Le Walkman !! !

Répondre

Émoticônes
:) :( :class: :D ;) :lol: :affraid: :cyclops: :pale: :lol!: :tongue: :cheers: :good: :mdr: :flower: :scratch: :geek: :arrow: :heart: :sunny: :oops: :bball: :no: :bounce: :P :mer: :dehors: :twisted: :?: :drunken: :anniv: :joker: :king: :cry: :queen: :dodo: :boul2: :malade: :music:
Plus d’émoticônes

Le BBCode est activé
La balise [img] est activée
La balise [url] est activée
Les émoticônes sont activées

Relecture du sujet
   

Agrandir Relecture du sujet : Le Walkman !! !

Re: Le Walkman !! !

par Emilie » 19 juin 2021, 19:50

:lol!: :lol!: :lol!:

Re: Le Walkman !! !

par Tipoune » 19 juin 2021, 19:42

Nan mais qu'est-ce que c'est que cet OVNI !!!??? :affraid: :affraid: :affraid: Jamais entendu parlé et pas étonnant, c'était un chouilla moche quand même !! :mdr: :mdr:

Re: Le Walkman !! !

par Emilie » 17 juin 2021, 16:52

Je viens de voir ça ,je partage .Dans un magazine Podium ,on pouvait acquerir ceci:
un blouson "musical" ,on peut y inséré sont walkman et les enceinte sont intégrés.La classe à Dallas :class: :lol!:
Image
Image
Romain Bernard

Re: Le Walkman !! !

par Hugues » 21 mars 2020, 22:47

Excellent reportage.

J'ai eu un baladeur à la fin de mon adolescence (ça coûtait des sous...) mais je n'ai plus lâché ce truc pendant des années. Encore maintenant mon iPhone est un téléphone mais surtout un Walkman ! Peu d'applications dedans, mais des playlist organisées comme des K7 :D

Je connais une chanson à propos du Walkman, par le groupe SSQ - la chanteure c'était Stacey Q., celle qui chantera plus tard "Two of hearts", et je connais le groupe parce qu'ils ont fait partie de la BO de "Le retour des morts-vivants ; bref - "Walkman on" :

Re: Le Walkman !! !

par frederic1992 » 21 mars 2020, 17:39

Voici un reportage du 20 heures de France 2 sur les 40 ans du Walkman.

Re: Le Walkman !! !

par Dynaroo86 » 07 mars 2020, 14:05

Une petite vidéo qui devrait vous intéresser:

Re: Le Walkman !! !

par fiend41 » 16 nov. 2018, 19:57

excellente intro Vieux new wave :D

le walkman.. dans mes souvenirs, c'est à cause de Lio qui avait fait la promo chez Philips pour la gamme "Moving sound". des walkman jaunes avec un peps de fluo et zébrures. ma soeur l'avait eu en anniversaire, un de ces rares miracles technologiques est arrivé (je le redirai X fois, notre village semblait hors du temps, morale un peu moyen-ageuse presque..).. mais pas vraiment les k7 ad hoc :lol: . j'ai même écouté faute de mieux, l'ancien groupe de JJ goldman.. souvenir de ces premiers walkman qui avaient un double jack 3,5". un copain d'enfance avec son double deck avait fait des tas de copie de la k7 soundtrack de Rocky4 au collège.

pour une question de vitrine, de look, détails visuels, j'ai retrouvé les divers Phillips jaunes qui m'interpellaient et bien d'autres au pif d'emmaus, donc ~100 modèles différents. je flashe surtout sur les colorés métal., et encore j'y ai pensé tardivement, juste vers 2016 ! :pale: . Aiwa.. yes pour moi aussi. des modèles très complets en gamme élevée. j'ai encore (vive les pochettes qui protégent et lustrent), mon Aiwa acheté en 1993 qui fait radio/enregistreur/autoreverse. certes il flanchera un jour (condensateurs chimiques), mais des allemands s'y sont intéressés tôt et y'a des tutos..

la résurgence tient aussi au film "les gardiens de la galaxie" pour le sony bleuté. (qui est très classe..en ai topé un pour 1€, tristement à cause du film et des props/produits de films, il se négocie jusqu'à 400€ ! et même les bootlegs cités plus haut qui y ressemblent fort (merci emmaus j'en ai qq uns) .. se revendaient ~100€ sur ebay..

au japon des boutiques et expos pointues se sont remontées :affraid: , entre les walkman et les ghetto blaster, ça fait baver !!

http://stereo2go.com/forums/threads/boo ... okyo.1951/

Re: Le Walkman !! !

par Tommy » 02 févr. 2013, 19:46

Tomagotchi a écrit :
Sirius a écrit :Le musée du walkman de 1979 à 1989 par marques. Délire de revoir les premiers baladeurs :good:

==> http://pocketcalculatorshow.com/walkman/
AIWA était donc la marque la plus répandue en matière de walkman?

