Qui est en ligne ?

Nous avons 222 invités et aucun membre en ligne

Partenaires Coup de coeur

4 novembre 1984 : Naissance de la chaine Canal + !

Share

 

ancien logo canal plus 1984Attention, révolution médiatique !! Fini le lourd héritage de la vieille ORTF et de ses trois chaînes vieux jeu, voici Canal + !

A vrai dire, la quatrième chaîne existait bien avant 1984. Au début des années 80, le vieux réseau VHF diffusait toujours les émissions de TF1 en noir et blanc, et les techniciens de TDF s'en servaient pour faire de temps en temps des tests, notamment la diffusion du magazine Antiope.

Creation canal plus france soir annees 80Le premier projet d'une 4ème chaîne est assez obscur, et remonte à 1978. Un businessman, Jean Frydman, rêve en effet de créer un réseau d'entreprises pouvant communiquer vers leurs salariés, leurs actionnaires, ou leurs revendeurs par la télévision. Ces diffusions seraient codées, les entreprises abonnées pouvant les consulter au moyen d'un décodeur qui décrypterait le son et l'image brouillés. Frydman envoie ses hommes aux USA pour récupérer cette technologie, et mettre en place ce projet. Afin de récupérer des fonds, il propose à Havas de s'associer au projet, qu'il appelle TVCS, Television Communication Service. 

Mire TF1 VHF 819 LignesA l'origine, Frydman prévoyait de diffuser ses programmes dans les plages horaires non utilisées des 3 premières chaînes, c'est à dire la nuit, et tôt le matin, en lieu et place de la célèbre mire. Mais quand il apprend que le vieux réseau VHF est encore en état de marche, pour la version noir et blanc de TF1, et qu'il est libre, il hallucine, et bien sûr saute sur l'occasion. Le rêve prend forme, et l'homme d'affaire envisage de plus en plus de diffuser autre chose que des infos commerciales.

Ami de l'ancien président Giscard d'Estaing, Jean Frydman fait part en 1980 de son projet à l'Elysée, qui ne voit pas d'inconvénient à la création de cette 4ème chaîne cryptée. Alors en pleine campagne, il lui demande juste d'attendre l'été 1981, après sa réélection qu'il croyait acquise. Manque de bol, Giscard se prend les pieds dans le tapis, et c'est Tonton Mitterrand qui est élu. De ce fait, le projet TVCS part aux oubliettes.
La gauche au pouvoir, il est grand temps de métamorphoser l'audiovisuel, qui a une bonne dizaine d'années de retard sur les voisins européens, aux premiers rangs desquels l'Italie, le Royaume Uni ou l'Allemagne. Le premier grand chantier concerne la radio : ce sera la libération des ondes, et l'explosion des radios libres.

La seconde étape sera pour la télévision. Il est en effet temps de sortir du lourd héritage de l'ORTF, son monopole d'Etat, ses journalistes à la solde du pouvoir en place (et donc de droite). D'autant plus qu'à l'époque, annoncer la création d'une nouvelle chaîne est une mesure très populaire, synonyme de liberté, de rêve et de choix supplémentaire pour les longues soirées d'hiver.

Logo canal 4 Ancien canal plusFlairant ainsi le bon coup de communication, François Mitterrand annonce fièrement dès juin 1982 la naissance de la quatrième chaîne. Quelques conditions cependant pour concrétiser le projet : aucune charge fiscale supplémentaire, ni augmentation de la redevance, ni recours à la publicité qui gênerait les chaînes existantes. Il reste une possibilité : la télévision payante, idée qui va faire son chemin … et qui dormait dans les cartons de ce bon vieux Jean Frydman et de Havas, rappelez-vous !

C'est donc Havas qui se remet à plancher sur le dossier TVCS, qui devient le projet « Canal 4 », fort d'une nouvelle équipe chargée du développement, constituée de Léo Scheer, Antoine Lefébure et Jacques Driencourt.

Le nouveau président d'Havas, André Rousselet, est l'ancien directeur de cabinet de François Mitterrand, et se montre méfiant vis-à-vis du projet « Canal 4 », mais finalement se laisse convaincre, et s'empare même de ce dossier qui le passionne. Ne reste plus qu'à convaincre son ami François Mitterrand que la quatrième chaîne qu'il désire tant doit lui être confiée.

premier logo canal plus annee 1984Le chef de l'Etat accorde ce vœux à André Rousselet, contre l'avis d'une partie de la gauche qui trouve indécent de créer une chaîne réservée aux plus riches. Qu'à cela ne tienne, Rousselet et son équipe se mettent au travail, avec à leur tête le jeune Pierre Lescure, directeur de la rédaction d'Antenne 2, et grand manitou des « Enfants du Rock », secondé par Alain De Greef, qui sera directeur de la production des programmes.

