Qui est en ligne ?

Nous avons 312 invités et aucun membre en ligne

Partenaires Coup de coeur

L'Aventure des Radios Libres (Partie 3) : Les grandes émission des radios Périphériques !

Share

 



chouchou mascotte de salut les copains sur europe 1.jpgPendant que les petites radios locales devenaient grandes, pendant qu’NRJ envahissait les ondes françaises, pendant que RFM se battait pour mettre fin au brouillage de son antenne, pendant que Nostalgie, Skyrock, Fun Radio ou Kiss FM développaient leur réseau, les radios “traditionnelles”  ne sont pas restées les bras croisés, loin de là !

 

En effet, la libération de la FM a immédiatement donné un bon coup de vieux aux radios historiques. Mais ces dernières ont su réagir, en proposant une antenne plus délurée, et une programmation musicale adaptée. Alors que le classique et la variété de Papy façon Charles Trenet et Maurice Chevalier occupaient les ondes depuis l’après guerre, les radios périphériques se décident à diffuser également d’autres musique. Et d’la sacrée bonne musique, crévindiou !!

 

Déjà, dès les années 60, les deux principales, Europe 1 et Radio Luxembourg, adaptent leur style et leur habillage d’antenne pour coller à la génération baby-boomeuse, qui désormais a l’âge de consommer, d’acheter ses propres disques, ses cyclomoteurs, et de s’émanciper. Le marché publicitaire est énorme car le monopole est encore actif et respecté. Europe 1 est la première à dégainer avec sa célébrissime émission “Salut les Copains”.

 

Années 80, 80's, eighties, Animateurs radio, Georges Lang, Francis Zegut, Abdré Torrent, Julien Lepers, Patrick Roy, Jacky, Childéric, Marc Toesca, Michel Denisot, Pierre Desproges, Radio Luxembourg (fraîchement renommée RTL pour faire plus djeun’s) suit le mouvement avec “Minimax”, présentée par Président Rosko et Sam Bernett. Et en 1968, lors des évènements étudiants, RTL et Europe 1 choisissent leur camp : ce sera les barricades !

 

France Inter symbolise alors la voix de l’Etat (et par extension des forces de l’ordre). Europe et RTL donnent la parole aux étudiants, aux syndicats et aux manifestants, et bénéficient d’une grande cote de popularité chez les jeunes.

 

RMC et Sud Radio sont à la traîne, et restent sur un positionnement pépère et traditionnel, loin de la capitale (ces deux radios n’étant captées que dans la moitié Sud de la France).

 

Dans les années 70, la mue se poursuit chez les radios périphériques. La transformation la plus caractéristique est le rajeunissement des jingles, et tout particulièrement celui de RTL : le fameux top horaire est l’extrait sonore le plus populaire de l’histoire de la radio ! Il est la création de Michel Legrand, évoluant au fil des années.

 

Voici les différentes versions entendues dans les années 70, 80 et 90 :

 

 

Et la même chose côté Europe 1 et son non moins fameux carillon :

 

 

Années 80, 80's, eighties, Animateurs radio, Georges Lang, Francis Zegut, Abdré Torrent, Julien Lepers, Patrick Roy, Jacky, Childéric, Marc Toesca, Michel Denisot, Pierre Desproges, Les émissions se font aussi plus dynamiques, voire impertinentes. “Les Grosses Têtes” de Philippe Bouvard voit le jour en 1977, et deviendra l’émission la plus célèbre du 20ème siècle. Europe 1 ne tarde pas non plus mettre un peu d’animation sur son antenne en confiant à Coluche dès 1978 les clés de l’émission “On n’est pas là pour se faire engueuler”. Ces émissions décapantes sont les premières versions des formules toujours utilisées : les après-midis légers et drôles, excellente manière d’accrocher les auditeurs avant les journaux du soir.

 

Mais c’est du côté de la musique que la transformation est la plus spectaculaire. Dès le début des années 70, RTL met en place plusieurs émissions cultes, dont la plupart sont toujours diffusées. La station s’entoure d’animateurs DJs qui donnent leurs lettres de noblesses aux musiques récentes (et oui, à l’époque, le Rock n Roll n’a qu’une quinzaine d’années d’existence !).