Je pourrai pas te répondre, je n'y connais pas grand chose en fin de compte, mais je me souviens que plusieurs de mes walk man étaient des Aiwa. Dans les années 90, j'en ai acheté plusieurs, j'aimais leur look et leur utilisation. Une chouette marque selon moi !

Re: Le Walkman !! !

par Tomagotchi » 02 févr. 2013, 17:57

Sirius a écrit :Le musée du walkman de 1979 à 1989 par marques. Délire de revoir les premiers baladeurs :good:

==> http://pocketcalculatorshow.com/walkman/
AIWA était donc la marque la plus répandue en matière de walkman?

Re: Le Walkman !! !

par farid_1964@hotmail.fr » 02 févr. 2013, 10:52

je suis a la recherche d une cassette d essai qui dans les annee 80 81 se trouver dans un wakman sony cette cassette cotener face a une music style las vegas et l autre face des mirage et des formule 1 j aimerai retrouver cette cassette merci de bien vouloir m aider

Re: Le Walkman !! !

par WalkmanFan » 05 déc. 2011, 09:15

il faudrait corriger cet article car l'inventeur du walkman n'est pas Akio Morita mais bel et bien Andreas Pavel un allemand!!!!
http://en.wikipedia.org/wiki/Andreas_Pavel
:mer:

Re: Le Walkman !! !

par David666 » 17 sept. 2011, 07:47

Pour moi c'est l'un des symboles des 80s, le 1er que j'ai eu je devais avoir 10 ans une sous marque, il a pas fait long feu et en plus je me suis bousillé une partie de l'audition de mes oreilles.
A Noêl 91, mes parents m'ont offert le Sony autoreverse mais sans radio, il m'accompagné quand j'allais au lycée et il marche toujours :class:
Ensuite j'ai eu un lecteur cd portable technics, il est mort c'est la cellule du laser qui a laché mais je trouvai que c'était pas pratique comme le walkman.
Maintenant depuis plus j'ai un lecteur mp3 de Sony de 2 go.

Re: Le Walkman !! !

par Tipoune » 06 janv. 2011, 17:36

Comme il y avait un article sur le WALKMAN sur EIGHTIES, je me suis permis de faire une petite fusion de sujets.
Et quelle fusion !!! Waahhh, on sent que tu aimes et que tu maîtrises ton sujet cher Vieux New Wave !!!
çà permet une remontée de sujet et à l'occasion, les nouveaux pourront lire aussi l'article du site !! :flower:

Re: LE WALKMAN

par Tommy » 06 janv. 2011, 16:44

Saturnin a écrit :
Tommy a écrit :Oups, pardon, fausse manip. J'ai supprimé mon message.
:roll:

Oui, bon, ça suffit, hein !!! :D J'ai rippé en voulant éditer.
Contrairement à ce qu'on pouvait penser, je ne suis pas un surhomme. Je commet des erreurs. Désolé auprès de mes fans pour la désillusion. :dehors:

Re: LE WALKMAN

par Saturnin » 06 janv. 2011, 16:36

Tommy a écrit :Oups, pardon, fausse manip. J'ai supprimé mon message.
:roll:

Re: LE WALKMAN

par Tommy » 06 janv. 2011, 13:35

Oups, pardon, fausse manip. J'ai supprimé mon message.

Je disais effectivement que j'étais aussi admiratif devant ce texte, juste ce qu'il faut pour être polémique (je fais partie des vieux cons qui regrettent le vynile), et consensuel (sur le plan nostalgique). :good:

Re: LE WALKMAN

par Madgreen » 06 janv. 2011, 13:14

C'est du grand art, j'en reste scotché. Je l'ai lu avec attention cela ma fait réagir notamment au sujet du vinyle, je fait parti comme tommy des vieux cons bobos qui regrettent le vinyle, ce petit craquement ce son doux qui ne n'oblige pas à monter le son pour ce casser les oreilles, puis en même temps cela ma fait rejaillir un grand coup de nostalgie car c'est vrai qu'à l'époque on faisait des choses qui duraient dans le temps.

