Poésie


Image


Avatar de l’utilisateur
Tipoune
Messages : 24979
Inscription : 28 févr. 2008, 00:00
Sexe : Rien qu'avec Snarf
Localisation : Le Havre

Re: Poésie

Message : # 312719Message Tipoune
16 juin 2014, 20:18

Joli !!! Mais es-tu sûre que ce sont tes "scandales" que tu chausses ?! :scratch: ;)
Ils vécurent enfants et firent beaucoup d'heureux !! :sunny:

Avatar de l’utilisateur
Vintan
Messages : 323
Inscription : 27 avr. 2014, 20:51
Sexe : féminin
Localisation : France

Re: Poésie

Message : # 312730Message Vintan
17 juin 2014, 00:28

oh! bien sur que non Tipoune! on retire le C! Une faute pareille, quel sCandale!! :D :mer:

Avatar de l’utilisateur
Haakor
Messages : 4365
Inscription : 22 mai 2010, 08:45
Sexe : M
Localisation : Lot et Garonne

Re: Poésie

Message : # 312775Message Haakor
17 juin 2014, 20:40

Bon comme Vintan c’est lancée c’est à mon tour.
Comme beaucoup, à l’adolescence, j’ai griffonné quelques mots sur des bouts de papier ou même tapé à la machine à écrire ( voir la photo).
A l’origine ça devait finir en chanson ou du moins du texte sur une musique, mais comme je suis encore plus nul en musique qu’a l’écrit, j’ai vite tous stoppé. :class:

Bon je me lance, :pale: en voici un :

Qui es-tu ? Toi qui viens, contre toute raison.
Sans observer le temps ni les saisons,
Pour hanter mes nuits,
Viendras-tu aujourd’hui ?
Es-tu, un messager du créateur ?
Ou suis-je ton seul auteur.
Qui est cette brune ?
Qui dans mes rêves, efface mes infortunes.
Mais qui es-tu ? Serait-il sage,
Que j’en tire quelques présages.
Dois-je devenir prophète.
Pour te comprendre, ou rester poète.
Es-tu un mage ?
Pour jouer de mes images.
Fabriques-tu mes songes ?
Ou après tout n’es-tu que mensonge.


Image
Image

Avatar de l’utilisateur
Vintan
Messages : 323
Inscription : 27 avr. 2014, 20:51
Sexe : féminin
Localisation : France

Re: Poésie

Message : # 312785Message Vintan
17 juin 2014, 22:12

oh, grand merci Haakor pour ce très beau poème :good: qui mérite relectures car en plus de la jolie sonorité des rimes, il a un coté mystérieux qui donne envie de trouver réponse à cet énigmatique questionnement. Bravo :flower:

Avatar de l’utilisateur
Tipoune
Messages : 24979
Inscription : 28 févr. 2008, 00:00
Sexe : Rien qu'avec Snarf
Localisation : Le Havre

Re: Poésie

Message : # 312789Message Tipoune
17 juin 2014, 22:50

Waaoohhuuu, merci Haakor !!! Sympa ce poème, j'aime beaucoup !!! :good:
Bon, j'avoue, j'en avais écrit un aussi quand j'étais ado ... il faudrait que je remette la main dessus !! ;)
Sinon, j'en ai écrit un il y a quelques temps .... quand ma meilleure amie a décidé de nous quitter pour voir si c'était mieux ailleurs (ce que je lui souhaite) ... c'est triste, çà va plomber l'ambiance, mais j'ai envie de partager avec vous ... J'y ai mis toute l'affection que j'avais pour elle, tout ce que mon coeur avait à lui dire, pour l'accompagner dans son voyage. :(

A Céline,


Il était une fois une petite fée intriguée par le monde des humains.
Curieuse de tout, elle étudiait beaucoup.
Que vous soyez Amérindien, Mongol ou Japonais, vous l'intéressiez.
Fanatique, mystique ou politique, elle vous observait d'un oeil critique.
Pour les opprimés, les déshérités, elle se révoltait.
Vous êtes inquiet pour l'environnement ? Elle aussi évidemment !
Un jour, elle prit la décision de venir personnellement embellir ce monde qu'elle voulait remodeler
pour que chacun y trouve sa place.
Elle arriva donc chez les humains avec pour seul bagage, un sac de poussière d'étoile.
Pour émerveiller ceux qui l'entouraient, elle plongeait, chaque matin, ses mains dans la poudre magique,
ainsi, tout ce qu'elle touchait devenait beau.
De la pâte fimo au creux des mains et voilà une famille de lutins.
De la peinture, deux pinceaux et voici un beau tableau.
D'une feuille et d'un crayon fin naissait un merveilleux dessin.
Une bouteille en plastique, de la peinture brillante et hop, une étoile filante!
D'un bout de bois, quatre cordes et du crin tendu sur une pique, elle vous en sortait de la musique.

