Les livres Emilie de Domitille de Pressensé ! (1975)

emilie domitille de pressenssé jolie livre bouquin lecture enfants rouge sidonie stephaneLe hasard faisant bien les choses, un des autres personnages qui ont bercé ma petite enfance et qui éveille toujours en moi des souvenirs très doux, c’est une autre Emilie. J’aurais eu une petite sœur, ce n’est pas possible autrement, elle se serait appelée comme ça !  

Je pense que beaucoup d’entre nous se souviennent vaguement d’une petite fille habillée de la tête aux pieds en rouge : robe, bonnet, souliers à boucle, et même son manteau ! Une petite bouille toute ronde, trois mèches de cheveux qui dépassent du bonnet qu’elle ne quitte jamais. Je vous présente Emilie, mon autre petite idole, dont j’ai fait la connaissance il y a maintenant 30 ans au détours des lectures que me faisaient mes parents le soir. 

emilie domitille de pressenssé jolie livre bouquin lecture enfants rouge sidonie stephane

C’est grâce à Domitille de Pressensé que nous avons eu le bonheur d’être accompagnés par cette petite fille et ses amis. Elle est auteur et illustratrice de livres pour enfants. Son premier personnage est Emilie, qu’elle imagine alors qu’elle est encore étudiante à l’Ecole des Beaux Arts de Nantes. Le premier album voit le jour en 1975 aux éditions GP dans les collections « Or et Bleue » puis « Rouge et Or », décidément, quelle grande année …. Pour les aventures de son personnage, Domitille de Pressensé s’inspire de son enfance à la campagne et des sensations qu’elle lui inspire. Bon nombre d’albums sortiront pendant les années 80, puis aux éditions Pocket pendant les années 90 dans la collection « Kid Pocket ».

eighties livre années 80 emilie domitille de pressensséElle créera ensuite d’autres personnages tels que « Naftaline », une petite fille espiègle qui a une veste rouge et rappelle beaucoup Emilie et « Le Loup Rouge ». Tiens … dire que c’est ma couleur préférée … je n’y avais jamais pensé dites donc !

Quelques présentations s’imposent. Emilie est une petite fille qui doit avoir 5 ou 6 ans, toute vêtue de rouge. Elle est toujours accompagnée de son hérisson Arthur, là encore je ne cherche plus pourquoi j’aime tant ce petit animal … Une véritable thérapie cet article ma parole ! Bon …

Il y a aussi son grand frère Stéphane, qui accompagne toujours Emilie dans ses bêtises mais qui tempère aussi très souvent. Il est celui qui prévient de la réaction des adultes et qui a un peu plus les pieds sur terre. Un grand frère quoi ! Ils ont une petite sœur, Elise. Papa et Maman, on ne les voit jamais, mais ils sont omniprésents.

Et enfin il y a les cousins. Sidonie d’abord, petite fille avec de grosses boucles dans ses cheveux roux, des taches de rousseur et une robe à carreaux verts et blancs. Elle est la grande complice d’Emilie.

Les trois garçons : Alexandre, l’aîné, Nicolas qui a un très mauvais caractère et est le bagarreur de la famille et Guillaume le plus petit qui ne lâche jamais son chiffon bleu (son câlin).

Au travers de ses aventures, Emilie rencontrera la petite Chloé, Gregory le petit anglais qu’on comprend pas, une oie un peu revêche, la famille d’Arthur, etc … Tout autant de personnages dont les noms ravivent systématiquement en moi des souvenirs plein de tendresse.

Ce qui caractérise ces livres, c’est avant tout le graphisme. Il est très simple, les visages sont simplement des points pour les yeux et des traits pour le nez et la bouche. Les vêtements sont de couleurs vives et toujours les mêmes afin de bien reconnaître chaque personnage. Les décors aux formes bien arrondies, inspirent douceur, sérénité et rassurent le petit lecteur, même les arbres sont parfaitement ronds (sauf les sapins, bien sûr, je vous vois venir !). Pour ceux qui se souviennent bien de ces livres, ils se rappelleront notamment de la forme du lit d’Emilie et de sa petite chaise, verts tous les deux.

Outre les illustrations, les textes aussi sont singuliers. Les lettres sont suffisamment grosses et en caractère d’imprimerie pleins, de façon à être lisibles dès le CP.

Elles sont très souvent remplies de couleurs vives, et la mise en forme du texte fait partie intégrante de l’illustration. De cette façon, la narration est totalement incluse dans l’action ou le lieu qu’elle décrit et cela donne, pour ainsi dire, du mouvement à toute la page. 

Ces ouvrages s’adressant à des enfants à partir de l’âge de 3 ans. Les problématiques abordées sont inspirées de leur quotidien à savoir les jeux, les bêtises (comme dans mon album préféré « Le Gâteau d’Emilie), la nature (« Emilie et le petit Sapin », « Emilie et les papillons »), les peurs enfantines (« Emilie a peur du noir », « Emilie et la grande tempête »), les apprentissages (« Emilie fait pipi au lit », « Emilie et la dent de Stéphane », « La mauvais humeur d’Emilie »), le respect de la différence (« Emilie et Gregory le petit Anglais », « Emilie et les lunettes de Nicolas »). Et toujours une fin heureuse avec une leçon à tirer de l’aventure qu’à vécue Emilie, souvent véhiculée par l’attitude de ses parents.

En 1979, un dessin animé a été adapté à partir des différents albums par la société Kid Cartoons. Si vous avez oublié ce dessin animé, je suis certaine que le générique français, chanté par Nathalie, vous rappellera des souvenirs. Il y aura 49 épisodes de 5 minutes diffusés dans RécréA2 sur Antenne 2 en 1979 puis rediffusés en 1980.

Les scénarii et dessins sont de Domitille de Pressensé bien sûr, la réalisation de Raymond Burlet (réalisateur du DA « la Bande à Ovide » et co-scénariste en 1998  de Kirikou et la Sorcière »). La musique est de Philippe Noël et les paroles du générique de Jacques Alexandre.


On y retrouve la voix de Jackie Berger,qui a fait une multitudes de voix pour nos séries 80’s dont Arnold dans « Arnold et Willy », Esteban dans « Les Mystérieuses Cités d’or », Methanie, Ricky dans « Ricky ou la Belle
Vie » et j’en passe … Elle fait la voix de Nicolas dans « Emilie ».   Geneviève Antoine, Jean-Claude Deridder, Jacques Iaton, Nadine Kalaitzic, Patrick Theunen ont aussi prêté leurs voix.

La version VHS existe aux éditions Ades Vidéo dans la collection « Lanterne Magique » mais elle n’est plus commercialisée, d’après les informations que j’ai pu glaner ça et là en tous cas. Mais j’avoue souhaiter me tromper. 

emilie domitille de pressenssé dominosEt bien sûr, on a pu se voir offrir à l’occasion les dominos « Emilie », le 45T « Les chansons de la petite Emilie », j’ai eu ….. j’ai plus ces deux là …. Il y a aussi eu des livres cartonnés pour les enfants de moins de 3 ans, les puzzles et le clou du spectacle, la rareté dont même moi j’ignorais l’existence avant cet été : la poupée de chiffon « Emilie ». Alors avis à ceux qui ne le savent pas encore, c’est l’objet de mes convoitises les plus avides. Là, c’est dit.Vous pouvez bien entendu ajouter des informations concernant ces objets dérivés via vos commentaires, j’en oublie certainement.

emilie domitille de pressenssé poupéeQuoi qu’il en soit, j’espère avoir éveillé en vous quelques émotions, quelques souvenirs de lecture tout comme j’en ai eu à faire ces recherches et me replonger dans ces albums. C’est toujours aussi surprenant à quel point des images imprimées dans notre mémoire peuvent à elles seules raviver des odeurs, des voix, des sensations que nous pensions oubliées. Et quel plaisir quand je vois mon fils lire avec plaisir ces mêmes livres que j’ai eus entre les mains 25 ans plus tôt. Et puis surtout, j’ai vécu à de nombreuses occasion les même choses que les personnages, il m’arrivait  même d’avoir peur, d’être triste en même temps que les personnages. Lorsque je lisais « Les lunettes de Nicolas » je prenais conscience de mon propre quotidien avec ces fichus carreaux devant les yeux. Avec Emilie Jolie, elles furent mes complices pendant de nombreuses années, je remercie donc à son tour Domitille de Pressensé pour tous ces instants qui n’appartiennent qu’à Emilie et moi. Les illustration sont « total vintage » made in Steph, et regardez le joli nom de la marque des puzzle, c’est y pas beau ça ? 

Et pour être totalement complète sur le sujet, on peut voir à nouveau depuis le début de l’année les « Emilie » dans les rayons des librairies, en réédition chez Casterman.  

Voir les Commentaires !Ajouter un Commentaire !! !

Vous avez aimé ? Partagez !!!
209

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*