LE WALKMAN

par Vieux new wave » 06 janv. 2011, 11:52

Une de mes dernières femmes en date m’a offert à la fin du mois de décembre 2008 un baladeur mp3. Comme pour le portable, j’étais le dernier des Mohicans là-dessus, je n’en avais pas. Pourtant, contrairement au portable, j’avais tenté le coup plusieurs mois auparavant avec trois iPod shuffle presque coup sur coup grâce à du crédit accumulé par l’un de mes sites japonais. Mais il faut croire que la firme Apple a senti ma haine tenace et viscérale envers elle. Le premier iPod reçu n’a fonctionné qu’une heure. Il n’a pas explosé, une chance… Le second, qui devait transiter auparavant par une relation, a été livré à une mauvaise adresse ; et le troisième n’est jamais arrivé en France. Il faut dire pour ce dernier que ma copine japonaise avait écrit dans la dénomination du colis : « IPOD ». L’honnêteté des grouillots trimant dans les centres de tri français est proverbiale… Je lui ai dit que la prochaine fois, il serait plus judicieux d’écrire autre chose de moins clinquant, comme « déchets radioactifs » par exemple. J’avais donc laissé tomber l’idée du baladeur mp3. C’était sans compter sur la générosité de certaines…

Malgré ma haine pour la secte de Steve Jobs et ses adeptes lobotomisés, j’avais choisi son iPod parce que c’était le seul truc potable à l’époque. Les autres constructeurs ont désormais rattrapé leur retard et je me suis retrouvé avec un petit Philips de 4go faisant tout ou presque, musique, vidéo, album-photo, radio, dictaphone.
M’amuser avec, puis le considérer ensuite comme un accessoire presque indispensable lorsque je sors (je vérifie toujours avant de partir si j’ai bien mon froc, mes chaussures et mes clés. Désormais, y’a le baladeur en sus…), m’a ramené des années en arrière avec mon Walkman, l’ancêtre direct du baladeur mp3. Souvenez-vous.

Image

C’était le temps des années 80. Les jeunes avaient des mèches colorées, des bracelets noirs en plastique aux poignets et des pulls « chauve-souris »... La virilité était proscrite et les garçons se prenaient, au choix, pour George Michael, Morten Harket ou bien Simon Le bon. Les filles, pour exister, n’avaient le choix que d’imiter Cyndi Lauper ou Madonna. C’était facile, il suffisait de se maquiller avec les mains puis de plonger toute nue dans sa penderie et d’en ressortir tel que…
Les petites mains jaunes, vertes ou roses « touche pas à mon pote » justifiaient les porteurs de blousons jeans qui se sentaient coupable de quelque chose. Les yoyos Coca-Cola (rouges) ou Sprite (verts), les choubidous (ces fils de téléphone torsadés que l’on portait à la ceinture), les p’tits foulards autour du cou et autres accessoires merdeux à la mode régnaient sans partage. On avait des Nastase aux pieds, on parlait verlan, on bouffait du Tubble Gum tout en s’exerçant à danser le smurf entre deux échanges de cartes Flashdance. Une sacrée bande de blaireaux !
La musique était omniprésente. La radio était reine car elle était gratuite et l’explosion de la bande FM fut un divin cadeau. La télé française des années 80 sentait encore les 70’s. On ne vivait qu’au rythme des trois chaînes puis de la quatrième, Canal +, qui nous balança le Top 50 en 1984. Un vague espoir très rapidement suivi d’une énorme déception, avec Peter & Sloane en guise de premier numéro un pendant neuf semaines. Comme le dira Alain de Greef par la suite :

- Le Top 50 nous permit de démontrer l’incroyable goût de chiottes des Français en matière de musique !

Il ne le savait pas depuis les années 60 lui ?