Entre temps, suite à une erreur d'impression, Canal 4 deviendra « Canal + », le premier logo officiel est créé, logo qui sera vite mis de côté pour faire place à la célèbre ellipse.

En 1984, seule la moitié des français aura accès aux programmes : la région parisienne, le Nord, la région Rhone-Alpes et la Provence. Les autres régions devront patienter plusieurs mois avant de pouvoir, les unes après les autres, découvrir les programmes de Canal +. Ceci explique pourquoi nos premiers souvenirs de la chaîne cryptée remontent pour certains à 1985, pour d'autres à 1986, voire plus tard  ;)

années, annees, 80, 1984, Canal+, Canal +, porno, X, exhibitions, film, films, chaine, cryptée, maxitête, sophie, favier, emission, décodeurPour décrypter ces programmes, un décodeur est fourni aux abonnés contre une caution de 420 francs. En échange d'un abonnement fixé à 120 francs par mois, les abonnés reçoivent chaque mois par courrier un précieux code qu'ils doivent entrer dans leur machine ... et là, la magie opère : ce qui n'est qu'un brouillard pour le commun des téléspectateurs se transforme en image nette pour ces "privilégiés"...

Bien que le lancement officiel de Canal Plus soit prévu le 4 novembre 1984, l'équipe et les studios sont prêts à quelques jours du Jour J. En témoigne cette vidéo des derniers tests effectués le 3 novembre, laissant une trace du premier flash info, mais aussi du premier bulletin météo présenté par Alain Chabat. Cette vidéo, longtemps collector, est désormais simple à trouver sur le net ; ce qui n'empêche pas de remercier du fond du cœur la bonne âme qui l'a partagée naguère ;-)

 


Le 4 novembre 1984 à 8 heures pétantes, André Rousselet, devenu Président de Canal+, ouvre l'antenne, permettant à ses premiers « abonnés fondateurs » (186000 tout de même) de découvrir la première chaîne privée à péage française, et les premières séquences de ce qui sera l'émission matinale « 7/9 » présentée par Michel Denisot.

l as des as Belmondo premier film canal plus annees 80A 10 heures est diffusé le premier film crypté en France : "L'As des As" avec notre Bébel national alias Jean-Paul Belmondo. Le premier d'une innombrable série.

Malheureusement, cette première journée n'a pas été un franc succès. Des milliers d'abonnés furieux assaillent le standard de Canal+ suite à de petites erreurs techniques qui ont gêné la diffusion des programmes... La chaîne y a en partie remédié dans la soirée...

La grille est alléchante : des images 20 h / 24, du cinéma à foison : 5 films par jour à base de succès récents du cinéma,  la présence de sports peu diffusés ailleurs comme la boxe, le catch ou le base-ball. Canal Plus mise aussi sur le sport roi, le football, qui deviendra ainsi son deuxième pôle d'attraction.

JINGLE cinema annees 80 canal plusDe quoi séduire les premiers foyers, amoureux du sport et du cinéma. Mais passée l'euphorie des premiers mois et le cap des 500 000 abonnés, l'engouement se tasse. Il faut dire que la chaîne n'a pas encore sa personnalité, et est perçue comme un assemblage de programmes sans trop de cohérence.

Le coup de grâce viendra de notre cher Président Mitterrand en 1985, qui s’avérera être un véritable coup de poignard envers son ami André Rousselet. Désirant gagner en popularité en vue des législatives de 1986, et voulant couper l'herbe sous le pied à la droite de Jacques Chirac, Tonton annonce la création de deux nouvelles chaînes commerciales devant voir le jour d'ici peu. Résultat : les abonnements se raréfient, les foyers désirant attendre l'arrivée des chaînes gratuites avant de faire leur choix. Canal +, qui avait lourdement investit, se retrouve avec un gros déficit, et menace même de mettre la clé sous la porte.

journal canal plus annees 80L'heure est donc venu à une remise en question, et à faire évoluer les programmes. La chaîne élargit tout d'abord sa cible. Alors qu'elle privilégiait les foyers aisés lors de ses premiers mois d'existence, elle draguera aussi les cibles moyennes, voire populaires. Et surtout, elle va élargir ses plages en clair, offrant une vitrine alléchante aux non-abonnés.