Mais un jour, alors qu'elle plongeait à nouveau les mains dans son sac,
elle s'aperçut qu'elle avait épuisé toute sa poussière d'étoile.
Elle fut alors obligée de repartir chez elle, au pied de l'Arbre d'Or, auprès de Viviane et Merlin.
Aujourd'hui, heureuse d'avoir embelli un temps le monde des humains,
elle danse avec ses comparses sur le Miroir aux Fées.

Danse petite fée, nous t'aimons pour l'éternité.
Ils vécurent enfants et firent beaucoup d'heureux !! :sunny:

Avatar de l’utilisateur
Jun70
Messages : 761
Inscription : 06 oct. 2010, 11:31
Sexe : f
Localisation : Milky Way
Contact :

Re: Poésie

Message : # 312839Message Jun70
18 juin 2014, 17:46

Génial ce que je lis, et très touchant ! :good:

Moi aussi j'ai commencé des poèmes vers 8-9 ans, sur ce que j'observais, sur notre chien,...
Plus tard étudiante ils ont pris une tournure revendicatrice contre les profs de fac, contre les recruteurs,...

Avatar de l’utilisateur
Vintan
Messages : 323
Inscription : 27 avr. 2014, 20:51
Sexe : féminin
Localisation : France

Re: Poésie

Message : # 312840Message Vintan
18 juin 2014, 18:08

oh, oh Jun ;) tu nous les ferais partager? :)

Avatar de l’utilisateur
Haakor
Messages : 4365
Inscription : 22 mai 2010, 08:45
Sexe : M
Localisation : Lot et Garonne

Re: Poésie

Message : # 312843Message Haakor
18 juin 2014, 18:22

@Tipoune : Très touchant ton poème, merci de l’avoir partager avec nous, Quand a « plomber l'ambiance » bon c’est un peu dans les gènes de la poésie. ;)
@Jun70 : Allez, fait comme nous, lance-toi. :cheers:
Image

Avatar de l’utilisateur
Vintan
Messages : 323
Inscription : 27 avr. 2014, 20:51
Sexe : féminin
Localisation : France

Re: Poésie

Message : # 312914Message Vintan
19 juin 2014, 10:10

Voici de quoi sourire un peu :D
Et le 1er qui me dit que ce n'est pas de la poésie... :bad: ;) :flower:

Sois fainéant

A toi l’enfant qui vient de naître,
Je dois dire pour être honnête
Que ce n’est pas en travaillant
Qu’on trouve le bonheur sur Terre.
J’en veux l’exemple que mon père
Qui vit le jour d’son enterrement
Qu’il était l’plus riche du cimetière.

Sois fainéant, sois fainéant.
Tu vivras content.
Sois fainéant, sois fainéant.
Tu vivras longtemps.

Plutôt que d’apprendre à l’école,
Baise et collectionne les véroles :
La médecine fait quelques progrès.
On dit qu’à gagner du bagage,
Tu n’aboutirais qu’au chômage
Où déjà se sont entassés
Ceux qu’ont cru en la société.

Sois fainéant, sois fainéant.
Tu vivras content.
Sois feignant, sois fainéant.
Tu vivras longtemps.

Moins tu en fais, plus tu l’espères,
Plus ta santé déjà précaire
Te libère de ces tourments.
Gagner ta vie ne vaut pas l’coup,
Attendu que tu l’as déjà.
Le boulot, y’en a pas beaucoup,
Faut le laisser à ceux qu’aiment ça.

Sois fainéant, sois fainéant.
Tu vivras content.
Sois feignant, sois fainéant.
Tu vivras longtemps.

Si jamais tu voles un copain,
Tu en auras moins de chagrin
Que si tu n’as pas à manger.
Et si t’as la main sur le cœur,
N’hésite pas à la couper.
Tu entendras moins les moqueurs
Si c’est toi qui les as roulés.

Sois feignant, sois fainéant.
Tu vivras content.
Sois fainéant, sois fainéant.
Tu vivras longtemps.