Alors que les jeunes Américains se gavaient quotidiennement de MTV, les p’tits Français criaient famine. La moindre occasion était donc saisie pour se remplir les oreilles et les yeux. Il m’est arrivé de devoir me fader toute une émission de Drucker ou Sacrée Soirée uniquement parce qu’un de mes artistes ou groupes fétiches était sur la liste des invités ce jour là. 120mn de vulgarité débile à paillettes pour une prestation de 3mn en playback. Dur !
Une louable tentative de MTV à la française, TV6, ne dura qu’un an, rapidement étouffée par le ministre de l’intérieur de l’époque et ses sbires. Pour Charles Pasqua, une jeunesse qui s’amuse, c’est dangereux.
Malgré ça, l’ado français des années 80, avec une amorce de cervelle, pouvait éviter toute cette crasse et, depuis 1979, il pouvait emporter avec lui « SA » musique, dans la rue, et ne plus dépendre des playlists aléatoires de la radio. Pearl Harbour n’avait pas pu détruire les USA et changer le monde alors les Japonais lancèrent le Walkman. Personne n’en avait rêvé mais Sony l’avait quand même fait ! Pour un amoureux de la musique, le Walkman était un appareil aussi vital qu’une chaîne HI-FI. C’était une époque de progrès et la « miniaturisation » était à la mode. Quand je dis « miniaturisation », je prends grand soin de mettre des guillemets car elle ferait crever de rire n’importe qui aujourd’hui. Avec un Walkman faisant quasiment la hauteur d’un boitier de DVD pour les premiers modèles, la « miniaturisation » était encore assez grande… Mais même les nains ont commencé petit.

Image

J’ai eu mon premier Walkman en 1983. Une imitation lointaine couleur argentée. Le vrai Walkman Sony était bien trop cher pour moi. Mais quand même. Toutes les premières fois sont émouvantes et jamais je n’oublierais le plaisir d’utiliser ce gros tas de plastique lourd nécessitant quatre piles afin de le faire fonctionner. Je me sentais libre et, même si le nombre de mes K7 se comptait sur les doigts d’une main de lépreux, j’étais le roi du pétrole !
Bas de gamme oblige, il n’a pas fonctionné bien longtemps et en 1986, pour le remplacer, je reçus un véritable Sony cette fois, avec radio incorporée et le casque pliant « squelette » comme on disait. Un Sony, quelle frime pour moi ! On rigole aujourd’hui des miteux qui ne peuvent s’empêcher d’exhiber compulsivement leur iPhone pour montrer qu’ils en ont un, et se sentir ainsi exister, mais ça se faisait déjà 25 ans en arrière. Là aussi, l’important n’était pas la musique que l’on n’écoutait mais surtout avec « quoi » on l’écoutait.

C’était donc le temps du Walkman, enfin du « baladeur », restons français que diantre ! C’était le temps des casques aux « mousses » orange pour protéger les oreilles. C’était le temps de la cassette de différente durée quand elle était vierge, 60, 90 voire 120mn sur deux faces. Il fallait donc, une fois une face écoutée, ouvrir le Walkman, sortir la cassette, la retourner, la remettre dans son logement et enclencher à nouveau « play ». Il fallait être manuel. L’auto-reverse mettra fin à ce supplice digital bien que 100% analogique... C’était le temps de l’avance ou retour « rapides », en moyenne 6 ou 7 minutes pour accéder du début à la fin d’une face, avec des piles neuves bien sûr. Les premiers Walkmans bas de gamme n’avaient pas de retour rapide, juste l'avance, alors, pour revenir en arrière, il fallait sortir la K7, la retourner, avancer, puis la ressortir, la retourner à nouveau et la remettre. Vous tombiez rarement sur ce que vous vouliez vu que c’était du pifomètre total. C’était le temps de la bande-magnétique qui s’emmêlait dans les têtes de lecture quand elle était trop fine. Parfois, elle se cassait ou se bloquait tout simplement dans la cassette. Il fallait la démêler ensuite avec un trombone ou un crayon. C’était le temps où l’on s’apercevait que l’on marchait en cadence suivant les BPM de la chanson que l’on écoutait. Mieux que l’armée, pour apprendre à marcher au pas, il y avait le Walkman ! C’était le temps où l’on se parlait avec le casque sur les oreilles, ce qui permettait d’en faire profiter tout le monde sur un rayon de 15 mètres… C’était le temps de la K7 ferro, avec un pleurage et un scintillement rares. C’était le temps du Dolby B et C, qui réduisaient le fond sonore mais écrasaient les aigus en même temps. C’était le temps où l’on accrochait son Walkman à sa ceinture de toile, avec la boucle polie argentée, et le Walkman était tellement lourd que les mouvements du corps faisaient qu’il distendait la ceinture et le jeans « neige » avec. C’était le temps où l’on faisait des copies de K7, grâce à un pote du copain de sa cousine qui sort avec le fils de la concierge du mec qui habite au 6e gauche et qui a une chaîne à platine double-cassettes, denrée encore très rare au milieu des années 80. C’était le temps où l’on achetait encore des albums au Prisunic du coin pour des fortunes, entre 50 et 70 balles pièce, ce qui représentait plusieurs semaines d’économie d’un acnéique normalement constitué. L’évènement était tellement rare et précieux qu’on les écoutait jusqu’à la mort. Un seul album nous faisait plusieurs mois. On n’avait que ça alors on l’écoutait en boucle et tellement qu’on en connaissait la moindre note, le moindre mot, le moindre instant. Ils sont devenus des albums cultes en vieillissant.

Image

Plus de vingt ans ont passé, entrecoupées de l’épisode « Discman » qui n’a jamais vraiment remplacé le Walkman dans les cœurs et les poches. Il était toujours aussi encombrant mais surtout trop fragile, trop consommateur de piles, trop « - Merde, ça n’arrête pas de sauter dès que je fais un pas ! », sans parler de l’incompatibilité avec les Cd vierges vers la fin des années 90. Le Cd a toujours été un produit de luxe, précieux, et est logiquement resté à la maison contrairement à la K7, plus rustique et baroudeuse.
Et puis le mp3 est arrivé, et la révolution musicale avec. Une révolution que n’ont jamais prévue les caïds des maisons de disques. Depuis dix ans, elles sont passées par divers états avec le mp3. L’ignorance pour commencer, lorsque les premiers mp3 ont commencé à circuler en 1996. Elles ne savaient pas ce que c’était et n’ont jamais voulu savoir non plus. La curiosité est pourtant un signe d’intelligence... Puis, avec l’émergence de l’ancêtre de tous les réseaux de P2P, à savoir Napster, on leur a enfin expliqué ce que c’était qu’un fichier numérique audio et avec quelle facilité on pouvait extraire, « ripper », leurs petits compacts puis mettre à disposition, partager, le produit final. Prises de panique, elles ont tenté d’interdire le mp3 et de diaboliser leurs utilisateurs. Peine et temps perdus. Désormais, après plus de dix ans, elles ont enfin compris, ou presque, que l’avenir était dans les fichiers virtuels et tentent de se les approprier en mettant le turbo sur l’offre de mp3 vendus « à la pièce », 1€ en moyenne, avec 0,10€ pour l’artiste et le reste pour elles… Vous pigez pourquoi les artistes misent tout sur les tournées désormais. Les albums ne leur rapportent plus rien. Plus drôle encore, sur certains de ces portails, on ne trouve pas toutes les chansons des Beatles par exemple ; par contre, pour Céline Dion ou Lady Gaga, pas de problème, tout est là. Il y a clairement une volonté de nous faire consommer ce que les maisons de disques veulent, à savoir ce qui est le plus rentable pour eux.
De toute façon, c’est trop tard et, même encore maintenant, on les sent dépassées et c’est logique. Tous ces gens se croyant très malins ne savent pas se servir d’un ordinateur, et surtout, ont été formés toute leur vie pour vendre des supports en dur. Le virtuel, ils n’aiment pas ça, sauf lorsque ce sont des stock-options... Leur idéal, ce sont des Cd, DVD ou Blu-Ray dont ils fixent eux-mêmes le prix de vente. Ce fut comme ça pendant plus de vingt-cinq ans. Le Cd a été lancé uniquement pour doubler le prix des albums. 70frs en vinyle contre 120 en Cd à l’époque alors qu’un Cd coûte trois fois moins cher à produire qu’un 33 tours, vous imaginez la culbute ! Epoque bénie pour eux. Ce sont des commerciaux à la base. Ils ne vendent pas de la musique. Ils détestent ça d’ailleurs et n’en écoutent pas. Ils vendent des disques ! Nuance. C’est la mentalité des marchands de jeans. On vend un produit et non pas de la qualité et encore moins de la culture. Pour eux, un bon artiste n’est pas celui qui sort une belle mélodie ou des paroles intelligentes, non ! Un bon artiste, c’est celui qui vend au minimum 100 000 disques. Comment s’étonner qu’ils soient dans une telle situation à l’heure actuelle avec une telle mentalité ? Et ça ne va pas s’arranger. Ce n’est pas en créant de fausses stars à coups de matraquage médiatique qu’ils vont s’en sortir. Ces guignols n’ont aucun talent, imitent le plus souvent ce qui existait déjà avant (Christophe Willem, c’est le Dave des années 2000…) et braillent pendant un, deux, trois ans, grand maximum, avant d’être balayés. Pas grave, y’en a d’autres qui attendent derrière. D’ailleurs, tous ces chanteurs de karaoké qui se précipitent aux castings, tels des bœufs se rendant à l’abattoir, ne viennent pas pour chanter. Non, ils viennent juste pour devenir riches et célèbres. C’est ça leur motivation première, la chanson n’est qu’un moyen de parvenir à ce rêve, et les maisons de disques le savent bien. Elles sont dans le très court terme. L’investissement, l’attente, l’entretien, c’est fini tout ça. Considérons un artiste comme une graine que l’on plante et que l’on bichonne en attendant la moisson. C’est comme une récolte, il faut patienter pour que ce soit bon. Un arbre ne peut vous donner un fruit en deux jours. Brel a mis cinq ans pour y arriver. Brassens, presque huit. On n'imagine plus ça maintenant. Les maisons de disques n’ont pas le temps, il faut que l’argent tombe de suite dans les caisses, qui leur servent également de poches... Rentabilité immédiate ! Alors on prend des maîtres-chiens ou des caissières de chez McDo qui ont rêvé toute leur vie de gloire, on leur donne une bonne douche, on leur lave et coupe les cheveux, un coup de maquillage et hop ! « - Demain, tu fais Bercy coco ! »
On s’inquiète des espèces en voie de disparition, comme les baleines ou les communistes, mais les maisons de disques s’éteindront bien avant eux.