Dès lors, la machine à succès est relancée. Canal Plus se dote enfin d'un véritable esprit, qui lui manquait jusqu'à présent. Se revendiquant d'un parisianisme totalement assumé, à une époque où parisianisme rimait avec coolitude, et non avec prétention élitiste ;-)

La chaîne réinvente alors de nombreuses façon de faire la télé … et de la regarder :

années, annees, 80, 1984, Canal+, Canal +, porno, X, exhibitions, film, films, chaine, cryptée, maxitête, sophie, favier, emission, décodeurCôté cinéma : des multidiffusions de films récents, et surtout l'apparition du porno ! Le  31 aout 1985 est diffusé le premier film X intitulé "Exhibitions 1". Ce film constitue un bouleversement télévisuel, et remporte             une      trés trés bonne audience !! :D D'ailleurs, ce film X tourné en 1975 est l’un des plus grand succès pornographique de l’époque !

Côté humour : Coluche 1 Faux sera la première émission d'une longue liste de programmes qui façonneront « l'Humour Canal » : Les Nuls, les Arènes de l'Info, les tribulations d'Antoine de Caunes, etc … Pour ceci, lire l'article sur l'Humour Canal + !!

Emission 4C Plus canal plus annees 80Côté Musique : Outre l'ultra-culte TOP 50, on retrouve la patte de l'équipe des Enfants du Rock où officiaient Lescure, De Caunes et De Greef, notamment dans deux émissions qui malheureusement n'ont pas duré : 4C+, présenté par Alain Chabat et St éphane Sirkis dès 1985, et « Surtout l'après-midi » d'Antoine de Caunes et Gilles Verlant, présent sur la grille depuis les débuts.

Côté Jeux : là aussi, une révolution est en marche, avec des jeux d'un genre nouveau, à l'instar de « Les affaires sont les affaires », programme un peu loufoque présenté par Sophie Garel, Georges Beller et Gérard Hernandez, se passant dans les rayons d'un hypermarché, les candidats devant tout d'abord répondre à des quiz pour gagner de l'argent, argent qui leur permettra d'acquérir des objets dans les rayons. Bien barré, mais inédit ! Au rayon loufoque également, on peut aussi croiser l'animateur Fabrice (avant qu'il n'aille sur FR3 pour « La Classe ») et son acolyte Fifi dans le jeu « Tout s'achète ». Le principe est simple : accoster des gens dans la rue, et leur acheter tout et n'importe quoi, en y mettant le prix s'il le faut.

années, annees, 80, 1984, Canal+, Canal +, porno, X, exhibitions, film, films, chaine, cryptée, maxitête, sophie, favier, emission, décodeursophie favier maxitete canal + 1985Enfin, loufoque de chez loufoque, faites place à l'inimitable « Maxitête » !!! La "Maxitête" est un jeu d'argent diffusé à partir de 1985, il consistait à reconnaître les visages de plusieurs célébrités associées en un seul visage... ça donnait souvent un résultat bougrement effrayant !! ! Présenté tout d'abord par Roger Zabel, c'est avec la jolie Sophie Favier, ex-cocogirl, que le jeu va jouir d'une grande notoriété. Le plus fort souvenir qu'on en garde étant cette bouille marrante qui chantait ce slogan improbable : « Canal Plus … c'est Plus ».

 

 

Côté Talk Show : c'est ce qui fera la marque de fabrique de la chaîne. Mine de rien, Canal Plus inaugurera la première émission matinale, plusieurs mois avant Télématin : « 7/9 » ! Présentée par Michel Denisot, on y retrouve des chroniqueurs historiques, tels que Jean-Pierre Coffe, Jérôme Bonaldi ou Alain Chabat pour la météo. En 1985 apparaissent aussi Direct et Zénith, présentés respectivement par Philippe Gildas et Michel Denisot, Direct étant plus orienté sur l' actualité et Zénith sur la variété. En 1987 sera diffusé le talk show le plus mémorable de l'histoire de Canal Plus : « Nulle Part Ailleurs ». Présenté par Philippe Gildas, et parfaitement secondé par Antoine de Caunes, NPA offrira un tremplin phénoménal pour de nombreux comiques et chroniqueurs (Les Nuls, De Caunes et Garcia, les Guignols ...), et deviendra l’emblème de l'esprit Canal.