 

Années 80, 80's, eighties, Animateurs radio, Georges Lang, Francis Zegut, Abdré Torrent, Julien Lepers, Patrick Roy, Jacky, Childéric, Marc Toesca, Michel Denisot, Pierre Desproges, Le plus célèbre, et le plus épatant est Monsieur Georges Lang. Et quand je dis Monsieur, c’est avec un grand M ! Cet animateur entre chez RTL dès 1971, et révolutionne les nuits de la station luxembourgeoise, en présentant plusieurs émissions cultes avec ses compères Lionel Richebourg et Jean-François Johann. Depuis 40 ans, ce trio nous régale d’émissions qui font la part belle aux grandes figures de la musique américaine : “La Saga RTL”, qui retrace l’histoire des grands groupes et grands artistes, “Classic Rock”, qui diffuse les incontournables de la musique pop-rock, “WRTL Country”, le rendez-vous des cow-boys :D, et  bien sûr les mythiques “Nocturnes”, où on peut découvrir les nouveautés et les classiques de la musique rock toutes les nuits.

 

Toutes ces émissions sont réalisées avec un énorme amour de la musique, et s’écoutent pendant des heures, en se laissant bercer par les titres magistralement enchaînés, au son de la voix chaleureuse et apaisante de Monsieur Lang. Je recommande à tous les amoureux du Classic Rock d’écouter ces émissions, et je profite de cet article pour écrire toute l’admiration que j’ai pour Georges Lang et son équipe.

 
Années 80, 80's, eighties, Animateurs radio, Georges Lang, Francis Zegut, Abdré Torrent, Julien Lepers, Patrick Roy, Jacky, Childéric, Marc Toesca, Michel Denisot, Pierre Desproges,

 

Années 80, 80's, eighties, Animateurs radio, Georges Lang, Francis Zegut, Abdré Torrent, Julien Lepers, Patrick Roy, Jacky, Childéric, Marc Toesca, Michel Denisot, Pierre Desproges, Dans les années 80, on voit débarquer sur RTL un autre trublion musical, il s’agit bien sûr de Francis Zégut ! Ex standardiste, cette autre grande figure de la radio débarque en 1980 pour animer “Wango Tango, l’émission des sculpteurs de menhirs” ! Il nous parle de bon gros rock, du hard, du metal, du rock FM et autres ziques fortement décibelisées.

 

Entre deux titres, il incarne régulièrement un personnage fictif, le “Gros Rougeaud”, le bon gros beauf qui n’aime pas les jeunes et leur musique, planqué dans son logement avec son fusil et son chien nommé “14-18” :D. Il nous attaque chaque soir de la semaine à coups de “Salut les p’tites graisseuses et les p’tits graisseux”, et nous propose des dizaines de tubes à nous coller dans les cages à miel. Ce ton archi-décalé contraste fortement avec ce qu’on avait l’habitude d’entendre sur les radios périphériques, et fout à son tour à bon coup de pied au derrière à certains animateurs des radios libres, se croyant drôles et originaux !

 

Années 80, 80's, eighties, Animateurs radio, Georges Lang, Francis Zegut, Abdré Torrent, Julien Lepers, Patrick Roy, Jacky, Childéric, Marc Toesca, Michel Denisot, Pierre Desproges, Depuis les années 90, Francis Zegut s’est calmé, et présente ses émissions de manière plus académique, mais nous a proposé de nombreuses émissions géniales : Supersonic, Zicweb, La ligne Z, et depuis quelques années, “Pop rock Station” sur RTL2. Il s’agit d’un de mes héros radiophoniques, que j’écoute depuis les 90’s, lorsque les radios jeunes sont devenues bêtes ou méchantes.

 

Sur rtl, la variété a également sa place, grâce notamment à André Torrent, animateur emblématique de la station, qui présentera de nombreuses émissions musicales (Hit Parade, Stop ou Encore, Challenger), et aura même l’insigne honneur de parrainer les premières « Miss OK » !

 

Chez RMC aussi, on réagit en musique ! A la fin des années 70, les jeunes animateurs Patrick Roy et Julien Lepers nous font découvrir les tubes de la jeunesse, avec “Hit Parade” et “Vanille Fraise”. Très vite, la musique prend une place prépondérante à l’antenne, avec une belle brochette d’émission pour tous les goûts : “Tohu Bahut” (Julien Lepers), Taxi (Franck Lipsik), “Cherchez le Disque” (Carole Chabrier), Flashback (Pierre Weill) ou “Disco Club” (Marc Toesca).