Une seule boîte a su tirer son épingle du jeu des mp3 et très rapidement : Apple ! C’est pourtant terrifiant car les gens de chez Apple n’ont jamais rien inventé et sont aussi menteurs et voleurs d’idées et de brevets que ceux de chez Microsoft. La souris, les icônes et le copier-coller viennent de chez Xerox par exemple. Mais reconnaissons-leur un certain courage. Ils osent la prise de risque ! Certains diront qu’avec le fric qu’ils ont, ils ne risquent pas grand-chose, et c’est exact. Quand on se relève d’un four comme le Newton, on peut tout se permettre, et vu les prix pratiqués sur leurs produits… Mais l’élitisme snob a toujours été le fond de commerce d’Apple et les « pommés » se ruinent littéralement en crédit à la consommation afin de satisfaire leur besoin d’existentialisme. Qu’importe ! Après tout, Apple serait bien bête de ne pas profiter du manque de personnalité de certains.
Alors que les patrons des autres boîtes crèvent de trouille à l’idée de se ramasser un râteau avec un produit nouveau, donc de perdre de l’argent, donc la confiance des actionnaires, donc leur place de président, Apple prend le risque. Et ça paie souvent ! Et l’on voit ensuite ces mêmes trouillards essayer de rattraper le coup en sortant des copies améliorées, ce qui n’est jamais difficile avec les produits Apple tant le foutage de gueule est important, mais souvent trop tard. A l’heure actuelle, 80% des baladeurs numériques dans le monde sont des iPod et grâce à ça, le mp3 est sorti de l’ordinateur qui se trouvait dans la chambre ou le salon pour s’en aller arpenter les rues, les métros, les trains, les toilettes.