Voilà un rapide tour d'horizon des programmes qui occuperont l'antenne à partir de 1985. Les abonnements redécolleront de plus belle, et s'envoleront même quand les téléspectateurs se rendront compte que La Cinq et TV6 n'arrivent pas à la cheville de la chaîne cryptée. Canal Plus devient un gros carton, et fête ses deux millions d'abonnés après 3 ans d'existence.

magazine radio plans piratage decodeur canal plus annees 80Canal Plus alimente les envies, les fantasmes, et les escrocs aussi ! A l'époque, je me souviens qu'il était particulièrement "in" d'y être abonné, il s'agissait là d'un vrai luxe !! Et bien évidemment il n'était pas à la portée de tous d'avoir un décodeur ... D'où l'envie de certaines personnes sans scrupule de commercialiser des décodeurs pirates, causant un manque à gagner à la chaîne, qui se remettait doucement du coup dur de François Mitterrand.

Un magazine, Radio Plans, a  même osé publier un dossier pour réaliser soi-même son décodeur Canal Plus , avec la liste des composants et les différentes étapes ... le magazine fut saisit et interdit en France, mais le mal était fait !

Les décodeurs pirate étaient assez courants, plusieurs de mes voisins en possédaient. Les autres, dont je faisais partie, devaient se contenter des images en crypté, et des pseudo-astuces pour soi-disant obtenir une image nette. On pouvait par exemple mettre un pull en laine devant l'écran, les mailles du tricot pouvant décrypter l'image. Allons bon, v'là-t-y pas que Bergère de France est devenu un pro de l’algorithme de décodage …;-)

années, annees, 80, 1984, Canal+, Canal +, porno, X, exhibitions, film, films, chaine, cryptée, maxitête, sophie, favier, emission, décodeurMais l'astuce la plus farfelue est celle consistant à placer une passoire devant la télé. Outre le fait que cela ne fonctionnait bien entendu absolument pas, vous étiez assurés d'avoir l'air totalement con si on vous surprenait dans cette posture … Mais bon, énormément de personnes ont essayé, c'est une certitude... notamment aux alentours de minuit le premier samedi de chaque mois ! Ahahah ! ;)

Voila ce qu'on pouvait dire sur cet événement médiatique qui va bientôt souffler ses 30 bougies. Canal Plus, c'est une aventure à part, un mélange d'audace, de fraîcheur, de coups politiques également, mais avec le recul, surtout en sachant ce qu'est devenu la chaîne aujourd'hui, on se rend compte qu'il s'agissait d'un challenge relevé par une bande de complices fous-furieux ayant su, avec insolence et culot, donner une leçon de télévision à des chaînes vieillissantes.

disque canal plus annees 80Que nos parents aient été abonnés ou non, nous avons tous une histoire à raconter avec Canal + : l'envie que suscitait ces étranges boîtiers placés sur la télé des abonnés, les plages en clair qui permettaient d'avoir un aperçu des programmes, et surtout cette ellipse colorée qui apparaissait plusieurs fois par jour. Canal Plus, c'est une identité visuelle et musicale incontournable, malheureusement remplacée en 1995 : ce logo marquant, ces voix mystérieuses, le tout signé Etienne Robial.

Bien sûr, cet esprit décalé, cette insouciance totalement propre aux 80's ne pouvaient pas durer éternellement, et Canal Plus a fini par rentrer dans le rang. L'arrêt de « Les Nuls, L'émission » en 1992, la mise à l'écart d'André Rousselet en 1994, le départ d'Antoine de Caunes de NPA en 1995, celui de Philippe Gildas en 1997, et le misérable poussage vers la sortie de Pierre Lescure par Jean-Marie Messier en 2001 sont autant d'étapes qui ont dégradé l'esprit Canal, et qui ont peu à peu fait disparaître l'originalité de la chaîne. Mais était-ce évitable ?

Pierre Lescure lancement canal plus 1984Qui dit succès dit ambition. Canal Plus n'en a jamais manqué. Avec Canal Satellite, avec ses différentes sociétés de productions, avec ses chaînes filiales, Canal + a bâti un véritable empire médiatique, côté en bourse, qui ne pouvait être géré que par des financiers et des hommes d'affaires, et non par des saltimbanques culottés.

30 ans, c'est l'âge adulte, la maturité. Alors puisque nous sommes en 2014, laissons Canal être une chaîne mature, et se noyer dans ses fusions-acquisitions et ses OPA hostiles. Souvenons-nous simplement de ses 10 premières années, son âge bête, ses années d'enfance et d'insouciance. 10 ans d'humour, d'esprit, 10 ans à part dans le monde de la télévision, et sans lesquels les années 80 n'auraient pas tout à fait été les années 80.

PUTAIN, 10 ANS !!!

 

 Voir les commentaires ! - Ajouter un commentaire !! !

 

Share