 

Années 80, 80's, eighties, Animateurs radio, Georges Lang, Francis Zegut, Abdré Torrent, Julien Lepers, Patrick Roy, Jacky, Childéric, Marc Toesca, Michel Denisot, Pierre Desproges, Dans les années 80, la programmation prend des accents jeuniste, grâce notamment à Childéric Muller, revenu de chez Skyrock, qui nous présente le Multitop Nuggets, le même qu’on voit sur feue la Cinq. Notre bien-aimé Marc Toesca anime “A notre âge, à l’heure qu’il est”, et côté hard rock, on se régale avec l’émission “Doum Doum Wah Wah”, complément parfait de “Wango Tango” ! 

L’impertinence ne laisse pas sa place, preuve en est avec “Si c’est pour la culture, on a déjà donné”, une émission hebdomadaire présentée par Michel Denisot et Pierre Desproges (qui vouait une haine réelle aux animateurs des radios libres, soit dit en passant ;)).

 

Années 80, 80's, eighties, Animateurs radio, Georges Lang, Francis Zegut, Abdré Torrent, Julien Lepers, Patrick Roy, Jacky, Childéric, Marc Toesca, Michel Denisot, Pierre Desproges,
  Et Europe 1 dans tout ça ? Et bien, Europe 1 est l’instigatrice de la plus célèbre émission musicale des années 80 : le TOP 50 !! Mais avant cela, les grands manitous de la musique chez Europe, ce sont Jean-Loup Lafont et François Jouffa, dignes héritiers de l’époque “Salut les Copains”. Jean-Loup Lafont nous propose dès 1972 “Mozik”, puis “Maxi-Parade” et “Basket”. Cette encyclopédie vivante de la musique pop-rock présentera également “Blue Jean” sur Antenne 2 en 1978.

 

Années 80, 80's, eighties, Animateurs radio, Georges Lang, Francis Zegut, Abdré Torrent, Julien Lepers, Patrick Roy, Jacky, Childéric, Marc Toesca, Michel Denisot, Pierre Desproges,
  François Jouffa, lui, fait autorité dans le domaine du rock 60’s et 70’s. Il a travaillé avec les meilleurs, et a côtoyé les plus grands artistes, Elvis, Bowie, Gainsbourg, Dylan, Lennon, Jagger et j’en passe. Véritable hippie à retardement, il n’a eu de cesse de faire découvrir la musique de sa période de prédilection. Je me souviens avec émotion de son émission “Vinyle Fraise”, présentée dans les années 90, à écouter les chansons qu’il aimait, et ce “flower power spirit” qu’il nous communiquait si bien. 


 Années 80, 80's, eighties, Animateurs radio, Georges Lang, Francis Zegut, Abdré Torrent, Julien Lepers, Patrick Roy, Jacky, Childéric, Marc Toesca, Michel Denisot, Pierre Desproges, Dans les années 80, le tournant de la variété se produit à l’initiative de Philippe Gildas, directeur d’antenne. Avec son pote Pierre Lescure, patron de Canal +, ils imaginent une émission qui révélerait les véritables ventes de 45 tours en France. Plus objectif qu’un hit parade des animateurs ou qu’un vote des auditeurs, 2 instituts de sondages sont missionnés pour établir ce classement. Ainsi naîtra le TOP 50, présenté sur Canal + par Marc Toesca, et sur Europe 1 par Yann Hegann, jusqu’en 1987, puis par d’autres animateurs, parmi lesquels Jean-Luc Delarue, Yvan le Bolloc’h ou Laurence Boccolini. 


 Yann Hegan, on peut en parler un peu, car il peut se vanter à lui tout seul d’avoir donné leur vocation à des dizaines d’animateurs de la bande FM des 80’s. Grand amoureux du funk devant l’éternel, il nous régalera de ses jingles inoubliables, et présentera plusieurs émissions de variété pour les jeunes et moins jeunes, tels que Drugstore à la fin des 70’s, le Hit des Clubs, Docteur Jingles et Mister Yann, et bien sûr le TOP 50. A la fois animateur, technicien et réalisateur, ce touche à tout radiophonique a marqué l’histoire de la Radio plus qu’on ne pourrait l’imaginer !

 

Années 80, 80's, eighties, Animateurs radio, Georges Lang, Francis Zegut, Abdré Torrent, Julien Lepers, Patrick Roy, Jacky, Childéric, Marc Toesca, Michel Denisot, Pierre Desproges,
  Enfin, nous pourrions citer également Jacky, qui anime une quotidienne avec Jacques Rouland et Julie en même temps que “Platine 45” sur Antenne 2, avant de partir pour Skyrock. 


 Années 80, 80's, eighties, Animateurs radio, Georges Lang, Francis Zegut, Abdré Torrent, Julien Lepers, Patrick Roy, Jacky, Childéric, Marc Toesca, Michel Denisot, Pierre Desproges, Pour poursuivre notre petit tour, parlons un peu de Sud Radio, qui a également apporté sa pierre à l’édifice avec des émissions destinées aux jeunes comme “Spécial Pop Music”, ou “Tonus”. 


 Et enfin, France Inter a également su sortir son épingle du jeu. Bien que souvent considérée (et pas toujours à juste titre) comme la radio du Service Public, porte parole du Ministre de la Culture et de la Communication, Inter a su proposer une programmation variée, dans l’ère du temps, grâce à deux poids lourds de la station : José Arthur et Bernard Lenoir. Le 1er a présenté pendant 40 ans le “Pop Club”, émission musicale et culturelle. Le second est spécialisé dans le rock, et nous propose à partir de 1978 plusieurs programmes traitant de cette musique, telles que “Feedback” ou “C’est Lenoir”. Il en profite pour collaborer aux Inrocks, et participer à l’aventure des “Enfants du Rock”. 


 Bref, sur France Inter, la bonne zique a toujours été en de bonnes mains. Quant aux fous-rires, inutile de dire qu’ils étaient bien représentés, grâce à Pierre Desproges (transféré de RMC) et son Tribunal des Flagrant Délires et ses chroniques de la haine ordinaire.

 

Années 80, 80's, eighties, Animateurs radio, Georges Lang, Francis Zegut, Abdré Torrent, Julien Lepers, Patrick Roy, Jacky, Childéric, Marc Toesca, Michel Denisot, Pierre Desproges,
  Voila un bref aperçu, non exhaustif c’est évident, des émissions qu’on pouvait trouver au gré de la molette de la chaîne Hi Fi ou du poste stéréo dans les années 70 et 80 du côté des radios périphériques. L’objectif était aussi clair que l’enjeu : draguer la jeunesse en proposant des émissions sérieuses mais divertissantes. Les baby-boomers étaient à leur tour parents, et leurs enfants ont représenté dès la fin des années 70 un immense marché ouvert à la société de consommation, sur fond de début de crise économique. La génération Walk Man a autant soif de musique et de culture que ses ainés soixante-huitards. L’explosion des radios libres leur a offert la possibilité d’en avoir à toute heure, en toute circonstance. Les “grandes radios” ont su capter les jeunes gens réfractaires aux nouvelles radios FM, et à leur ton trop provoquant ou leurs attitudes trop futiles. 


 Années 80, 80's, eighties, Animateurs radio, Georges Lang, Francis Zegut, Abdré Torrent, Julien Lepers, Patrick Roy, Jacky, Childéric, Marc Toesca, Michel Denisot, Pierre Desproges, Et surtout, les Europe 1, RMC, RTL ou France Inter avaient les moyens de recruter de véritables professionnels de la musique, et ont ainsi donné vie à des dizaines d’émissions marquantes, dont certaines rythment toujours nos nuits et nos journées. 


 Si vous avez lu ces articles dans le désordre, voici le lien pour découvrir l’histoire de la libération de la bande FM, et les étapes de cette révolution des ondes. Et voici le lien pour se remémorer les principales radios libres ou pirates ayant émergé au début des années 80 


 Je présente par avance toutes mes excuses aux animateurs et émissions que je n’ai pas cités, par manque de place, ou de souvenirs (Max Meynier, François Diwo, Yves Bigot, et tant d'autres ...). N’hésitez pas à apporter vos contributions dans les commentaires, et à nous parler des émissions ou des animateurs que vous aimiez. 


 Un grand merci à tous ceux qui nous ont aidé à vous concocter ce dossier :


- Benoît, webmaster des sites  www.affichRadio.fr  et de www.Labandefmduloiret.fr pour les visuels illustrant cet article !
- Loïc, webmaster du site http://fmstory.magic-radio.net/ pour ces extraits sonores. Vous retrouverez sur ce site des dizaines d'autres extraits de la bande FM des années 80, vous auriez tort de vous en priver !!

 - Franck “1men1” pour les belles photos des animateurs RTL.

 

Voir les commentaires !Ajouter un commentaire !! !


Share