Image

C’est donc le temps des baladeurs mp3. C’est le temps des baladeurs plein à craquer de chansons illégalement téléchargées. C’est le temps des intégrales complets que l’on a pompé pendant des heures et que l’on n’écoute jamais parce qu’il y en a de trop, qu’on n’a pas le temps, ou l’envie, et que l’on a pris uniquement parce que c’était gratuit. On en voit paradant en disant effrontément qu’ils ont TOUTES les chansons de X mais sont infoutus d’en citer plus de trois. Les avoir c’est bien, les écouter, c’est mieux. Combien de mémoire flash et autres disques durs sont pleins de choses qui ne servent jamais ? La quantité plutôt que la qualité. Ça rassure. C’est le temps de la main dans la poche toutes les 10 secondes pour presser la touche fléchée pointant vers la droite afin de passer à la chanson suivante parce qu’on a tellement le choix qu’on ne tombe jamais sur ce qu’on veut vraiment écouter. En fait, on écoute énormément d’intro avec ces machins et rarement une chanson complète. C’est le temps des baladeurs branchés directement sur un ampli pour faire une teuf. C’est le temps du son pourri, froid et jamais constant suivant les encodeurs (entre Fraunhofer et Lame, la différence est énorme) parce que le mp3 est un format digital compressé, donc avec de la perte. Le 128kbp/s est la K7 ferro moderne ! Un son merdique de base, mais largement suffisant pour écouter la Star Ac ou le dernier Mylène Farmer. Et qu’importe si ça crachouille ! Dans une fiesta, pas besoin de son de haute qualité, du bruit suffit. La musique n’est pas là pour être écoutée, mais juste pour éviter de devoir se parler. C’est le temps des clips dans le baladeur, avec un écran format timbre-poste, et des films complets mais qu’on ne peut voir en entier à cause de la batterie. C’est le temps des téléphones qui font baladeur. C’est le temps des baladeurs qui font téléphone. C’est le temps des abrutis qui nous font écouter du rap à plein volume dans un wagon de métro bondé. C’est toujours le temps où l’on s’aperçoit que l’on marche encore en cadence suivant les BPM de la chanson que l’on écoute.

Nostalgique ? Pas vraiment. J’ai connu l’enfer du vinyle, le fameux 33 tours qui, soi-disant, revient à la mode mais uniquement chez les bobos, parce qu’ils ne l’ont pas connu, eux qui ont eu une platine laser dès le début. Avec des craquements au bout de deux écoutes, un son faiblard, les rayures, les défauts d’origine, qui va regretter le vinyle ? Quelques snobs et autres vieux cons qui se paient des platines à socle en marbre à 1500€ pour écouter les Stones ou les Doors et pleurnicher sur leur belle jeunesse bien morte avec un litre de whisky devant eux. J’ai connu les K7 audio, avec des originaux trop vissés qui écrasaient la bande. J’ai même connu le son mono, avec un radio-réveil à K7, qui fut mon seul appareil de musique pendant plus de quatre ans. C’était la misère. Qui va regretter ça ? Pas moi ! Ce serait comme regretter les disquette 5 pouces ¼. Le Cd m’a débarrassé d’une bonne partie de toutes ces contraintes et le mp3, des dernières. Vive le progrès !

Mon Walkman aura 25 ans à la fin de l’année 2011 et il fonctionne toujours parfaitement même si je ne m’en sers plus du tout depuis des lustres. Je le garde comme le témoignage d’une époque épique. Il en a vu celui-là. S’il pouvait parler… Je suis très fier de lui. Quel iPod actuel fonctionnera encore dans 25 ans ? La plupart ne dépassent pas les deux ans. Et faites attention, certains explosent paraît-il mais, d'après Apple, si cela arrive, c'est entièrement de votre faute !...

Re: Le Walkman !! !

par Steph75 » 26 oct. 2010, 15:52

Bah oui, sur le lit, moi c'était tout le temps (mon meilleur ami mon plumard) , en dehors des devoirs bien sûr ... :tongue: Mais j'ai toujours eu la chance d'avoir soit un radio-K7 soit ensuite une mini-chaîne donc là je ne mettais pas les écouteurs, c'était le bonheur !!!! Sauf quand je voulais écouter fort, là, de façon tout à fait logique, je me collais le casque sur les oreilles :affraid: :affraid: :affraid: Ben oui quoi, pour ne pas déranger le reste de la maison ;)

Re: Le Walkman !! !

par Petit Nico » 26 oct. 2010, 15:43

Steph75 a écrit :Yessssssss !!!! Merci p'tit Nico, j'avais oublié cette histoire d'auto-reverse ! C'était vraiment pratique ça, mon second walkman, mort dans les même conditions que le premier, l'était. On pouvait somnoler en voiture ou dans le train et on pouvait tout de même écouter toute la K7, sans se soucier de la retourner (trèèèèèèès fatigant). Je trouvais ça génial, notamment pour les longs trajets vers la Bretagne ou quand je rejoignais mon Papa à Bordeaux puis en Charente Maritime, je ne me souciais que de choisir la K7 et hop, c'était parti pour 60 ou 90 minutes de zizique ! :good:

Viii, tout à fait, moi, je somnolais en voiture ET à la maison(sur le lit en plus)puis avec du Jarre ou alors des compils 80, super moments^^

Haut