Si jamais tu voles un couillon
Qui t’envoie tout droit en prison,
Dis-toi qu’il est plus mal logé.
Car pour te payer ta pitance,
Tandis que tu f’ras pénitence,
Lui, qu’est si fier de t’enfermer,
Faudra encore qu’il aille bosser.

Sois fainéant, sois fainéant.
Tu vivras content.
Sois feignant, sois fainéant.
Tu vivras longtemps.

Voilà, c’était mon héritage.
Comm’ tu vois, j’ai fait mes bagages.
Je te laisse avec ta môman.
Tu perds rien, j’ai pas l’gros lot,
Et tant pis pour toi si je triche :
Tu s’ras pt’êt’ un enfant d’salaud
Mais… Tu s’ras pas un goss’ de riche !

Sois fainéant, sois fainéant.
Tu vivras content.
Sois fainéant, mon enfant…
L’avenir t’attend.

Coluche (1974)

Avatar de l’utilisateur
Haakor
Messages : 4365
Inscription : 22 mai 2010, 08:45
Sexe : M
Localisation : Lot et Garonne

Re: Poésie

Message : # 312944Message Haakor
19 juin 2014, 23:01

Excellent, il nous manque cette enfoiré de Coluche. :lol!:
Image

Avatar de l’utilisateur
Vintan
Messages : 323
Inscription : 27 avr. 2014, 20:51
Sexe : féminin
Localisation : France

Re: Poésie

Message : # 312975Message Vintan
20 juin 2014, 09:14

Oui, c'est sur ;)

Avatar de l’utilisateur
Tipoune
Messages : 24979
Inscription : 28 févr. 2008, 00:00
Sexe : Rien qu'avec Snarf
Localisation : Le Havre

Re: Poésie

Message : # 313132Message Tipoune
23 juin 2014, 00:14

Je ne le connaissais pas celui-là, mais je vais me le garder de côté !!! J'adore !!! :cheers: :lol!:
Ils vécurent enfants et firent beaucoup d'heureux !! :sunny:

Avatar de l’utilisateur
Vintan
Messages : 323
Inscription : 27 avr. 2014, 20:51
Sexe : féminin
Localisation : France

Re: Poésie

Message : # 313254Message Vintan
24 juin 2014, 22:03

Madeleine Gardiner, critique littéraire, a écrit de nombreux essais consacrés à la poésie haïtienne au féminin.
En 1984, elle publie Sonate pour Ida, une étude consacrée à la vie et l'œuvre de la poétesse haïtienne Ida Faubert (1882-1969) et la décrit ainsi:

«elle était belle et raffinée, riche, cultivée et séduisante. Elle avait tout pour “fuir” la Poésie, vivre sans nul regret, à Paris, des merveilleuses nuits aux Champs-Élysées, des journées trépidantes au Quartier Latin, autant des nombreuses conférences et apparitions en public des grands écrivains de l’époque. Ida Fine Faubert était une bourgeoise qui aimait la vie haute de délices, les fleurs et la botanique tropicale»
...
«Son amour de la poésie, de la nature, ses folles et nombreuses aventures amoureuses, sa hantise de la mort, la conduisit à la plus haute espérance de l’être : posséder le don de dire son amour et sa détresse à travers la poésie.»


Extrait du recueil «Cœur des iles» D'Ida Faubert:

"Je t’aime d’avoir eu pitié de mon délire,
Et d’avoir, avec moi, souffert de mes douleurs ;
Je t’aime d’avoir su les mots qu’il fallait dire
Et d’avoir tendrement baisé mes yeux en pleurs.
...
Je me ferai pour toi très douce et très aimante,
Pour que vienne l’oubli des mauvais jours d’antan
Et tu ne sauras plus que la vie est méchante,
Qu’elle meurtrit le cœur et que l’on souffre tant.
Pour toi, je deviendrai l’enfant docile et sage,
Qui rêve de chansons, d’amour et de beauté,
Et qui baise parfois, une fleur au passage,
Pour sentir sur sa lèvre un frisson de l’été.
Je t’ouvrirai mon cœur que le soleil inonde,
Tu connaîtras mon âme et ses désirs ardents,
Et tu ne sauras rien de la vie et du monde
Sinon que je t’adore et que c’est le printemps ! ”

Image

http://fr.wikipedia.org/wiki/Ida_Faubert

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité