cette époque !). Notons également un port à broches sur le côté pour des cartouches, port qui sera surtout utilisé pour des applications musicales, ST Replay par exemple.
Les jeux furent la clé du succès de l'Atari ST. Les cours de récré des collèges se transformèrent en bruyantes bourses aux échanges de disquettes, certains payant même les dernières news les plus recherchées. Les ventes pyramidales firent la fortune de certains. Si l'on devait faire une petite liste de titres légendaires sur le ST, nous pourrions citer Xenon 2, Epic, Vroom, Rainbow Islands, Dungeon Master, Falcon, Another World, Barbarian 2, Prince Of Persia, Maupiti Island, Gods etc.

Image

Voyant que l'Amiga ne tarderait pas à rattraper son retard, puis à prendre le contrôle du marché des 16bits, Atari lança le STE : 4096 couleurs, un blitter, le son en stéréo. Hélas ! Atari n'a jamais vraiment eu le sens du marketing et n'a pas su s'imposer encore une fois ici. De plus, le STE venait trop tard. Quel était l'intérêt pour les gens d'acheter un STE sans jeux, ou presque, exploitant pleinement ses capacités alors qu'en face, on avait l'Amiga bien implanté, avec des tonnes de titres, et dont les nouveautés faisaient baver tout le monde ? Des histoires fondées de non compatibilité se fit également ressentir avec le STE, freinant les ardeurs dépensières de beaucoup. En effet, certains échangèrent leur baril de STF contre un de STE et se retrouvèrent avec pas mal de leurs anciens jeux favoris sur les bras vu qu'ils ne passaient pas sur leur nouvelle bécane. Au regard des ventes de STE, les éditeurs de jeux ne se donnèrent jamais la peine d'exploiter toutes ses qualités, continuant à développer des jeux « STFien ». Enormément de traîtres passèrent dans le camp adverse et revendirent leur ST pour acquérir un Amiga. C'était le temps des bonnes affaires pour les fidèles d'Atari, en rachetant pour une poignée de clous des tas de jeux plus ou moins originaux...

Vers le début des années 90, les programmeurs finirent par maîtriser pleinement l'Amiga et sortirent dessus des jeux de cinglés tenant sur des tonnes de disquettes. Aussi bien graphiquement qu'au niveau sonore, l'Atari ne pouvait plus suivre et sombra définitivement en 1995 mais sans honte. En 10 ans de carrière, il avait bien rempli sa mission et marqué de son empreinte des millions de personnes.

Avatar de l’utilisateur
Pumpum
Messages : 456
Inscription : 30 mai 2009, 22:33
Sexe : 1ere main,peu servi.
Localisation : Toulouse

Re: L'ATARI ST

Message : # 222491Message Pumpum
12 févr. 2011, 20:46

Bravo très bon article ! :good:

L'atari STe est la première machine 16bits que j'ai connu , venant de l'Amstrad ça a été un grand choc ! C'était il est vrai une bonne petite machine mais j'ai été un tel intégriste de l'Amiga par la suite qu'il m'est impossible d'avoir un avis réellement objectif...

Ma rencontre avec le ST s'est fait via "The running man" et le fameux "stunt car racer" , je me suis décroché la mâchoire tellement c'était à des années lumières des jeux de mon brave petit CPC ... mais quelques mois plus tard j'ai joué à "Hybris" et "Unreal" sur l'Amiga 500 et autant dire que là c'est pas une claque que j'ai pris mais un grand direct du droit ! :heart:

Bon sinon je suis pas d'accord sur tout concernant ce que tu dis sur l'Amiga , en particulier sur les plantages à répétition , en 10 ans passé sur cette plateforme je trouve au contraire que le système était d'une redoutable fiabilité.Le problème des plantages venait souvent de logiciels mal crackés ...

bon je veux pas pourrir ce sujet en le transformant en énième querelle Atari/Amiga , alors n'hésite pas à nous parler de ton expérience personnelle avec l'Atari ! :cheers:

(P.S. c'est une photo perso que tu nous a mis ? parce que le Fairlight là juste derrière le ST je le veux bien... :geek: )
"Quand l'Amiga va tout va !"

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités